Plaines angevines enchantées


Rédigé par François BREAU - Angers, le 23/06/2010 - 00:51 / modifié le 23/06/2010 - 15:26


Entre le Pont de Bouchemaine et la Promenade de la Baumette, une ballade s'impose. Avec le retour de la vrai saison d'été ressenti ce mardi 22 Juin, les plaines de la Baumette s'enchantent de nouveau. Et quel enchantement! Le plus étonnant, pour peu que l'on y prête attention, est le chant du "Râle des Genêts"...



Râle des genêts- La Baumette- FB©angersmag.info
Râle des genêts- La Baumette- FB©angersmag.info
Ce chanteur, migrateur peu connu du public, ressemble un peu a une perdrix élancée, il se cache dans les prairies de fauche, les marécages et les pâtures d'herbes hautes. Pratiquement invisible, il entonne son chant rauque "krek-krek" en soirée et jusqu'à l'aube. Il niche au sol dans une dépression de feuilles mortes ou il pond 8 a 12 oeufs qui éclosent 16 jours plus tard. Il se nourrit essentiellement d'insectes. On peut l'entendre dans les prairies nord de la Baumette, près du chemin d'Herbault.

Du haut du pont du chemin du Lieutenant Keller, on peut observer leur majesté les grèbes huppés, et des couples de canards colverts. Le très long chemin des Prés Bas, qui longe de près ou de loin la Maine, est très utilisé par les joggers et les promeneurs. De part et d'autre du chemin, une multitude de passereaux vous dressent "la haie d'honneur". Le plus séduisant étant a cette période la bergeronnette printannière, dont le plastron jaune vif rayonne de loin. Des aigrettes "garzette", des hérons cendrés et des "bihoreaux" également détalent à votre passage.

A l'approche des rives de la Maine, le chant rauque du râle de genêt se fait encore entendre, et se mêle parfois a celui des foulques. Un couple de perdrix s'envole près de vous, rasant les herbes hautes des marais verdoyants, d'où surgissent des taches rougeoyantes de coquelicots. Vous pensez que le crépuscule fera taire ces quelques mouvements aviaires, et vous serez peut-être surpris par le vol a basse altitude d'un trio de cygnes tuberculés, dont les battements d'ailes produisent un sifflement rythmé bien connu. Cette biodiversité, propre a nos basses vallées angevines, fait la richesse de notre région, le bonheur des promeneurs et l'émerveillement des ornithologues.



François BREAU
François BREAU
Contributeur Angers Mag - spécialisé dans le domaine scientifique et le milieu naturel. Cinéaste,... En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag















Angers Mag : #Angers REPORT'CITÉ trace sa route @Angers @MinistereCC @KeolisAngers https://t.co/5jrXBWmmjE https://t.co/dULolkaDWK
Mercredi 21 Juin - 12:33
Angers Mag : #Angers Ouest eMedia Presse (@angersmaginfo) a été placée en liquidation judiciaire https://t.co/vMG2O392Qi https://t.co/N9IyhvEjS3
Mercredi 21 Juin - 12:23
Angers Mag : « En Indonésie, le tourisme engendre des transformations profondes » #Angers https://t.co/gJQfDIqgwP https://t.co/bn8ODsUAFu
Jeudi 15 Juin - 10:03
Angers Mag : JoeyStarr, les différents visages de l'éloquence: Sur la scène du Festival d'Anjou le 15... https://t.co/9fZW6XZ2i2 https://t.co/bB4ZKtREuR
Mercredi 14 Juin - 12:03