Premières mesures de protection de l’eau en Maine et Loire


Rédigé par - Angers, le 03/07/2014 - 14:06 / modifié le 03/07/2014 - 17:16


Premières chaleurs estivales, premières mesures de restriction de l’eau. Le préfet qui encadre l’usage de la ressource en eau en cas de sécheresse vient de signer le premier arrêté, en vigueur sur le département de Maine et Loire.



Avec les premières chaleurs, le niveau des cours d'eau baisse en Maine et Loire
Avec les premières chaleurs, le niveau des cours d'eau baisse en Maine et Loire
la rédaction vous conseille
Malgré les pluies de la période hivernale et les ondées de ces temps derniers, les niveaux de l’eau des cours d’eau les plus sensibles, commence à baisser sérieusement. Les hausses des températures de la saison estivale qui s’annonce ne devraient pas arranger la situation, ce qui oblige le Préfet de Maine et Loire à prendre les mesures qui s’imposent, selon l’arrêté-cadre signé le 19 mai dernier.

Dans un arrêté en date du 1er juillet 2014 le préfet vient de prendre les mesures concernant les eaux superficielles pour les bassins suivants :

- Divatte, Erdre et Thau sont placés en seuil d’alerte
- Brionneau et Rommes sont placés en seuil d’alerte renforcée

L’arrêté cadre signe par le Préfet de Maine et Loire définit les mesures à prendre en cas de sécheresse. Ces mesures, pareil aux années précédentes, concernent les prélèvements en eaux superficielles, en eaux souterraines et à partir du réseau d’eau potable. L’objectif étant de protéger, tant faire se peut, les ressources en eau.

Cette année, les mesures de gestion des étiages des rivières c'est-à-dire des décrues, seront prises en fonction de quatre seuils :

- seuil d’alerte : tous les usagers sont invités à limiter leurs prélèvements.
- seuil d’alerte renforcée : les premières mesures de limitation sont prises : entre 10 h et 20 h, tous les prélèvements sont interdits. Dans le sens de l’arrêté-cadre « il s’agit de réduire de façon significative les prélèvements afin d’éviter ou de retarder les mesures de coupure ».
- seuil de coupure : tous les prélèvements sont interdits à l’exception des usages prioritaires ou vitaux.
- seuil de crise : tous les prélèvements sont interdits à l’exception des usages vitaux.

Les mesures de restriction sont prises en fonction du niveau des piézomètres de référence de chaque zone (21 au total pour les eaux de surface), en appliquant les trois premiers seuils décrits ci-dessus. L’usage du réseau d’eau potable est apprécié en fonction du débit de la Loire observé à la station de Montjean-sur-Loire, en appliquant les quatre seuils.

Pour en savoir plus sur l’arrêté-cadre : www.maine-et-loire.gouv.fr




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag