Première exposition des archives de Benoîte Groult à l'Université d'Angers


Rédigé par - Angers, le 15/04/2014 - 16:50 / modifié le 17/04/2014 - 22:05


La bibliothèque universitaire d'Angers présente à La Passerelle, jusqu'au 12 mai, la première exposition des archives de Benoîte Groult, accompagnée de photographies inédites de l'écrivaine par Geneviève Hofman. Une plongée inédite et sans concession dans l'univers de cette grande figure du féminisme.



Benoîte Groult était venue à la librairie Richer au printemps 2013 présenter son livre "Ainsi soit Olympe de Gouges" (Grasset).
Benoîte Groult était venue à la librairie Richer au printemps 2013 présenter son livre "Ainsi soit Olympe de Gouges" (Grasset).
Un colloque, une exposition de manuscrits, une galerie de portraits... l'écrivaine Benoîte Groult, "très connue mais peu commentée", fait l'objet de toutes les attentions, à la bibliothèque universitaire d'Angers.

Jusqu'au 12 mai prochain, La Passerelle (rue Lakanal) accueille ainsi une exposition inédite des archives de la militante féministe. En 2011, elle en avait fait don au Centre des archives du féminisme, justement situé à la bibliothèque universitaire. L'occasion de retrouver l'un des fonds patrimoniaux les plus importants de l'histoire du féminisme, dans le seconde moitié du XXe siècle. L'occasion aussi, de découvrir à quel point le combat fut et demeure rude pour Benoîte Groult, brocardée depuis plus d'un demi-siècle pour ses prises de position.
"Cela permet de dissoudre la dichotomie « féministe » / « écrivaine » dans laquelle on tente parfois d’enfermer Benoîte Groult. A l’image de sa vie et de son œuvre, ses archives sont intenses, étonnantes, percutantes, drôles, scandaleuses, modernes, universelles et résolument humanistes. Manuscrits et tapuscrits de romans, de préfaces et de discours de conférences, correspondance reçue, documentation, nous font pénétrer dans les coulisses d’une création sans cesse renouvelée", explique France Chabod, responsable des fonds spécialisés de la bibliothèque universitaire d'Angers.

L'exposition s'accompagne d'une galerie de portraits des "Lieux de Benoîte Groult", par la photographe Geneviève Hofman.
La Passerelle consacre plusieurs salles à l'exposition de ces archives. L'une d'elles peut heurter la sensibilité de certaines personnes, puisqu'elle abrite des photographies hyper réalistes de sexes mutilés, ainsi que les manuscrits du roman érotique de Benoîte Groult, "Les Vaisseaux du Coeur", conservés au sein des archives de la bibliothèque.

Exposition visible à La Passerelle, jusqu'au 12 mai, du lundi au vendredi, de 9 h à 18 h. Contact expo : 02 44 68 80 14.



Journaliste Animateur du blog " Des mots à la marge " En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag