Premiers Plans : la visite éclair de Catherine Deneuve


Rédigé par - Angers, le 21/01/2013 - 22:29 / modifié le 22/01/2013 - 06:55


Comment remplir rapidement une grande salle de cinéma ? En invitant une star. Ce lundi soir à Angers, Catherine Deneuve, l’une des icônes du cinéma français a même failli provoquer une émeute devant le cinéma les Variétés. Elle venait pour présenter, en séance spéciale, le film d’Arnaud Desplechin, sorti en 2008 : « Un conte de Noël ».



Catherine Deneuve, entre Arnaud Desplechin et Jerôme Clément, ce lundi 21 janvier au cinéma les Variétés à Angers
Catherine Deneuve, entre Arnaud Desplechin et Jerôme Clément, ce lundi 21 janvier au cinéma les Variétés à Angers
la rédaction vous conseille
J’ai déjà vu le film et j’avais bien aimé. Je viens surtout pour voir Madame Deneuve », disait une vieille dame, au beau milieu de la foule qui attendait patiemment sur le trottoir de pouvoir entrer dans la grande salle du Cinéma les Variétés. « J’espère qu’elle ne va pas faire comme Delon il y a deux ans, et qu’au dernier moment, elle ne déclinera pas l’invitation », poursuivait son voisin.

A voir la foule qui s’étendait de l’entrée de la salle jusqu’à la rue Saint Julien, nul doute, la star du cinéma français était très attendue. Certains avaient même sous le bras, l’album d’autographes, espérant pouvoir l’approcher afin qu’elle appose, à son tour, sa signature. Tous n’ont pas pu entrer dans la salle, il ne leurs restait plus qu’à l’attendre à la sortie, pour capter quelques instants son regard.

Mais la star, comme toutes les étoiles du 7e art qui se respectent, s’est fait un peu attendre. Soudain elle est apparue, devant l’écran, assaillie par une meute de photographes, accrédités, mais pas seulement. Des spectateurs avaient quitté leur siège pour approcher l’actrice et l’immortaliser sur leur smartphone. Ce n’est pas tous les jours que l’on croise une star mondialement connue.

Sous un tonnerre d’applaudissements, Catherine Deneuve, s’est installée au premier rang, encadrée par le metteur en scène d’un conte de Noël, Arnaud Desplechin, révélation du Festival Premiers Plans 1991 pour La Vie des Morts et le Président du Festival, Jérôme Clément, le temps de la projection de la bande-annonce du festival.

Elle s’est ensuite dirigée vers l’écran pour s’adresser au public qui n’avait d’yeux que pour elle. « C’est la première fois que vous venez au festival d’Angers, j’espère que vous reviendrez », lui adressa Claude-Eric Poiroux, plutôt ravi de l’effet que produisait la venue de la star. « Pourquoi pas », répondit-elle, avant de poursuivre avec la présentation de Junon, son personnage dans Un conte de Noël.

Ce film en compétition pour la Palme d’Or au 61e festival de Cannes en 2008 ne fut pas récompensé. C’est Catherine Deneuve qui reçut un prix spécial pour l’ensemble de sa carrière, conjointement à un autre monstre sacré du cinéma : l’américain Clint Eastwood.

Ceux qui l’attendaient à la sortie du cinéma n’auront pas attendu longtemps. Son passage fut bref, mais qu’importe ceux qui étaient venus ce soir pour la voir de près en ont eu pour leur argent. C’est aussi ça la magie du festival, pouvoir croiser quelques instants, une star des salles obscures de passage à Angers.




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag