Pétition Plantagenêt : l’intégrale audio du procès


Rédigé par - Angers, le 10/09/2012 - 15:47 / modifié le 11/09/2012 - 08:17


Comme prévu dans le programme des Accroche-cœurs qui viennent de se terminer, un tribunal non officiel, visant à réhabiliter le dernier des Plantagenêts et à récupérer, les joyaux de la Couronne d’Angleterre, a été constitué le dimanche 9 septembre en fin de matinée. Le verdict a été prononcé dans la soirée par la Bâtonnière, Maitre Claudine Thomas.



Les avocats Angevins assurant la défense de la Couronne Britannique, en l'absence de leurs collègues anglais
Les avocats Angevins assurant la défense de la Couronne Britannique, en l'absence de leurs collègues anglais
Fil rouge de la dernière édition des Accroche-cœurs d’Angers, qui avait pour thème « les gens du Nord », une pétition, pour l’honneur et pour l’amusement, a été lancée par les organisateurs afin de demander, non seulement la réhabilitation du dernier de la famille d’Anjou, mais aussi la restitution des biens et notamment des bijoux détenus par la couronne d’Angleterre.

Un procès non reconnu par le Ministère de la justice, drôle et enlevé, comme on pouvait l’imaginer fut donc organisé, avec la participation de plusieurs avocats pénalistes du barreau d’Angers, sous la conduite de la Bâtonnière, Maitre Claudine Thomas.

Un document sonore, à écouter ci-après, permet de se rendre compte des échanges entre les avocats, chacun ayant joué le jeu avec une certaine rigueur, mais aussi un humour qui n’est pas celui que nous leur connaissons dans les affaires qu’ils sont amenés à traiter. Les participants à ce tribunal, pour rire, ont pris beaucoup de plaisir, celui-ci ayant eu aussi pour effet de donner une autre vision du métier d’avocat. On ne s’en plaindra pas et eux non plus puisqu’ils ont volontairement accepté de siéger.


proces_plantagenet.mp3 proces_plantagenet.mp3  (38.59 Mo)


Dimanche soir, lors de la clôture, la Bâtonnière a prononcé publiquement le verdict. Tout en soulignant « les valeurs d’honneur, de courage et de fierté qui ont guidé l’action des Angevins », elle a déclaré la demande recevable. Elle a ordonné « la prolongation de la ligne aérienne Angers Londres », pour que le Maire d’Angers, Frédéric BEATSE et l’animateur mondain Calixte de Nigremont puisse remettre la pétition et ses 6823 signatures, à Sa Majesté la Reine d’Angleterre et au Premier ministre, mais également recueillir leurs avis.



Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag