Première bougie et premier budget de l’ère Béchu...


Rédigé par - Angers, le 31/03/2015 - 10:45 / modifié le 17/05/2015 - 10:07


Les conseillers municipaux ont voté lundi soir, moins les voix de l’opposition municipale, le budget primitif 2015 de la Ville d’Angers. Il s’établit, comme l’avait indiqué le débat d’orientation budgétaire, à 267,6 M€ en recettes et en dépenses. Et a fait l’objet de quelques explications de texte…



Antony Taillefait et Alain Pagano ont cuisiné, chacun à leur façon, la majorité municipale sur le budget qu'elle présentait lundi soir, le premier de sa mandature.
Antony Taillefait et Alain Pagano ont cuisiné, chacun à leur façon, la majorité municipale sur le budget qu'elle présentait lundi soir, le premier de sa mandature.
la rédaction vous conseille
"Sincère, rigoureux, volontariste et vertueux"… ça fait beaucoup pour un seul budget, non ? Ajoutez-y qu’il est conforme à celui présenté il y a quelques semaines dans le cadre du Débat d’orientation budgétaire (DOB), et vous obtiendrez tout simplement un bijou de budget… en tout cas au sens de la majorité municipale angevine.
 
Comment lui reprocher cet autosatisfecit, d’ailleurs, puisqu’il s’agit du premier budget de la mandature Béchu, celle qui doit mettre en musique le programme présenté pendant la campagne municipale ? Sans surprise, il a été adopté lundi soir par le conseil municipal, sans les voix des conseillers d’opposition.

Par salves successives, emboîtant le pas d’un Antony Tallefait en mode pour le moins offensif : « Je veux d’abord insister sur le malaise de Monsieur Béchu vis-à-vis des échanges contradictoires »… Le ton est donné et peu apprécié par les conseillers de la majorité. Sur le fond, le professeur de droit relève « les limites fortes à la sincérité budgétaire revendiquée », relevant, dans le champ du fonctionnement, « l’augmentation mécanique de la masse salariale de la Ville, de 4 à 6 % », loin des 2 % annoncés par le rapport budgétaire. Une remarque balayée par l’adjoint  aux Finances, Emmanuel Capus, arguant que le chiffre d’augmentation annoncé était dans les clous de l’évolution de carrière moyenne. "Je maintiens mes chiffres, et nous verrons lors du compte administratif...", prévient Antony Taillefait.
C'est le premier budget maîtrisé à 100 % par la majorité élue il y a un an

Passons sur la traditionnelle attaque sur Terra Botanica… Tour à tour, le « revenant » Vincent Dulong, Estelle Lemoine-Maulny (sur la prévention spécialisée, ce qui a confirmé l’engagement de la ville de verser en 2015, 300 000 € pour maintenir le service financé majoritairement par le Conseil général), Rose-Marie Véron puis Alain Pagano ont interrogé les certitudes des adjoints et du maire. Sans résultat, mais avec un mérite : la mise en lumière de certaines orientations portées par la majorité.
 
C’est vrai, notamment, en terme de constructions de logements sociaux. Interrogé par Alain Pagano (PC) sur le sujet, le conseiller municipal, également chargé de la politique de l’habitat et de l’urbanisme à l’agglo : « Il y a deux aspects, la construction neuve et la rénovation du parc existant. Nous avons choisi de moduler la production neuve car l’étiage, sur le domaine de la ville, est déjà à un niveau élevé. De plus, 45 % de la demande provient du parc rénové, qui est souvent dans un état non conforme à ce qu’il devrait être. Nous favorisons donc la rénovation de ce parc ancien, sans incidence forte sur le prix des loyers. »
 
Au-delà des échanges parfois tendus sur l’exercice budgétaire à venir, le conseil municipal de lundi soir a permis d’acter le choix du site pour la future patinoire. Comme déjà annoncé depuis plusieurs semaines, c’est le site de Saint-Serge qui a été retenu suite au travail d’un comité de pilotage. Avec quelques rappels ou précisions à la clé : le coût estimé, autour de 25 M€, et une jauge de 2 500 places, avec possibilité d’extension à 3500 places – proposition faite en son temps par le conseiller d’opposition Luc Belot.
 

Vincent Dulong a rejoint les rangs de l'opposition municipale et siège à côté de sa collègue d'EELV, Estelle Lemoine-Maulny.
Vincent Dulong a rejoint les rangs de l'opposition municipale et siège à côté de sa collègue d'EELV, Estelle Lemoine-Maulny.
Vincent Dulong... un an après
On le savait depuis plusieurs semaines et la démission d'Abdel-Rahmène Azzouzi : l'élu Europe Ecologie/Les Verts, Vincent Dulong, 13e homme sur la liste de Frédéric Béatse (PS) aux élections municipales, allait réintégrer le conseil municipal. C'est effectif depuis la séance de lundi soir.

Et l'homme n'a pas tardé à renouer avec ses habitudes, lui qui a déjà siégé 13 ans durant au sein de l'assemblée municipale : stationnement, déplacements, place du vélo et du piéton... Vincent Dulong s'est remis le pied à l'étrier en interrogeant le budget de la majorité à l'aune de ses classiques.

La politique, c'est comme le vélo...




Journaliste Animateur du blog " Des mots à la marge " En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par jean le 31/03/2015 11:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,

Notre nouveau maire, n'avait pas dit lors de sa campagne qu'il serait beaucoup plus judicieux que la patinoire soit à proximité d'Aquavita??















Angers Mag











Angers Mag : RT @IncroyableSCO: Angers SCO à la pêche aux points face aux Merlus du @FCLorient ce soir (20h) à Jean-Bouin ! #SCOFCL #VibrezSCO https://t…
Samedi 3 Décembre - 12:56
Angers Mag : ChroniK'Ô Noir - #18 : "Plateau", de Franck Bouysse: Chaque mois, la journaliste Martine... https://t.co/V0soKdy4ie https://t.co/07YeiZrSfq
Samedi 3 Décembre - 09:00
Angers Mag : Report'Cité : portez la plume, s'il vous plaît !*: Un an et demi après son lancement, le... https://t.co/Qf1FyGW1iJ https://t.co/P8YYlZPYdm
Vendredi 2 Décembre - 19:06
Angers Mag : #musique De Macao à Pergolèse,la riche actualité de l'ensemble Amarillis @Angers https://t.co/hAW8WkdOUw
Vendredi 2 Décembre - 10:46



cookieassistant.com