Pour 2013, ils plaident "rassemblement" et "innovation"


Rédigé par Rédaction Angers Mag Info - Angers, le 15/01/2013 - 07:30 / modifié le 12/02/2013 - 17:03


Pour la première fois, les présidents des trois chambres consulaires de Maine-et-Loire - Économie, Agriculture et Métiers - ont présenté leurs vœux ensemble lundi soir à Angers. Une façon concrète et symbolique, face aux difficultés, de dire qu'il convenait de se serrer les coudes et de rester positif !



Eric Groud (CCI), Jean-François Cesbron (Chambre d'agriculture) et Gérard Aubry (Chambre des métiers) ont présenté pour la première fois ensemble leurs voeux lundi soir
Eric Groud (CCI), Jean-François Cesbron (Chambre d'agriculture) et Gérard Aubry (Chambre des métiers) ont présenté pour la première fois ensemble leurs voeux lundi soir
la rédaction vous conseille
Il y a huit ans, un certain Jean-Pierre Raffarin, alors premier ministre, avait fait particulièrement sourire les français en s'inspirant d'une chanson de Lorie, pour leurs recommander d'adopter la "positive attitude" plutôt que de sombrer dans la sinistrose. En citant Albert Einstein puis le poète mexicain Octavio Paz lundi soir à l'espace Cointreau de la CCI, Éric Groud, le président de la Chambre de commerce et d'industrie de Maine-et-Loire, est allé chercher d'autres références littéraires pour dire, somme toute, à peu près la même chose.

"La folie, a dit Einstein, c'est de toujours se comporter de la même manière et de s'attendre à un résultat différent" a repris à son compte, Éric Groud, pour dire combien "l'innovation est devenue une nécessité absolue" pour soutenir la croissance des entreprises du territoire. Quant à Octavio Paz, il a su dire combien le rassemblement et l'ouverture étaient primordiaux pour faire avancer une société : "Toute culture naît du mélange, de la rencontre, des chocs. C'est dans l'isolement que meurent les civilisations."

Innovation et rassemblement donc, à l'image du projet de Technocampus de l'électronique qui doit voir le jour à Angers, autour de l'ESEO. Mais aussi "formation" car paradoxalement, a rappelé Éric Groud, en dépit d'un taux de chômage élevé, "nombre d'entrepreneurs ne trouvent pas de compétences".

Son quatrième et dernier vœu, les élus de l'agglomération d'Angers présents - Jean-Claude Antonini, Daniel Loiseau, Frédéric Béatse entre autres - le connaissaient déjà avant : "marquer une pause en matière de développement commercial, afin de faire un état des lieux partagé avec les collectivités locales". i[

Économie et circuits de proximité

Dans un style plus réservé, mais précis, le président de la Chambre des Métiers, Gérard Aubry, a lui rappelé qu'en 2012, l'emploi artisanal et le recrutement d'apprentis étaient restés stables dans le département. 11 000 entreprises, 33 500 salariés, 4 500 apprentis et un chiffre d'affaires global annuel de l'ordre de 3 milliards d'euros... Ça va mieux en le répétant, "l'artisanat est, avec le petit commerce et l'agriculture, un des acteurs-clés de l'économie de proximité et une valeur sûre de notre territoire". Et un "modèle économique qui résiste plutôt mieux à la crise que les autres".

Aussi, Gérard Aubry a invité les décideurs a "changer de focale" pour soutenir "ces acteurs de l'économie réelle". , en rendant accessible, par exemple, aux travailleurs indépendants sans salarié, le crédit d'impôt compétitivité dont 500 000 chefs d'entreprise sont aujourd'hui exclus. Autre vœu, que l'apprentissage '"soit vraiment à parité d'estime avec les formations académiques".

Dernier à prendre la parole, Jean-François Cesbron, le président de la Chambre d'agriculture, a insisté sur trois domaines qui préoccupent les agriculteurs, et animent aussi leurs projets : les circuits alimentaires de proximité, l'énergie et la gestion de l'espace. Le premier donne lieu aujourd'hui à l'expérimentation de deux schémas de développement dans des communautés de communes des Mauges, à des actions de renforcement du commerce local et à l'accompagnement à l'introduction de produits locaux dans la restauration collective.

L'énergie, ce sont des projets de méthanisation et de création d'une filière de bois énergie. Enfin, la gestion de l'espace a fait l'objet d'une réflexion concertée avec la Chambre de commerce pour concilier développement économique et préservation du foncier agricole. Un sujet particulièrement sensible, dont les vœux communs présentés hier soir, tendent à montrer qu'il peut être mis sur la table sans systématiquement provoquer un dialogue de sourds.












1.Posté par julienp53 le 29/01/2013 15:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est une bosse chose que les entrepreneurs ont accès à ce crédit d’impôt, car de nombreuses personnes deviennent entrepreneur car elles n'ont pas le choix.















Angers Mag











Angers Mag : #Angers En panne d'idée de cadeaux ? @Revue_BDM #carnetsdevoyage #publicité https://t.co/VsebE5LDp8
Samedi 3 Décembre - 18:56
Angers Mag : RT @IncroyableSCO: Angers SCO à la pêche aux points face aux Merlus du @FCLorient ce soir (20h) à Jean-Bouin ! #SCOFCL #VibrezSCO https://t…
Samedi 3 Décembre - 12:56
Angers Mag : ChroniK'Ô Noir - #18 : "Plateau", de Franck Bouysse: Chaque mois, la journaliste Martine... https://t.co/V0soKdy4ie https://t.co/07YeiZrSfq
Samedi 3 Décembre - 09:00
Angers Mag : Report'Cité : portez la plume, s'il vous plaît !*: Un an et demi après son lancement, le... https://t.co/Qf1FyGW1iJ https://t.co/P8YYlZPYdm
Vendredi 2 Décembre - 19:06



cookieassistant.com