Quand la folie du jeu gagne Angers


Rédigé par - Angers le Dimanche 28 Septembre 2014 à 09:31


Certes ce n’est pas l’enfer de Macao, mais les Angevins sont de plus en plus nombreux à s’adonner aux joies du jeu de société, en famille ou entre amis, dans les rues piétonnes de la ville, à la fin septembre, mais aussi chez-eux pendant les longues soirées d'hiver. Et ça fait 15 ans que ça dure !



Des jeux pour petits et grands sont proposés pendant ces deux jours
Des jeux pour petits et grands sont proposés pendant ces deux jours
la rédaction vous conseille
Une fois de plus le Festival « Deux jours en jeux », organisé dans les rues piétonnes du centre-ville d’Angers par l’association Au Tour du Jeu et les magasins spécialisés La Luciole et Sortilèges, a connu un très grand succès. Le temps estival qui sévit sur la région angevine l’a bien aidé, même si désormais ce festival ludique est devenu, en 15 ans, incontournable. Certains ne le manqueraient sous aucun prétexte.

C’est le cas de Valérie, joueuse occasionnelle, venue en ville pour l’occasion avec sa famille. « J’ai entendu parler du festival dans la presse, alors je suis venu tout spécialement. C’est sympathique et l’on peut essayer toute sorte de jeux. La plupart m’étaient inconnus. C’est très excitant ». Très concentrée, presque accro, pas question de déranger trop longtemps Valérie.

C’est ça le festival « Deux jours en jeux » : on passe par hasard dans les rues très commerçantes dans lequel il a élu domicile ce samedi après-midi de septembre, on s’installe à une table, parfois face à des inconnus et c’est parti pour un vrai moment de bonheur. La preuve, les 50 tables encadrées par des animateurs chargés d’initier les novices, étaient littéralement prises d’assaut. Les Angevins seraient-ils joueurs ?

Pas de doute pour Bruno Béchu l’un des responsables du festival « Deux jours en jeux ». « Ceux qui ne connaissent pas encore le festival s’arrêtent pas curiosité, restent et se mettent à jouer. En plus cette année nous avons des conditions idéales ». Des personnes intéressées par le jeu qu’il soit de stratégie, de réflexion, de rapidité, d’improvisation ou de bluff, « viennent tout spécialement avec l’espoir de découvrir de nouveaux jeux », ajoute Bruno Béchu. Preuve que le festival angevin a désormais sa place.

Des Angevins, créateurs de jeux, participent au festival

"Le plaisir du jeu s'est transformé en création",  explique Sébastien Da Silva, autre créateur angevin
"Le plaisir du jeu s'est transformé en création", explique Sébastien Da Silva, autre créateur angevin
Ce qui fait la force du festival, c’est la participation d’auteurs, dont certains sont même venus avec des prototypes pour les faire tester aux joueurs. Une soirée « off », à laquelle ont participé 150 privilégiés, était organisée vendredi soir dans les salons Curnonsky où « Deux jours en jeux » a aussi élu domicile avec un salon permettant de partager de nouvelles expériences ludiques et collectives.

Parmi ces auteurs, installés sur la place Romain, au cœur du plateau piétonnier, des Angevins, joueurs passionnés qui ne trouvaient pas chaussure à leur pied et qui ont décidé de se lancer dans l’aventure de la création. C’est le cas d’Olivier Mousseau, enseignant à l’école Nelson Mandela, sur les Hauts de Saint Aubin, créateur du jeu Arlequin. « C’est un jeu de bluff, mi-poker mi-perudo (jeu de dés d’origine chilienne, très addictif – NDLR) », explique l’auteur. « Je voulais jouer au poker avec des amis, mais nous n’avions pas de jetons. Ensemble nous avons eu l’idée de ce nouveau jeu. C’est une expérience collective ». Depuis il en a créé d’autres, « souvent inspirés des événements de la vie », précise l’auteur. « Au début nos créations sont souvent confidentielles. Ensuite ils intéressent un éditeur à la recherche d’un nouveau jeu. Ce qui fait plaisir c’est la première fois où l’on voit son jeu en vitrine ».

Pour un véritable week-end consacré au jeu, le festival se poursuit dimanche toute la journée, de 10h à 18h30 dans les salons Curnonsky, Place Maurice Saillant. Des animations permanentes sont au programme, ainsi que des stands d’exposition des magasins La Luciole et Sortilèges, co-organisateurs de l’événement. L’entrée du salon est libre.

Pour en savoir plus : www.deuxjoursenjeux.fr




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur

Actualité | Société | Economie | Politique | Culture | Sports - Loisirs | Services | Zoom sur ... | Billet d'humeur | video | vacances | Administration - Gestion | Jeux | le mensuel Angers Mag | Archives | Publicité | L'oeil de Fanch Juteau










Angers Mag











Angers Mag : Séance critique : "Ma'Rosa" de Brillante Mendoza: Dans Séance critique, deux fois par... https://t.co/UXYZ0kjrdt https://t.co/JrsEK1vwBv
Samedi 10 Décembre - 11:00
Angers Mag : « Ces pédagogies ne sont pas ignorées »: Et l’Education Nationale ? Quel regard... https://t.co/JnPQWXILNL https://t.co/5glkXOM6T3
Samedi 10 Décembre - 07:45
Angers Mag : #JPEL "Contre le complotisme, on ne peut pas enrayer tout (...) Mais on peut entraîner les cerveaux." 👏👏JB Schmidt… https://t.co/6pn23fJUHD
Vendredi 9 Décembre - 15:01
Angers Mag : L'indépendance, un état d'esprit ? #Angers Mag bien chez soi à la journée de la presse en ligne à Paris. #JPEL https://t.co/EpAgR2dt6N
Vendredi 9 Décembre - 12:17




cookieassistant.com