Pont Confluences: une performance décevante


Rédigé par - Angers, le Samedi 12 Mai 2012 à 08:11


Le Yarn bombing ou Knit Graffiti, cet art initié par l’artiste texane Magda Sayeg et qui consiste à habiller le mobilier urbain est le fil conducteur de l’édition du festival de Street Art ARTAQ . Invitée tout spécialement pendant les trois jours l’artiste devait réaliser une performance en terre angevine en habillant de laine le pont Confluences, celui qui permet au tramway d’enjamber la Maine. Le résultat est loin de faire l’unanimité.



La maigre performance de l'artiste Magda Sayeg
La maigre performance de l'artiste Magda Sayeg
la rédaction vous conseille
Mon dieu que c'est laid » disait un photographe de passage sur le pont Confluences pour immortaliser la performance de Magda SAYEG, l’artiste venue tout spécialement d’Austin (Texas), invitée par la Ville d'Angers, pour le Festival ARTAQ « Je trouve cela d'une ringardise sans nom. J'appelle les graffeurs à se révolter en redonnant un coup de jeune à ces "chevrons" poussiéreux ».

Si d’aucuns s’attendaient à un emballage du pont Confluences façon Christo et Jeanne-Claude, mais avec de panneaux de tricot, ils sont restés sur leur faim. En lieu et place d’habillage d'au moins d’un élément significatif du pont, l’artiste s’est contenté d’accrocher des chevrons de laine sur le parapet, sans doute un clin d’œil aux blasons des rois Plantagenet. Pas de quoi fouetter un chat et encore moins déplacer les foules pour admirer l’œuvre. Si c’en est une ?

En cause, selon les organisateurs du festival : la sécurité sur le pont, lequel est utilisé est par le tramway et, la prise au vent des pans de tricot. Mais ne pouvait-on pas y penser plus tôt, la performance de Magda SAYEG étant inscrite comme un élément important et incontournable de ces trois jours de festival. Ça ne vaut pas le déplacement.

« De l'art de la rue ces vieux tricots, point croix ou autres. Je n'adhère pas », poursuit le visiteur qui ne semble pas être un accro du Yarn Bombing et classe au même rang les travaux réalisés par les associations angevines, les maisons de quartier et les écoles, et l’artiste française Aurélie MATHIGOT, dans le jardin du Mail .

Les lions, les arbres et les bancs du Mail ont une autre allure et font la joie de tous ceux qui traversent le jardin. Toute la journée d’hier, des cohortes de visiteurs se sont déplacées pour photographier ces habillages peu communs dans un parc municipal.

Alors, que l’on aime ou pas, la décoration du jardin du mail aura permis autour d’un projet unique de créer, dans le cadre des ateliers de tricots installés en divers lieu de la ville, de fédérer des Angevins et de créer du lien social et intergénérationnel.

« J’ai pris beaucoup de plaisir à participer à cette exposition et avec mes voisines nous avons beaucoup ri. Mon petit gilet habille l’une des statues du parc, je suis très contente », nous confiait une mamie tricoteuse de l’association solidaire Amis Sans Frontières de Monplaisir, hier soir lors du vernissage des expositions du festival. Au milieu des jeunes artistes et des graffeurs sur cellophane du collectif « ONOFF », elle avait trouvé sa place.

Alors, art ou pas, le street art n’a-t-il pas pour objectif d’initier, rapprocher, interpeller. Si c’est le cas, c’est plutôt réussi, même si la performance de Magda SAYEG n’est pas celle que chacun imaginait.




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par Anthony le 14/05/2012 15:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Plus que de critiquer tel ou tel prouesse graphique (je ne suis pas compétent) le problème n'est pas tant le contenu mais la médiatisation de nos évènements. Or si on voit bien que le comité des fêtes et de la culture de la ville essaye de faire des choses, ça ne va jamais loin et surtout ça ne franchira que très rarement les frontières de l'agglomération.

Il y-a quelques années, notre ex Maire, décidait de régler son compte à la chaîne locale Angers 7, seulement notre ville est la seule en Fr...

2.Posté par MAGNINY bruno le 14/05/2012 17:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Depuis une semaine je rigole en voyant les "tricots" des attache-vélo en ville ou à la Gare, et je discute avec d'autres passants " MAIS KES donc que c'est que ça ! ? ", et on en cause...

Idée très sympa et légère,
la légèreté C'est pas si fréquent, c'est délicieux

Bravo, je soutiens,

et que les ronchons restent ronchonner chez eux !

3.Posté par Anthony le 14/05/2012 17:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Franchement, y'a pas à provoquer de polémique outre mesure, au moins ça donne de la gaieté dans la ville je suis d'accord. Reste que si l'on veut plus grand et d'avantage, il faudra sans doute mettre plus de moyen non ?








Angers Mag