Quand la danse explore la Mémoire des corps


Rédigé par - Angers, le Jeudi 21 Mai 2015 à 06:30


La Compagnie Gianni Joseph clôt en fin de semaine une résidence de deux semaines au Centre national de danse contemporaine d'Angers (CNDC). Un temps de création intense pour donner vie à "La Mémoire des Corps", une pièce inspirée d'un court-métrage réalisé dans le cadre des Ateliers d'Angers, en 2013. Un duo qui "explore le territoire de l'autre", parle du chemin fait, défait, à refaire ensemble. Une répétition publique du spectacle en création aura lieu ce soir au CNDC, à 19 h.



Clémentine Maubon et Gianni Joseph sont en résidence au CNDC pour créer "La Mémoire des corps". Crédit photo : Albert de Boer.
Clémentine Maubon et Gianni Joseph sont en résidence au CNDC pour créer "La Mémoire des corps". Crédit photo : Albert de Boer.
la rédaction vous conseille
C'est l'histoire d'une évidence. Une relation artistique, physique et intellectuelle initiée il y a maintenant une décennie et qui devait un jour ou l'autre trouver un écho sur scène, dans un duo de corps et d'esprit.

C'est l'histoire d'un film. Un court-métrage réalisé en 2013 par Angélique Dujarrier, Lou Rouquet, Nicolas Nithart et Rémi Castan, dans le cadre des Ateliers d'Angers (Jeanne-Moreau). Ils cherchaient deux danseurs et ont réunis deux âmes sœurs. A l'heure du tournage, Gianni Joseph et Clémentine Maubon ne se découvrent évidemment pas. Depuis que le premier, formé au CNDC, a initié la seconde, ancienne gymnaste, à la danse, ils se sont toujours suivi : Gianni a fait travailler Clémentine a plusieurs reprises pour sa compagnie ("Ladie's men", "Play me again"), mais chacun a aussi fait son chemin, comme chorégraphe et/ou interprète.
Au moment du film, ça faisait un moment que les deux danseurs ne s'étaient pas retrouvés. "J'ai tout de suite vu qu'elle était prête", se souvient Gianni, qui précise : "Lors des pièces que Clémentine avaient interprété pour la compagnie, je devais l'accompagner techniquement, mais lors du tournage de La Mémoire des corps, on a oublié totalement le côté maître élève..."
"On a construit ça comme un dialogue, avec ces silences qui durent des siècles, ces moments où l'on parle tous les deux"

La genèse d'une pièce chorégraphique "basée sur les retrouvailles, qui interroge la mémoire du geste, du temps qu'il faut pour recréer cette mémoire" était née. Restait à trouver un créneau dans l'agenda bien garnie des deux artistes. Gianni Joseph a retrouvé une seconde jeunesse depuis l'arrivée de Robert Swinston au CNDC. "Je ressentais une certaine lassitude : ma compagnie existe depuis 2002 ! Disons qu'il m'a remis le pied à l'étrier, en remettant tout à plat avec un travail technique. Et du point de vue chorégraphique, j'ai observé une méthode qui m'a aidé à rentabiliser le côté instinctif et primitif de mon travail", explique Gianni. Depuis deux ans, il est -en tant que danseur interprète- de toutes les pièces de l'ancien assistant de Merce Cunningham.

Une forme de gémellité entre eux

La pièce s'appuie sur une série de photos réalisées depuis une dizaine d'années par les deux danseurs, avec notamment un travail sur la lévitation. Crédit photo : Joseph-Maubon.
La pièce s'appuie sur une série de photos réalisées depuis une dizaine d'années par les deux danseurs, avec notamment un travail sur la lévitation. Crédit photo : Joseph-Maubon.
Clémentine Maubon a elle aussi tracé sa route, travaillant avec Olivier Dubois ("Révolution") ou le duo Héla Fattoumi/Eric Lamoureux ("Masculines"), tout en gardant "l'empreinte de Gianni" dans sa danse ; "j'ai gardé ça dans mon corps", exprime Clémentine. Car ces deux-là sont faits de la "même texture. Il y a entre nous une forme de gémellité, le même rapport à l'espace, à l'énergie, à la musicalité. On est tous les deux connu pour avoir de la feuille", s'amuse Gianni.

C'est finalement sur le court-métrage et ces fondements jumeaux qu'a commencé à se construire le spectacle chorégraphique La Mémoire des corps, tout doucement lors d'une première résidence au mois de février -le temps de se redécouvrir- puis beaucoup plus intensément depuis qu'il squatte le grand studio du CNDC. "On a une vraie facilité à se comprendre", argue Clémentine pour expliquer le rythme de création. "Elle devance certains choix chorégraphiques", complète Gianni. "Ce qui me permet de prendre des raccourcis".

Le corps pour faire comprendre le manque, l'absence, le désir de se retrouver... voilà l'intention des deux artistes, nourrie par un travail de photos qu'ils mènent régulièrement de concert depuis leur rencontre il y a dix ans. Nourrie, aussi, par la scénographie d'Hortense Bourgade, qui sortir dans quelques semaines des Beaux-Arts d'Angers. Que retrouvera-t-on finalement dans la pièce chorégraphique de 40 minutes qui devrait voir le jour courant 2016 ? "On balaie tous les moyens d'expression de la danse", avance Gianni Joseph. Il y aura de l'improvisation, du partenaring, de la danse d'ensemble. "On a construit ça comme un dialogue, avec ces silences qui durent des siècles, ces moments où l'on parle tous les deux"La Mémoire des corps, ce sont des chemins croisés, parallèles, détournés de traverse ; un terrain de jeu avec des espaces écrits ou libres, "une sorte de hasard dirigé qui pioche dans le passé pour construire l'avenir", conclut le chorégraphe et interprète.

Pour découvrir ce spectacle en création, la Compagnie Gianni Joseph invite à une représentation publique ce jeudi soir, au CNDC (Le Quai d'Angers). Réservation conseillée : 02 44 01 22 66





Journaliste Animateur du blog " Des mots à la marge " En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag












Angers Mag : RT @IncroyableSCO: Angers SCO à la pêche aux points face aux Merlus du @FCLorient ce soir (20h) à Jean-Bouin ! #SCOFCL #VibrezSCO https://t…
Samedi 3 Décembre - 12:56
Angers Mag : ChroniK'Ô Noir - #18 : "Plateau", de Franck Bouysse: Chaque mois, la journaliste Martine... https://t.co/V0soKdy4ie https://t.co/07YeiZrSfq
Samedi 3 Décembre - 09:00
Angers Mag : Report'Cité : portez la plume, s'il vous plaît !*: Un an et demi après son lancement, le... https://t.co/Qf1FyGW1iJ https://t.co/P8YYlZPYdm
Vendredi 2 Décembre - 19:06
Angers Mag : #musique De Macao à Pergolèse,la riche actualité de l'ensemble Amarillis @Angers https://t.co/hAW8WkdOUw
Vendredi 2 Décembre - 10:46







cookieassistant.com