Plan local d'urbanisme, les réserves de la Sauvegarde de l’Anjou


Rédigé par Ralitsa DIMITROVA - Angers, le 11/07/2016 - 19:42 / modifié le 12/07/2016 - 14:20


Déplacements, patrimoine, biodiversité... Pour la Sauvegarde de l'Anjou, le Plan local d'urbanisme de la communauté urbaine d'Angers souffre de plusieurs incohérences et mérite d'être amélioré. Elle l'a fait savoir directement lundi au commissaire en charge de l'enquête publique.



Plan local d'urbanisme, les réserves de la Sauvegarde de l’Anjou
la rédaction vous conseille
Adopté à l’unanimité en décembre dernier par la communauté urbaine, le plan local d’urbanisme intercommunal (PLUi) d'Angers a fait l’objet d’une enquête publique qui s’achève ce mercredi 13 juillet. Parmi les regards critiques attendus sur ce document, véritable feuille de route de la politique d'aménagement d'Angers Loire Métropole pour les années à venir, celui de la Sauvegarde de l’Anjou revêt inévitablement une valeur particulière.

Créé en 1978, cette organisation qui fédère 18 associations en Maine-et-Loire, concentre ses actions et réflexions autour de la préservation de l’environnement et du patrimoine -bâti, végétal...- de l’agglomération et du département. C'est elle qui avait fait annuler en 2009, au tribunal administratif de Nantes, un précédent projet de Plan local d'urbanisme, provoquant le courroux, à l'époque, des responsables de l'agglomération.

Florence Denier Pasquier, porte-parole de l’association a rencontré le trois commissaires d’enquête ce lundi, pour faire part de ses observations détaillées sur trois champs-clefs du PLUI : les déplacements, le patrimoine et la biodiversité. «  Ces trois thématiques ont été la base de notre positionnement depuis 2009, l'idée étant d'avoir un projet de territoire cohérent, au delà des positionnements politiques », précise-t-elle.

Une absence de projets alternatifs à la voiture

Premier point de désaccord avec le plan d’urbanisme donc : les transports. Les élus se sont engagés à réduire l’usage de la voiture afin de favoriser le vélo ainsi que les transports en commun. Néanmoins ce qu’observe l’association de la Sauvegarde de l’Anjou, c’est, selon elle, qu’ « il n‘y a pas de projet alternatif à la voiture particulière hormis la deuxième ligne de tramway dont les travaux ont été retardés… Il faut qu’au minimum, le PLUi engage la collectivité à réaliser un plan d’aménagement pour le développement des modes doux, avec une programmation financière. » Car contrairement aux projets d’infrastructures routières, il n’y a pas eu d'investissements concrets pour les transports doux, estime Florence Denier-Pasquier.

La communauté urbaine d’Angers, estime la responsable associative, n’a jamais été suffisamment pro-active pour défendre la place du vélo en ville. La part des déplacements que représente ce moyen de transport est de 3,1% seulement. Avec le PLUi, l’objectif serait d’atteindre les 5%, comme nous l'avait précisé Daniel Dimicoli, le vice-président d'Angers Loire Métropole en charge de l'urbanisme dans une précédente interview.

Idem pour les piétons, l’objectif serait d’augmenter la part de ces déplacements de 14 %. La Sauvegarde de l’Anjou pointe du doigt l’incohérence entre cet objectif écologique et les investissements routiers prévus dans les années à venir, qui s'élèvent à près de 100 million d’euros. Parmi les projets jugés "surdimensionnés", la construction de la zone commerciale Moulin Marcille ainsi que la couverture de la voie sur Berges. « La couverture de la voie sur berges est un projet inutile qui va figer une 2x2 voies à caractéristiques autoroutières en traversée de l’hyper-centre. Elle va constituer un obstacle pour la continuité écologique en bord de Maine » souligne la porte-parole Sauvegarde de l’Anjou.

« Il y a une vraie contradiction entre la volonté de diminuer l’usage de la voiture et le lancement de projets qui sont pensés avant tout pour les véhicules »

L’association Place au vélo, qui existe depuis vingt ans témoigne également son désaccord envers les objectifs du PLUi en ce qui concerne les déplacements.  « Il y a une vraie contradiction entre la volonté de diminuer l’usage de la voiture et le lancement de projets qui sont pensés avant tout pour les véhicules. Ce qui manque à Angers ce ne sont pas les pistes cyclables mais bien la continuité de celles-ci. Il y a  une vraie rupture entre centre-ville et périphérie » estime Jean-Michel Trotignon, co-président de l’association. « Nous sommes dans une ville qui est quasi traversée par l’autoroute. Le Boulevard Gaston Ramond est notamment très dissuasif pour les usagers de vélo. » 

Mais les remarques de la Sauvegarde de l'Anjou ne s'arrêtent pas aux transports. Selon elle, les intentions du PLUI en matière de préservation de la biodiversité et du patrimoine posent elles-aussi question. Pour Florence Denier-Pasquier, la trame de circulation de la faune et de flore « doit être plus locale et plus fonctionnelle ».  En ce qui concerne la préservation du patrimoine bâti, la porte-parole juge que « peu de bâtiments ont été retenus sans que l’on sache quels sont les critères pris en compte. Le PLUi doit expliciter les raisons architecturales, historiques ou sociales qui ont conduit à cette sélection drastique. »

La commission d'enquête chargée du Plan local d'urbanisme intercommunal est indépendante de toute influence politique ou associative. D'ici un mois un avis sera rédigé et transmis aux élus. « Le débat repartira à la rentrée, l'essentiel est de pouvoir s'exprimer pour faire avancer les choses » conclut la porte-parole de la Sauvegarde de l'Anjou.




















Angers Mag











Angers Mag : #JPEL "Contre le complotisme, on ne peut pas enrayer tout (...) Mais on peut entraîner les cerveaux." 👏👏JB Schmidt… https://t.co/6pn23fJUHD
Vendredi 9 Décembre - 15:01
Angers Mag : L'indépendance, un état d'esprit ? #Angers Mag bien chez soi à la journée de la presse en ligne à Paris. #JPEL https://t.co/EpAgR2dt6N
Vendredi 9 Décembre - 12:17
Angers Mag : #Angers Le dessin du mois de décembre signé Fañch Juteau #prevention #VIH https://t.co/J3CxFCf8FC https://t.co/oAZR7nNURX
Vendredi 9 Décembre - 12:01
Angers Mag : #Angers Le dessin du mois de septembre signé Fañch Juteau #accrochecoeurs https://t.co/J3CxFCf8FC https://t.co/Jkrkty2UMe
Vendredi 9 Décembre - 10:51



cookieassistant.com