Printemps des Poètes : un banc de la liberté pour promouvoir l’écrit


Rédigé par - Angers, le 08/03/2013 - 07:22 / modifié le 09/03/2013 - 23:19


En prélude de l’édition 2013 du Printemps des Poètes qui s'ouvre ce 9 mars, un grand livre ouvert, en béton a été inauguré ce jeudi dans le quartier de Monplaisir à Angers. Son nom : "le banc des libertés". Sa vocation : encourager la création littéraire et promouvoir la lecture. Tout un symbole dans ce quartier populaire en cours de rénovation urbaine.



Pierre-Jean Meurisse, à gauche, les élus locaux et deux angevins, lecteurs de poèmes écrits pour l'événement
Pierre-Jean Meurisse, à gauche, les élus locaux et deux angevins, lecteurs de poèmes écrits pour l'événement
la rédaction vous conseille
Si j’écris j’existe, je comprends les autres et j’obtiens la paix tout en m'enrichissant. » Ainsi, s'exprimait jeudi après-midi Pierre-Jean Meurisse l’initiateur de l’opération les « bancs de la liberté », devant le dernier exemplaire du banc-sculpture installé devant la Maison pour Tous, rue de l’Écriture (ça ne s’invente pas ), dans le quartier de Monplaisir à Angers.

Ce grand livre ouvert, sur lequel on peut s’asseoir pour lire ou écrire, permet de dialoguer avec les habitants du quartier ou d’ailleurs, à l’autre bout de l’hexagone, vers des personnes installées sur un banc identique, dans une autre ville.

Pour cela il suffit de flasher le QR Code apposé sur le banc avec un téléphone intelligent (smartphone) équipé de l’application idoine pour se connecter au réseau des onze villes françaises ayant choisi d’acquérir un ou plusieurs bancs de la liberté, d’envoyer ses écrits ou lire ceux des autres.

« Le monde du livre est en crise et le faire descendre dans la rue, au cœur de la cité, c’est redonner du sens à l’écriture et à la lecture, sans pour autant se couper du monde numérique », poursuit Pierre-Jean Meurisse. « C’est un ouvrage interactif dans lequel toutes les générations, les érudits ou les débutants, peuvent s’inscrire. Il permet d'établir des ponts entre toutes les cultures. J’invite donc tout le monde à s’approprier ce banc ».

Monique Ramognino, la première adjointe d’Angers, en charge de la Culture, ne boude pas son plaisir. « Ce grand livre ouvert est une idée lumineuse, qui rapproche le monde de l’écriture et le monde numérique où les mots disparaissent, noyés par les images et les SMS ».

Pour Angers, ville amie des lettres qui compte une société littéraire et poétique de bon niveau, l’installation de ce banc qui en appellera peut-être d’autres n’est pas anodine. « Les livres sont une fenêtre ouverte vers les autres et les bancs de la liberté, vers le monde. Ils permettent de créer du lien entre les générations », se réjouit la première adjointe.

« Ce banc-livre a sa place dans ce quartier qui va tourner une page, c’est le premier élément de la rénovation engagée par la Ville. J’espère qu’il donnera le goût de la lecture et de l’écriture à ceux qui l’utiliseront », poursuit l'élue très en verve.

Les Bancs de la Liberté sont proposés par l’association toulousaine « Les Ponts du Cœur ». Ces sculptures en forme de livre ouvert sont destinées à faire vivre l’écrit, sur tous les continents et avec tous les citoyens du monde. Pour l’heure, onze villes de France ont acquis un ou plusieurs bancs de la liberté, mais des discussions sont en cours pour que d'autres exemplaires puissent être installés dans des grandes villes sur d’autres continents.

L’initiative qui est labellisée ONU - UNESCO dans la cadre du programme « du rapprochement des cultures » invite à la rencontre de l’écrit, sur place et sur le web, sur une véritable plateforme d’échange pour les stakhanovistes de la plume. Les écrits sont lus par des grands noms de la littérature, seuls ceux qui sont d'un niveau acceptable sont publiés. Quant au coût du banc il est pris en charge par des mécènes, les villes participant à hauteur de 1000€ par banc.

Pour en savoir plus : www.les-bancs-de-la-liberte.com




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag











Angers Mag : #Angers REPORT'CITÉ trace sa route @Angers @MinistereCC @KeolisAngers https://t.co/5jrXBWmmjE https://t.co/dULolkaDWK
Mercredi 21 Juin - 12:33
Angers Mag : #Angers Ouest eMedia Presse (@angersmaginfo) a été placée en liquidation judiciaire https://t.co/vMG2O392Qi https://t.co/N9IyhvEjS3
Mercredi 21 Juin - 12:23
Angers Mag : « En Indonésie, le tourisme engendre des transformations profondes » #Angers https://t.co/gJQfDIqgwP https://t.co/bn8ODsUAFu
Jeudi 15 Juin - 10:03
Angers Mag : JoeyStarr, les différents visages de l'éloquence: Sur la scène du Festival d'Anjou le 15... https://t.co/9fZW6XZ2i2 https://t.co/bB4ZKtREuR
Mercredi 14 Juin - 12:03