Pour ses 10 ans, le Festival du Film Nature préfère le printemps


Rédigé par - Angers, le Vendredi 15 Mai 2015 à 08:21


Exit l'automne, bonjour le printemps. Désormais labellisé « Fête de la nature », le Festival du film nature et de l’environnement de Mûrs-Erigné ouvrira ses portes au moment où les paysages locaux sont les plus beaux. La 10e édition accueillera le public du 19 au 24 mai prochains au Centre Culturel Jean Carmet.



La sensibilisation à la protection de la biodiversité, un des points clés du festival (Photo extraite du court métrage Songe d'une forêt de Nicola Gaudeau-Monvois, film en compétition)
La sensibilisation à la protection de la biodiversité, un des points clés du festival (Photo extraite du court métrage Songe d'une forêt de Nicola Gaudeau-Monvois, film en compétition)
la rédaction vous conseille
Avec le changement de municipalité et la disparition des Amis du Bon Cinéma (ABC49), beaucoup croyaient le festival du Film Nature et de l’Environnement à jamais enterré. C’était sans compter sur l’équipe qui s’active depuis 10 ans pour faire de Mûrs-Erigné, un carrefour de réflexion sur l’écologie et la protection de l’environnement.
 
Désormais labellisé « Fête de la nature », un événement national initié en 2007 par le Comité Français de l’Union Internationale de Conservation de la Nature, le festival de Mûrs-Erigné repart donc de plus belle. S’il n’affiche pas la même couleur politique que son prédécesseur, Damien Coiffard, le nouveau maire de la commune, reconnaît le travail effectué par Philippe Bodard, mais entend bien apporter sa touche personnelle. « La présence des Amis du Bon Cinéma sur notre territoire, association assurant la promotion du cinéma en milieu rural, et l’engagement très fort de la municipalité en faveur de la protection de l’environnement ont permis de rassembler les énergies nécessaires à l’organisation du festival », explique le maire en présentant l’événement.
 
Au-delà de l'événement lui-même, l'édile souhaite rendre les érimûrois et les entreprises installées sur la commune, acteurs de leur environnement.  « Mûrs-Erigné est une ville qui possède une zone agricole assez vaste et qui contribue à l’économie locale. Les espaces naturels inscrits au Plan Local d’Urbanisme représentent 54% de la surface du territoire. Nous devons donc rester très attentifs pour préserver notre patrimoine naturel et la biodiversité ».

Encourager la production audiovisuelle environnementale et naturaliste

Le Festival du film nature restera donc un moyen, comme il l’est depuis ses débuts, de sensibiliser le public, par le cinéma, à la protection des zones naturelles, avec toutefois quelques modifications. Tout d’abord, la cessation d’activité, en 2014, de l’ABC49, cheville ouvrière du festival, qui oblige la municipalité à reprendre à sa charge l’organisation, et les finances dédiées, sensiblement revues à la baisse.
 
Avec un budget de 20 000€, plus question de faire venir à Mûrs des figures médiatiques du combat environnemental. Pour la municipalité, il s’agit de recentrer le festival sur ce qu’il doit être, c’est un dire un lieu qui permet de rencontrer tous ceux, un peu moins connus, mais tout aussi intéressants, qui œuvrent pour la protection de la planète, qu’ils soient acteurs au quotidien ou réalisateurs de films.
 
Le positionnement au printemps, et son intégration au programme de la Fête de la Nature, vont permettre d’organiser des activités en extérieur, en association avec des structures locales à l’exemple de l’œuvre de Cheval et d’Art, de Soulaines-sur-Aubance, le Conservatoire de l’espace naturel  des Pays de la Loire (CORELA ), ou encore la galerie commerciale Rive Sud et la plupart des commerçants.
 
Ouvert à tous et notamment aux scolaires en collaboration avec l’Inspection Académique, ce festival continue à encourager la production audiovisuelle environnementale et naturaliste de qualité par un soutien apporté aux jeunes réalisateurs de films, mais aussi des rencontres entre les professionnels et les spécialistes de l’environnement, des expositions et des ateliers pédagogiques.
 
Trois prix seront attribués aux réalisateurs en compétition : le prix du Point d’Appui à la Jeunesse pour les courts métrages (- 20 minutes), le prix des collégiens et lycéens (collège François Truffaut de Longué et Lycée végétal de Pouillé) pour les moyens métrages (52 minutes maxi) et le prix du public pour les longs métrages (90 minutes maxi).
 
Les lauréats recevront un trophée et une aide financière de 1000 €. Contrairement aux habitudes, les prix seront remis le dimanche 24 mai à partir de 15h après la restitution d’un travail sur l’eau par les enfants des classes de CM2 de la commune. L’après-midi se terminera par la projection du dernier film de Jean-Jacques Annaud : « Le dernier loup ».

Festival du Film Nature et de l’environnement
Centre Jean Carmet à Mûrs-Erigné (49)
Du 19 au 24 mai 2015

Tarif 5 € par film pour les adultes et 2 € pour les enfants
Pass semaine : 18 €
Film de clotûre 4.5 € et 3 €

Pour en savoir plus (programme) : www.festivalfilmnature-murserigne.org
 





Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag












Angers Mag : Séance critique : "Ma'Rosa" de Brillante Mendoza: Dans Séance critique, deux fois par... https://t.co/UXYZ0kjrdt https://t.co/JrsEK1vwBv
Samedi 10 Décembre - 11:00
Angers Mag : « Ces pédagogies ne sont pas ignorées »: Et l’Education Nationale ? Quel regard... https://t.co/JnPQWXILNL https://t.co/5glkXOM6T3
Samedi 10 Décembre - 07:45
Angers Mag : #JPEL "Contre le complotisme, on ne peut pas enrayer tout (...) Mais on peut entraîner les cerveaux." 👏👏JB Schmidt… https://t.co/6pn23fJUHD
Vendredi 9 Décembre - 15:01
Angers Mag : L'indépendance, un état d'esprit ? #Angers Mag bien chez soi à la journée de la presse en ligne à Paris. #JPEL https://t.co/EpAgR2dt6N
Vendredi 9 Décembre - 12:17







cookieassistant.com