Pour ses vingt ans, Astropolis nous envoie dans la culture club


Rédigé par Cyrille GUERIN - Angers, le Jeudi 22 Mai 2014 à 21:29


Ce vendredi, au Chabada, il y aura du poids lourd électro. Du beau linge type Extrawelt ou Mondkopf. Le duo allemand et le machiniste frenchy seront réunis pour la nuit Astroclub drivée par les activistes vingtenaires et brestois d'Astropolis. Nous avons en amont de ce line-up affriolant demandé leur avis à quelques acteurs de la scène clubbing angevine.



Mondkopf (photo Yann Stofer).
Mondkopf (photo Yann Stofer).
la rédaction vous conseille
Étrange. Bizarre. La venue ce vendredi au Chabada de Mondkolpf, qui bénéficie d'une couverture média importante, et d'Extrawelt, figures techno emblématiques, dans le cadre de la soirée Astroclub, laquelle fête les 20 ans d'Astropolis (anniversaire échelonné sur plusieurs date : la big party se tiendra à Brest entre les 3 et 6 juillet) ne semble pas exciter plus que ça le landerneau électro angevin. Il y a bien ça et là des flyers annonçant la soirée. Chez Mixape, le concept-store life-culture-électro de Maxime Weis, on ne peut pas les louper. Mais c'est calme plutôt plat à l'heure où nous rédigeons ces lignes.

On sait pourtant par ailleurs que niveau com', le paquet a été mis. Etienne Devèche, l'animateur pétillant depuis deux saisons de "Tic Tac Boum Club", le mercredi entre 22h et minuit sur Radio Campus, peut en témoigner. Il lui a été demandé par les organisateurs de flyer un peu partout. Sauf à Saumur ou Cholet, villes qui auraient sans doute été intéressées par l'événement.... Stratégiquement parlant, c'eût été bien vu. Les Nantais.e.s, eux en revanche, sont au jus alors que le même soir Len Saki, DJ berlinois ultra connu, jouera dans la capitale de la Loire-Atlantique. Le match risque d'être serré. Et puis, "en terme d'électro, ajoute Etienne sur le départ après 24 mois passés à Angers, Nantes est devenue avec Paris une référence". Ultra serré donc.

Oui, que celles et ceux qui savent que le plus vraiment débutant Mondkopf ("son premier EP, "The (Declaration of) principles" remonte à 2008", nous informe Carlos Nilmmns, DJ from glasgow récemment installe à Angers) et les légendaires Extrawelt passent par le Chabada vendredi lèvent le doigt. Surtout, ne vous bousculez pas... "Je n'avais pas vu que ça passait à Angers", affirme ainsi Yan Hart-Lemonnier, le boss d'Ego Twister. A sa décharge, le découvreur de San Carol affirme qu'il ne se tient plus tellement au courant de tout. En outre, bien qu'il connaisse Mondkopf de nom, il n'a "jamais rien écouté de lui". Quant à Extrawelt : "jamais entendu parler".

"Un live épilleptique et puissant"

Et du côté de Jean-Louis le guillou, aux manettes du Timid Crew qui mixera vendredi au Chabada ? "Je connais peu le travail de Mondkopf", reconnaît-il. Quant à Extarwelt, "c'est "Soopertrack", un tube de 2005 que je joue encore". Sorti chez Border Community, le label de James Holden, ce hit a également les faveurs d'Etienne Devèche. "C'est ce morceau qui les a rendus célèbres", lance Etienne avec ferveur.

C'est cependant au mitan des années quatre vingt dix qu'Arme Schaffhausen et Wayan Rabe, tous deux originaires de Hambourg, commencent à mixer. "Ils sont dans l'électro mental et transy", nous enseigne le futur Nantais Devèche. Signés dans les meilleures crèmeries européennes, "ils ne sont pas pour autant des DJ's mais des producteurs", insiste Etienne. Pour qui leur halte angevine est à marquer d'une pierre blanche. Celle de Paul Regimbeau aka Mondkopf - c'est plus sexy, titille également celui qui s'imagine volontiers bouanger-pâtissier.

Sur le Toulousain récemment géniteur d'un quatrième album, "Hadès III", Etienne ne tarit pas d'éloges : "Il a commencé par l'électronica puis il s'est au fur et à mesure inventé ses propres sons, sa mythologie, de même il s'éloigne des canons consuméristes en s'inspirant par exemple de Steeve Reich". Et de lâcher euphorique ment : "Il veut être un véritable artiste".

Pratique : Astroclub avec Mondkopf, Extrawelt + DJ sets de Sonic Crew (Astropolis) et Timid Crew (Timid Records) de 22h à 4h. Tarifs entre 17 et 22 euros.













Angers Mag












Angers Mag : Au comptoir de Mathilde... et de Catherine: Depuis la fin du mois d'octobre, la rue... https://t.co/wkV9xA1N3F https://t.co/6yuEQFFF5o
Mercredi 7 Décembre - 08:00
Angers Mag : A l’Ecole démocratique, on fait ce qu’on veut… ou presque: Basée sur la liberté... https://t.co/j0ywJZAzgI https://t.co/jEK0S9wvGs
Mercredi 7 Décembre - 07:31
Angers Mag : RT @LeQuai: N'oubliez pas d'aller voir #AdishatzAdieu ce soir. Vous nous remercierez demain. #Theatre #JonathanCapdevielle #Angers RESA 02…
Mardi 6 Décembre - 13:55
Angers Mag : A Angers, Montessori a pris racines: Porté par des éducateurs convaincus, les méthodes... https://t.co/bXNDdgyLpz https://t.co/nar3Qs6vye
Mardi 6 Décembre - 07:30







cookieassistant.com