Premiers Plans et la CCAS de l’énergie : les raisons d'un partenariat historique


Rédigé par - Angers, le Mardi 17 Mars 2015 à 11:17


Parmi les nombreux partenaires qui soutiennent chaque année le Festival Premiers Plans d’Angers, il en est un qui ne ressemble pas tout à fait aux autres. Il s’agit de La Caisse Centrale des Activités Sociales de l’Énergie qui encourage la création en remettant chaque année un prix à un jeune réalisateur français de court-métrage.



De gauche à droite : Hubert Charuel, réalisateur, Véronique Charrat, Premiers Plans et Alain Lollier CCAS Energie
De gauche à droite : Hubert Charuel, réalisateur, Véronique Charrat, Premiers Plans et Alain Lollier CCAS Energie
la rédaction vous conseille
Ceux qui suivent attentivement la remise des prix du festival de cinéma Premiers Plans auront sans doute remarqué qu’une récompense de 2 300 euros était attribuée chaque année à un jeune réalisateur français de court-métrage par un jury de salariés, ceux de l’électricité et du gaz. Une initiative de la Caisse Centrale des Activités Sociales de l’Energie, le comité d’entreprise des entreprises du gaz et de l’électricité, partenaire du festival Premiers Plans depuis 1977.
 
« La Caisse des activités sociales de l’énergie est une structure unique, née de l’après-guerre, avec des valeurs fortes pour la reconstruction de la société », explique Alain Lollier, le représentant national de la CCAS de l’énergie, de passage à Angers pour une soirée au cinéma les 400 coups avec le lauréat 2015. « Nous sommes partenaires d’une quarantaine de festival en France, dont Premiers Plans, avec toujours les mêmes objectifs : éveiller le désir, susciter l’envie et la curiosité. Nous soutenons la culture cinématographique et sensibilisons au cinéma d’art et essais plutôt que le cinéma commercial ».
 
Fédérant les personnels de 153 entreprises de la branche électrique et gazière en France, les activités culturelles, mais aussi de loisirs, de la CCAS gérées par et pour les salariés, bénéficient actuellement à 660 000 personnes, soit 1% de la population. Mais contrairement à un comité d’entreprise classique, ces activités ne sont pas financées par les entreprises elles-mêmes, mais par un prélèvement de 1% sur le kWh de gaz ou d’électricité consommé sur le territoire. Chaque foyer français contribue donc à alimenter cette caisse d’action sociale.
 
« Placer l’humain au cœur de nos activités et agir en faveur du développement de la personne ».

« C’est justement parce que tous les citoyens français consommateurs d'énergie sont concernés que nous finançons des festivals ouverts à tous. Les films que nous présentons dans les villages où sont installés les centres de vacances des salariés, sont également ouvert à tous, comme c’est le cas ce soir à Angers », poursuit Alain Lollier. « Les missions de la CCAS étant de placer l’humain au cœur de nos activités et d’agir en faveur du développement de la personne, du bien-être et de la qualité de vie, avec pour ambition l’émancipation de tous ».
 
Et Premiers Plans, qui se reconnaît dans les valeurs véhiculées par la caisse d’actions sociales apprécie ce partenariat qui outre l’attribution d’un prix permet d’animer chaque année des ateliers spécialisés (son, tournage, trucage, effets spéciaux). « Grâce à ce partenariat nous pouvons également accueillir des publics en situation difficile », appuie Véronique Charrat, chargée de l’action culturelle au festival Premiers Plans.
 
Mais la participation de la Caisse des activités sociales de l’énergie ne s’arrête pas au festival, puisqu’elle organise tout au long de l’année des projections de films en compagnie des lauréats de Premiers Plans. Jeudi 12 mars, elle présentait le court métrage d’Hubert Charuel, K-Nada, primé en janvier 2015, ainsi que trois autres courts, en compagnie du jeune réalisateur.
 
« J’ai réalisé deux courts à ce jour, un film d’école, et celui qui a été primé à Angers. Je les présente avec la CCAS à des publics différents, des prisons aux universités. A chaque fois c’est très enrichissant », expliquait le réalisateur originaire de Champagne-Ardennes, ancien étudiant de la Femis et ravi de cette dotation. Ce dernier qui prépare un long métrage ambitionne de repasser par le festival d’Angers lorsqu’il sera terminé.
 
L’association Premiers Plans profitait de l’occasion pour présenter la tournée des films primés organisée comme chaque année dans 10 villes du département de Maine et Loire et à Paris. 15 projections sont organisées depuis la mi-février et jusqu’au début avril à Angers (Université et maison d’arrêt), Beaufort en Vallée, Doué-la-Fontaine, Juigné-sur-Loire, Mûrs-Erigné, La Pommeraye, Saumur, Vihiers, Vivy et au studio des Ursulines à Paris. Pour en savoir plus
 




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag












Angers Mag : RT @IncroyableSCO: Angers SCO à la pêche aux points face aux Merlus du @FCLorient ce soir (20h) à Jean-Bouin ! #SCOFCL #VibrezSCO https://t…
Samedi 3 Décembre - 12:56
Angers Mag : ChroniK'Ô Noir - #18 : "Plateau", de Franck Bouysse: Chaque mois, la journaliste Martine... https://t.co/V0soKdy4ie https://t.co/07YeiZrSfq
Samedi 3 Décembre - 09:00
Angers Mag : Report'Cité : portez la plume, s'il vous plaît !*: Un an et demi après son lancement, le... https://t.co/Qf1FyGW1iJ https://t.co/P8YYlZPYdm
Vendredi 2 Décembre - 19:06
Angers Mag : #musique De Macao à Pergolèse,la riche actualité de l'ensemble Amarillis @Angers https://t.co/hAW8WkdOUw
Vendredi 2 Décembre - 10:46







cookieassistant.com