Angers Mag - information, actualités locales, politique, culture

Un autre regard sur la région angevine

- Angers Mag Mobile
   





Pour garder le contact, Angers-SCO doit vaincre Metz


Rédigé par Emmanuel Ollivier - Le Jeudi 7 Avril 2011 à 23:17


Angers-SCO fait partie des clubs en lice pour l’accession. Mais, à l’orée de l’emballage final, il n’est pas idéalement placé dans le peloton. Il serait bon qu’il remonte vers l’avant avant que ne soit déclenché le sprint décisif. Pour cela, un seul mot d’ordre contre Metz : vaincre.



l'imprévisible Fodé DORE détient en partie la clé du match (*)
l'imprévisible Fodé DORE détient en partie la clé du match (*)
Ceux qui sont déçus de ne pas avoir obtenu une place pour SCO-PSG, ont l’occasion de se consoler en venant acclamer leurs héros, ce vendredi contre Metz. Seront-ils présents ? On peut en douter, tant l’affluence en championnat, relativement faible pour une équipe invaincue depuis 12 matches, désespère Jean-Louis GARCIA et Olivier PICKEU.

Mais c’est ainsi, il faudra faire avec, ou plutôt sans et l’emporter devant les lorrains de Dominique BIJOTAT, le jour même où le président d’Angers-SCO jouera, devant le tribunal correctionnel d’Angers, une partie certainement plus importante. Les angevins devront faire fi de ce contexte extra sportif et se concentrer sur leur adversaire à la recherche vitale de point.

Le FC Metz, 18ème du classement et premier reléguable ne veut pas rentrer d’Angers bredouille.
Plus encore, il ne peut pas rentrer bredouille, depuis sa défaite la semaine passée, dans son antre de Saint Symphorien, face à Grenoble. Et les messins ont les moyens de perturber les plans angevins.

Si le bilan n’est pas florissant à l’extérieur, il est moins pire, dirons-nous, qu’à domicile pour cet ancien pensionnaire historique de Ligue 1. Hors de ses bases, Metz est 15ème, et n’a concédé la défaite qu’une fois sur deux, sans jamais être ridicule (7 défaites, 2 victoires, 5 nuls).

Sur ses six dernières sorties, seuls Troyes et Dijon ont battu les lorrains et seulement par un but d’écart (2-1). Le reste ? 2 nuls à Reims et Nantes et surtout 2 victoires à Vannes et Sedan.

Méfiance donc, d’autant plus que Dominique BIJOTAT récupérera BREGERIE et TAMBOURA.
En revanche, il sera toujours privé de ODEGAARD et DIAZ, et peut être même de son excellent gardien Joris DELLE, touché cette semaine à l’entraînement. Le portier messin fera le déplacement et se testera à l’heure H, pour savoir s’il peut jouer.

De son côté, Jean-Louis GARCIA ne sera privé que de Grégory MALICKI et Sébastien RENOUARD, l’ancien messin. Mais, il a montré qu’il avait de la réserve. Les deux joueurs seront probablement rétablis pour le match à Troyes. En défense, on verra qui préférera le coach, entre Nicolas GILLET et Malik COUTURIER qui a fait un excellent intérim.

Choix important car Metz a marqué plus d’un but par match en déplacement (12 buts en 11 matches).
Après, il faudra compter avec le trio CHARBONNIER-SAIVET-DORE, pour mettre le feu et faire douter une équipe messine jeune. C’est la condition pour croire encore à la montée.

Angers-SCO compte cinq longueurs sur le troisième, Le Mans, et si le point ramené de Sarthe est un bon résultat, il est à peine suffisant.

L’avantage de ce championnat serré, c’est que chaque journée nous propose des oppositions directes, qui permettent de grappiller obligatoirement des points sur des concurrents directs.

Ainsi, ce week-end Sedan Istres et Tours recevront respectivement Evian, Le Mans et Ajaccio.
Angers pourrait gagner du terrain sur des concurrents directs et se retrouver à quatre points du podium, voire mieux si nos voisins lavallois avaient l’excellente idée d’aller accrocher le Dijon de l’ami PADOVANI.

Mais, plutôt que de tirer des plans sur la comète, laissons la place au terrain. Aux noir et blanc d’Angers-SCO de se faciliter la tâche en gagnant, pour maintenir le cap. Et si le cap devait se maintenir jusqu’à la 38ème journée, la Ligue 1 ne serait probablement pas loin. Alors allez SCO, préservez-nous une part de rêve.



(*) Photo d'illustration aimablement prêtée par Angers - SCO



LES TAGS : Football, ligue 2, sco