Angers Mag Info

Un autre regard sur l'actualité d'Angers et sa région

Document sans nom

Mercredi 17 Septembre 2014







Quand la salle de théâtre vient vers vous


Rédigé par - Le 19/03/2012 - 16:20 / modifié le 19/03/2012 - 22:09


Lieu de spectacle vivant, le théâtre est aussi facteur de lien social, les spectateurs de tous les horizons sociaux partageant de grands moments de plaisir. Mais construire une salle de spectacle pouvant recevoir des troupes professionnelles est souvent couteux pour une collectivité. Qu’à cela ne tienne, un ex-menuisier-charpentier de la région d'Angers, devenu comédien professionnel propose désormais une vraie salle de théâtre itinérante.



La salle de théatre en cours d'assemblage (photo Cie Entrée Public)
La salle de théatre en cours d'assemblage (photo Cie Entrée Public)
C’est une idée originale qu’a eu Dominique RAMBAUD, un ancien menuisier charpentier de Villevêque au nord-est d’Angers (49), devenu comédien professionnel : construire une vraie salle de théâtre en bois pouvant accueillir une scène et 120 spectateurs en gradin, entièrement démontable et transportable en tous lieux. A ce jour on connaissait les scènes de plein air, les chapiteaux, voici maintenant la vraie salle de théâtre, isolée, insonorisée et chauffée.

D’une surface au sol de 207 m2, ce nouveau théâtre qui contient une vraie scène entièrement modulable et un coin-bar peut s’adapter à toutes les configurations. Transportée sur trois semi-remorques, la salle en bois préconstruite avec l’aide de la filière bois par les Compagnons du Devoir, s’assemble en deux jours, dans n’importe quel endroit suffisamment stable.

Pour Christophe RANCHON-GINOUX chargé de l’étude de la structure, il s’agissait de relever un double défi : « celui de proposer une bâtiment fonctionnel, esthétique et isolé d’une part, démontable et itinérant d’autre part ». Pour les concepteurs, ce bâtiment à « ossature bois » a les qualités d’un théâtre fixe, tout en étant transportable. C’est le premier théâtre, utilisable été comme hiver, entièrement démontable à ce jour.

Mais, pour Dominique RAMBAUD de la « Compagnie Entrée Public », comédien professionnel depuis 17 ans, ce principe permet surtout de renouer avec la tradition populaire du théâtre, sur les traces du célèbre Jean-Baptiste Poquelin dit Molière auquel on doit « l’illustre théâtre ». Celui-ci sillonna les routes de France pour 12 années d’itinérance.



Un lieu de rencontre, de vie et d’échange, au moins autant qu’un lieu de spectacle

La salle presque terminée
La salle presque terminée
« Pour moi le théâtre idéal serait tout simplement une place publique qui, dans nos contrées pluvieuses, devrait être couverte », affirme l’initiateur de ce projet peu commun. « Face aux difficultés que rencontre le théâtre, avec la baisse des finances publiques, il nous semble opportun de partir à nouveau sur les routes, pour retrouver une certaine liberté et une part d’autonomie ».

Mais le concepteur et sa troupe professionnelle ne veulent pas seulement mettre un toit sur une place publique, notamment en milieu rural, c'est-à-dire dans les villages où les salles n’existent pas faute de moyens. Ils souhaitent faire de leur théâtre un lieu de rencontre, de vie et d’échange, au moins autant qu’un lieu de spectacle.

Véritable vecteur de lien social et de dynamique culturel, ce nouveau théâtre ambulant et sa troupe affichent une volonté d’aide à la diffusion du spectacle vivant professionnel, avec des durées d’implantation suffisamment longues pour que les troupes puissent s’exprimer et les spectateurs prendre du plaisir.

Et pour inciter le public à sortir et venir enfin au théâtre, la troupe propose même de pratiquer une tarification « responsabilisante », avec des tarifs allant de 10 à 16 €, le public choisissant son tarif en fonction de ses moyens, de sa famille et de la valeur qu’il accorde à ce travail. D’autant qu’en dehors de l’aide de l’entreprise ECB, d’Etriché (49), spécialisée dans la construction à ossature bois et des Compagnons du Devoir, Dominique RAMBAUD n’a pas reçu d’aides publiques.

Installée pour 5 mois à Villevêque, son port d’attache, avec une programmation spécifique, la structure partira en voyage avec des arrêts minimums de trois semaines. « Le théâtre en bois est une alternative à des équipements lourds et parfois inadaptés aux petites collectivités », précise Céline GORIA, la chargée de production. Des prestations de location sont proposées aux collectivités intéressées pour des périodes allant de plusieurs mois à un an.

Pour en savoir plus : www.entreepublic.com. Appel à souscription
Contacts :
Dominique Rambaud : 06.15.38.90.45
Céline Gorria (chargée de production) : 06.09.57.63.48
Courriel : entreepublic@neuf.fr




Yannick Sourisseau
Directeur publication Angers Mag et Angers Mag Info Journaliste web suivant plus particulièrement... En savoir plus sur cet auteur
























Instagram


A PROPOS