Présidentielle : Tulle et Angers à l’honneur à l’Élysée


Rédigé par - Angers, le 07/05/2012 - 16:22 / modifié le 07/05/2012 - 16:35


Hier soir, François Hollande a été élu président de la République avec 51,67 % des suffrages exprimés devant Nicolas Sarkozy (48,33 %). La Corrèze département dont le nouveau président la République est Président du Conseil Général, a été largement mis à l’honneur. Le Maine et Loire aussi puisque la nouvelle première dame de France, Valérie Trierweiler, est originaire d’Angers.



le Corrézien François Hollande et  l'Angevine Valérie Trierweiler seront prochainement locataires de l'Elysée
le Corrézien François Hollande et l'Angevine Valérie Trierweiler seront prochainement locataires de l'Elysée
la rédaction vous conseille
L’élection du nouveau Président de la République, François Hollande, sera officialisée jeudi prochain par le Conseil Constitutionnel. La passation de pouvoir aura lieu le 15 mai, la date ayant été fixée par le président sortant. Le nouveau couple présidentiel s’installera par la suite au palais de l’Élysée après que Nicolas SARKOZY et sa femme, Carla BRUNI, l’aient quitté avec armes et bagages.

L’ancien président qui avait annoncé qu’en cas de défaite il quitterait la politique s’est montré plus flou hier soir devant ses militants : « Une autre époque s'ouvre. Dans cette nouvelle époque, je resterai l'un des vôtres. Vous pourrez compter sur moi pour défendre nos valeurs. Ma place ne pourra plus être la même ».

François HOLLANDE et sa compagne, la journaliste Valérie TRIERWEILER , installés dans le palais de l’Élysée, vivront-ils avec le même faste que leurs prédécesseurs ? Sans doute, la fonction l’exigeant, mais peut-être avec un peu plus de simplicité. Une chose est sûre le nouveau président n’a pas fêté sa victoire au Fouquet’s, mais à la Bastille à Paris, après avoir été chaleureusement applaudi par les Corréziens, à Tulle.

Le nouveau président a confié au micro de France 2, « son appréhension de prendre des responsabilités immenses à un moment difficile pour la France et pour l’Europe. Voilà pourquoi je suis pleinement heureux et soucieux en même temps ».

Reste que le nouveau président avait annoncé pendant sa campagne que s’il était élu l’une de ses premières actions serait de baisser l’indemnité du président de la République. Le fera-t-il ? En homme de conviction qu’il est, on peut penser que oui.


Une Angevine première dame de France

Pareil à Tulle, le président fraichement élu a invité sur la scène de la Bastille, sa compagne Valérie TRIERWEILER pour échanger un baiser, applaudi par la foule en délire.

Valérie TRIERWEILER, qui devient première dame de France à 47ans, après Carla BRUNI, est née MASSONNEAU, cinquième d’une famille de six enfants installée dans une zone pavillonnaire proche du quartier Monplaisir, rue de Champagne, à Angers. Sa mère assurait l’accueil de la patinoire d’Angers.

Scolarisée au collège Jean Lurçat, Valérie TRIERWEILER obtient son bac en 1983 au lycée Joachim du Bellay d'Angers. Elle poursuit ensuite ses études à la Sorbonne à Paris où elle obtient un DESS de Sciences politiques.

Après avoir collaboré à la revue « Profession Politique », Valérie TRIERWEILER est entrée à Paris Match en 1989 pour couvrir des sujets politiques et suivre notamment le Parti Socialiste.

En 2005, elle anime des rendez-vous politiques sur la chaine du groupe Bolloré, Direct 8. Deux ans plus tard, elle présente la première émission politique hebdomadaire en direct de la chaine intitulée « le Grand 8 », en compagnie de Dominique Souchier puis Mikaël Guedj. L’émission devient alors « Politiquement parlant ». En 2011 elle présente une émission intitulée « portrait de campagne » et depuis la fin janvier 2012 une émission littéraire.

Mariée avec un ami d’enfance, elle divorce, sans enfants, pour épouser en secondes noces Denis Trierweiler, alors secrétaire de rédaction à Paris-Match. Elle commence à entretenir une relation avec François Hollande en 2005 qu’elle avait rencontré auparavant dans le cadre de son métier de journaliste lors des élections législatives de 1988. Il était alors en concubinage avec Ségolène Royal. Elle rend officielle sa relation avec le nouveau président de la République fin 2010, celui-ci ayant rompu avec Ségolène Royal en juin 2007.

Toujours très discrète pendant la campagne, l’Angevine, désormais première dame de France, a expliqué que « c’était le plus beau jour de la vie de beaucoup de français », ses meilleurs souvenirs étant plutôt d’ordre privé.




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag















Angers Mag : Séance critique : "Ma'Rosa" de Brillante Mendoza: Dans Séance critique, deux fois par... https://t.co/UXYZ0kjrdt https://t.co/JrsEK1vwBv
Samedi 10 Décembre - 11:00
Angers Mag : « Ces pédagogies ne sont pas ignorées »: Et l’Education Nationale ? Quel regard... https://t.co/JnPQWXILNL https://t.co/5glkXOM6T3
Samedi 10 Décembre - 07:45
Angers Mag : #JPEL "Contre le complotisme, on ne peut pas enrayer tout (...) Mais on peut entraîner les cerveaux." 👏👏JB Schmidt… https://t.co/6pn23fJUHD
Vendredi 9 Décembre - 15:01
Angers Mag : L'indépendance, un état d'esprit ? #Angers Mag bien chez soi à la journée de la presse en ligne à Paris. #JPEL https://t.co/EpAgR2dt6N
Vendredi 9 Décembre - 12:17


cookieassistant.com