Quand Angers-SCO veut, il gagne !


Rédigé par - Le Samedi 14 Avril 2012 à 11:03


Toujours à la recherche de points pour s’éloigner de la zone de relégation, Angers-SCO se déplaçait ce vendredi soir à Clermont-Ferrand pour affronter un sérieux prétendant à la montée en Ligue 1. Avant de recevoir Le Mans la semaine prochaine, dans un match qui s’annonce chaud bouillant, Angers-SCO se devait de créer l’exploit devant des Auvergnats à la peine depuis le début de l’année 2012.



Le petit Diego GOMEZ l'auteur du but de la victoire, dans un trou de souris, à la soixante dixième minute de jeu
Le petit Diego GOMEZ l'auteur du but de la victoire, dans un trou de souris, à la soixante dixième minute de jeu
Malgré leur mauvaise forme actuelle, c’est Clermont-Ferrand qui débutait bien la rencontre et Grégory MALICKI devait repousser une frappe du revenant ESOR dès la 2e minute de jeux. Ça commençait fort pour le SCO, un peu à la peine. Dans la minute qui suit, ALESSANDRINI donnait le tournis à Martin FALL, qui était de nouveau aligné en défense centrale. Le prodige clermontois centrait fort au premier poteau et DEMBELE, reprenait pour ouvrir la marque (1-0, 3').

Cette ouverture du score allait réveiller les Angevins qui se créaient trois occasions coup sur coup. Le SCO poussait pour revenir à égalité au tableau d’affichage, mais leurs frappes étaient soit contrées (Charles DIERS 9’), soit leurs tirs étaient imprécis (Malik COUTURIER 15’).

Mais Clermont ne semblait pas serein en défense. FARNOLLE, le gardien clermontois, devait même subir le pressing des attaquants angevins pour dégager son camp. Il sortira sur blessure suite à cette série de dribbles (27’).

Angers-SCO faisait bien tourner le ballon, mais était toujours mené à la pause face à une équipe Clermontoise empruntée et maladroite qui était malgré tout dangereuse sur les contres d' ALESSANDRINI.

Clermont Foot revenait sur la pelouse avec de meilleures intentions sans toutefois inquiéter véritablement le gardien angevin. A l’heure de jeu, Angers-SCO commençait à reprendre le jeu à son compte grâce notamment à l'entrée de Richard SOUMAH.

Ryan FRIKECHE réclamait un penalty pour une main dans la surface, après avoir vu sa frappe contrée, mais l’arbitre ne bronchait pas (62’). Le danger rôdait toujours et Clermont allait manquer le but du break sur une attaque rondement menée. Grégory MALICKI devait s’y reprendre à deux fois pour repousser une frappe lointaine de MOREL et une tête d’ALESSANDRINI.

Dans la foulée, et sur un coup-franc excentré de Diego Gomez, Claudiu Keserü, profitant de la largesse du marquage de son défenseur, plaçait sa tête sous la barre du but clermontois pour égaliser (1-1, 66'). La confiance avait changé de camp et Angers-SCO allait prendre l’avantage.

Richard SOUMAH travaillait sur le côté gauche avant de décaler Karim Djellabi qui centrait directement dans les six mètres. Sur la pression de CHARBONNIER, le portier clermontois remplaçant MOULIN ne pouvait faire mieux que de repousser la balle. Diego GOMEZ était seul et marquait dans un trou de souris (1-2, 70’).

Clermont ne voulait pas en rester là et Malik COUTURIER s’employait pour suppléer Grégory MALICKI sur un beau mouvement auvergnat initié par ESOR. Clermont qui ne trouvait pas la faille dans la défense angevine montrait un réel énervement. SALZE taclait Fodé DORE par-derrière sur une action anodine et récoltait un carton rouge (85’).

Angers-SCO remporte la rencontre et renoue avec une victoire à l’extérieur qu'ils n'avaient pas connu depuis fin novembre 2011, qui plus est devant un sérieux prétendant à l'accession. Les Angevins prennent trois points d’avance sur la zone de relégation.

Le prochain adversaire du SCO sera Le Mans FC. Les sarthois, à un point des Angevins au classement, reste sur deux victoires sur des mal-classés (Lens et Amiens) et semblent répondre au combat contre des concurrents directs dans ce final de championnat. Ils se déplaceront sans l’attaquant BELFORT et le gardien MAKARIDZE, tout les deux exclus durant cette 32e journée.

Malgré tout, Angers-SCO, reste aussi sur deux victoires consécutives et leurs adversaires (Châteauroux et Clermont) n’étaient pas du même calibre. Le combat s’annonce intense vendredi prochain.





Matthieu ROULLIER
Correspondant Sport pour Angers Mag. Intervient pour les Ducs d'Angers et en remplacement pour... En savoir plus sur cet auteur