Quand la galerie David d’Angers s’éveille…


Rédigé par Julie Cadeau - Angers, le Mercredi 2 Février 2011 à 19:39


Ça s’est passé ce mercredi après-midi à la galerie David d’Angers. Dans le cadre de leur formation en licence professionnelle « Management des entreprises culturelles », Morgane, Louise et Margaux ont proposé à un jeune public une visite originale du musée… Retour sur un après-midi artistique.



Morgane MALLET, Louise MOISSONNIE et Margaux BEYRIES, organisatrices de ce projet, entourées des six comédiens et d’enfants
Morgane MALLET, Louise MOISSONNIE et Margaux BEYRIES, organisatrices de ce projet, entourées des six comédiens et d’enfants
la rédaction vous conseille
Étudiantes en licence professionnelle à l’IUT d’Angers, Morgane Mallet, Louise Moissonnié et Margaux Beyriès doivent mener un projet tutoré dans le cadre de leurs études. C’est ainsi qu’elles ont organisé une visite originale de la galerie David d’Angers destinée à un public de deux centres de loisirs angevins : la Blancheraie et Angers Centre Animation. Ces trois jeunes filles ont fait appel à six comédiens par le biais de l’association « Les Tréteaux de l’Université » afin d’animer la visite dont le principal but était de toucher le jeune public à travers différentes formes d’art. En mettant en scène leur ressenti face à l’œuvre, ces artistes ont ainsi allié diverses formes d’art aux sculptures de David d’Angers. Dans un souci pédagogique, une brève présentation de l’œuvre a été proposée aux enfants, après chaque prestation artistique.

La prestation musicale devant la sculpture représentant Jean Bart
La prestation musicale devant la sculpture représentant Jean Bart
Deux séances se sont déroulées devant deux groupes d’une vingtaine d’enfants âgés de dix ans. Les six comédiens ont joué devant quatre sculptures différentes, de taille imposante. La visite a été introduite par une scénette théâtrale illustrant « Bonchamps » jouée par deux acteurs. C’est alors qu’une interactivité s’est installée entre les comédiens (ici, dans les rôles de Maîtres Grolleau et Guibert) et les enfants qui ont pris part au débat à leur plus grand plaisir. « Gutenberg », quant à lui, a été présenté sous forme de slam, par Mathieu. L’occasion pour ce jeune slameur angevin de faire découvrir aux enfants ce qu’est la poésie moderne et l’art de jouer avec les mots. Il nous confiera d’ailleurs avoir « été étonné par la capacité de ce jeune public à interagir » avec lui. Un comédien déguisé en corsaire, « sans épée mais avec une guitare », a mis en musique la sculpture de « Jean Bart » sur un air de « Pirates des Caraïbes ». Cette visite originale s’est achevée devant la sculpture de « La Jeune Grecque au tombeau de Marco Botzaris » contée par deux acteurs. On notera un langage adapté au jeune public, très réceptif de ce petit clin d’œil, avec l’emploi de termes modernes, omniprésents dans notre société tels que « Playstation », « chips au Nutella », ou encore « Bob l’éponge »…

Un des deux conteurs, Florian, avouera que « le plus important dans la vie, c’est de se faire plaisir ». Ces trois étudiantes, quant à elles, se sont fait plaisir en réalisant ce projet inédit. Elles nous confieront être « surprises par l’accueil plus que positif des enfants, par leur participation et leur enthousiasme durant la visite ». Une expérience plutôt réussie. Morgane, Louise et Margaux auront mené à bien leur projet. On retiendra leur aisance face au public, ainsi que leur pédagogie. Bonne continuation à elles, tout en espérant le renouvellement de ce projet…












Angers Mag