Premiers Plans, record d’affluence pour la 26e édition


Rédigé par Tristan LOUISE - Angers, le Lundi 27 Janvier 2014 à 12:05


Le voile est tombé dimanche soir sur le festival de cinéma Premiers Plans. Avec quelque 73 000 entrées, la 26e édition établit un nouveau record. Mais la prochaine grand-messe cinématographique angevine pose dors-et-déjà quelques questions épineuses.



Avec 73 000 entrées comptabilisées, Premiers Plans a de nouveau augmenté sa fréquentation.
Avec 73 000 entrées comptabilisées, Premiers Plans a de nouveau augmenté sa fréquentation.
la rédaction vous conseille
En 300 séances, on a dû subir une panne… c’est un petit miracle !". Xavier Massé, l’administrateur de Premiers Plans peut en effet s’enorgueillir du très bon déroulement de ces dix jours de fête du 7e art. Qui ont généré un peu moins de 73 000 entrées dans les salles obscures et autres espaces dévolus de la ville.

Dans le détail, cela donne : 4 400 pour la rétro Bresson ; 7 600 pour Lars Von Trier ; 9 600 pour le programme « Métamorphose » ; 3 200 pour Bo Widerberg ; 4 100 pour Patrice Chéreau. Quelque 24 000 entrées pour la compétition pour 33 000 pour les hommages et 5 000 pour les films hors compétition. Enfin, 25 000 entrées scolaires auront une nouvelle fois fait souffler un vent de jeunesse sur Angers.

Autre chiffre, et celui-là très intéressant pour la suite : le Gaumont Variétés du boulevard Foch, rouvert exceptionnellement pour Premiers Plans, a représenté 30 % des entrées. Alors comment absorber, en 2015, tous ces spectateurs ? "C’est une question que l’on se pose déjà, bien entendu. Il faudra trouver un lieu. La suite ne dépend pas que de nous et il faudra voir après les élections de mars. Mais c’est sûr que réduire le nombre de propositions entraînerait aussi de fait celle du nombre de gens impliqués et appauvrirait le festival" analyse Claude-Eric Poiroux, le délégué général du festival.

Pour la tête pensante de Premiers Plans, place déjà à la réflexion sur l'organisation de la 27e édition entre aspirations, ambition, incertitudes et légitimes inquiétudes. "C’est une dynamique, un festival, et c’est très long de l’installer. Nous l’avons ici : regardez le nombre de spectateurs ! C’est en revanche très rapide de casser une dynamique et de fragiliser un festival. Regardez Avoriaz".












Angers Mag












Angers Mag : RT @UnivAngers: À l'occasion du colloque #BonDroit qui se déroule auj. et demain à la Faculté de droit. Avec Félicien Lemaire @AngersCjb ht…
Jeudi 8 Décembre - 13:04
Angers Mag : Le Bastringue Général, collection automne-hiver à Montreuil-Juigné: A la fois marché de... https://t.co/wSJrT0YxQH https://t.co/uk6Li4S9nu
Jeudi 8 Décembre - 09:22
Angers Mag : Pourra-t-on un jour revendiquer le "droit au bonheur" devant les tribunaux ?: Avec cette... https://t.co/QpibQ65W2u https://t.co/6akmJkPlta
Jeudi 8 Décembre - 07:56
Angers Mag : A Coutures, les maternelles s’activent: Dans sa classe de l’école maternelle publique de... https://t.co/bJ1C27TEZX https://t.co/HH0RAzp80Q
Jeudi 8 Décembre - 07:46







cookieassistant.com