Premiers Plans 2012 : festival européen, ouvert sur le monde


Rédigé par - Angers, le Jeudi 20 Octobre 2011 à 07:51


En présentant, au Grand Théâtre d’Angers, la 24ème édition du Festival Premiers Plans, Claude-Éric Poiroux, le Délégué général, ne boudait pas son plaisir d’annoncer que celui qui a vu naître tant de grands réalisateurs tournait désormais ses projecteurs vers l’Asie. Premiers Plans d’Angers et Beijing First Film Festival, vont désormais croiser leurs destins pour un écran encore plus grand.



de G. à D., Claude-Eric Poiroux, Délégué général, Xavier Massé, Administrateur et Yves-Gérard Branger, Président
de G. à D., Claude-Eric Poiroux, Délégué général, Xavier Massé, Administrateur et Yves-Gérard Branger, Président
la rédaction vous conseille
Déjà amorcés lors de la dernière édition de Premiers Plans avec la présence du cinéaste Wen Wu, le festival de Pékin et celui d’Angers unissent leurs efforts pour la découverte des jeunes cinéastes européens et asiatiques, confirmant si besoin était que « le cinéma n’a pas de frontières » comme se plait à dire le Délégué général de Premiers Plans, Claude-Éric POIROUX. D’autant qu’un second partenariat serait en cours avec le Festival cinématographique d’Austin (Texas), ville liée à Angers.

Dès la semaine prochaine, les responsables du Festival d’Angers s’envoleront pour la Chine, en compagnie de la productrice et comédienne Julie GAYET, de la cinéaste grecque Athina Rachel TSANGARI et du réalisateur roumain Bogdan George APÉTRI. Ils emporteront dans leurs valises 7 premiers longs métrages et 12 courts métrages européens. Le 4e « Beijing First Film Festival » a lieu du 26 octobre au 9 novembre 2011. Il rendra hommage à la fidèle amie de Premiers Plans, l’actrice Jeanne Moreau

En retour, du 20 au 29 janvier 2012 une poignée de jeunes réalisateurs chinois participeront au festival Premiers Plans d’Angers, désormais reconnu par la profession et toujours autant apprécié par les Angevins. « Depuis sa naissance, nous faisons le pari de présenter les œuvres parfois imparfaite et pas toujours spectaculaires, de réalisateurs méconnus qui deviendront un jour des cinéastes reconnus », déclare Claude-Éric POIROUX. « Valérie DONZELLI, dont le récent film « La guerre est déclarée », est nominé aux Oscars d’Hollywood, a fait ses premières armes au Festival ».

Godard, Clarke, Gamblin, Miailhe, Semprùn et les autres...

Premiers Plans qui s’installe depuis près d’un quart de siècles dans la cité du Roi René, au Centre de Congrès, dans les salles de cinéma du centre ville, mais aussi dans les quartiers est désormais un événement incontournable qui sait accueillir les spectateurs comme les primo-réalisateurs européens, les révélations du festival se partageant les 200 000 € de prix.

« Actuellement les grandes lignes de la prochaine édition sont tracées et les équipes de jeunes cinéphiles, dans lesquelles j’ai entièrement confiance, visionnent les 1500 films que nous avons reçus », poursuit le Délégué général. De cette masse de propositions, seulement 100 seront retenus et 80 seront mis en compétition, dans le cadre de 7 sections (longs métrages, courts métrages, films d’école, plans animés, courts 3 D, français et européens).

Pour cette prochaine édition, le Festival rendra un hommage appuyé à Jean Luc GODARD, « le cinéaste le plus inventif de la nouvelle vague, peu connu des plus jeunes », commente Claude-Éric POIROUX. Il accueillera également les œuvres d’un cinéaste rare : le Britannique Alan CLARKE.

Comme l’an dernier une collaboration sera établie avec le CNDC, pour la présentation des plus belles œuvres de la comédie musicale, mais aussi avec le théâtre le Quai, ce dernier accueillant, après Isabelle CARRÉ, cette année, le comédien et chanteur Jacques GAMBLIN. Il présentera sa pièce, « Tout est normal, mon cœur scintille » et un concert avec le « Gamblin Jazze De Wilde Sextete ».

Florence MIAILHE, dont le scénario du long métrage d’animation, la Traversée, avait été lu par Ariane Ascaride et primé par le public lors du dernier festival, exposera dans le forum des arts vivants du Quai, les étapes de son projet.

Le festival rendra également hommage à l’un des anciens membres du jury, au scénariste espagnol Jorge SEMPRUN MAURA, décédé en juin dernier.

« Mais Premiers Plans est aussi un festival ancré sur son territoire », comme le rappele Xavier MASSÉ, son administrateur. La prochaine édition valorisera, comme les années précédentes, les initiatives locales en présentant des films tournés en Région des Pays de la Loire. Des soirées seront organisées dans la ville et notamment au Grand Théâtre d’Angers, pour un concert de musiques de film avec l’orchestre angevin Scènofonia, des soirées au Chabada, des actions au CHU et dans les quartiers. « Le Festival doit être accessible au plus grand nombre », conclut Xavier Xavier MASSÉ.




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag