Quand les Latinos d’Angers fêtent les morts


Rédigé par - Angers, le 01/11/2014 - 08:01 / modifié le 17/11/2014 - 08:21


En marge de la fête commerciale d’Halloween avec sa cohorte de zombies sanguinolents et autres sorcières tristounettes, la petite communauté d’Angevins originaires d’Amérique Latine a battu elle aussi le pavé, en costumes bigarrés et en chansons pour la « fiesta de los muertos », vendredi soir. Un moment de convivialité comme le veut la tradition des peuples d’Amérique centrale.



Les Catrinas prêtes pour la fiesta de los muertos
Les Catrinas prêtes pour la fiesta de los muertos
la rédaction vous conseille
En Europe la mort est vécue comme un grand moment de tristesse. Chez nous c’est plutôt un moment de joie. On célèbre le mort pour tout ce qu’il a fait de bien sur la terre. On fait la fête, on défile dans les rues, on mange beaucoup et certains prennent des photos et des vidéos », explique Emma Peralta, une mexicaine originaire du Guerrero, une province située sur la côte Pacifique.
 
 « Le caractère festif entoure le culte pour la mort au Mexique », poursuit la mexicaine, rappelant au passage une phrase du poète, diplomate et prix Nobel de littérature Octavio Paz (1990) : « Le Mexique se ferme au monde par les deux chemins de la vie et de la mort ».
 
Et pour montrer toute la dimension de cette fête, les mexicains angevins auxquels s’étaient associés des ressortissants d'autres pays d’Amérique latine installés sur les bords de la Maine, avaient revêtus les costumes colorés qu’ils enfilent habituellement lors de la « fiesta de los muertos  (fête des morts)».  
 
« Rien à voir avec Halloween », poursuit Emma Peralta. « Chez nous les gens sont joyeux. C'est un moment de partage. Nous déambulons dans les rues accompagnés de musiciens ». Pas de sorcières ni de monstres sanglants, mais plutôt des costumes et masques de squelette humain, le tout dans le rire et la bonne humeur.
 

Les enfants participaient au défilé avec le drapeau mexicain, mettant tout en oeuvre pour se distinguer des zombies d'Halloween
Les enfants participaient au défilé avec le drapeau mexicain, mettant tout en oeuvre pour se distinguer des zombies d'Halloween
Pour l’occasion, Emma avait revêtu le costume de « la Catrina », un personnage populaire de la culture mexicaine, un squelette féminin vêtu de riches habits et portant généralement un chapeau. « On attribue son origine au personnage créé il y 100 ans par le caricaturiste mexicain José Guadalupe Posada. C'est une satyre de la bourgeoisie mexicaine ».
 
La Catrina est inspiré à la fois de l'art macabre médiéval d’Europe et des indigènes de la période pré-hispanique et notamment du culte de la déesse aztèque de la mort « Mictecacihuatl ». Décliné en plusieurs variantes, ce personnage est devenu au cours du XXe siècle une figure emblématique de la fête des morts mexicaine et de la culture mexicaine en général.
 
Vendredi soir, ils étaient ainsi une poignée dans les rues d’Angers. La communauté latinos n’y est pas très importante, mais ce n’est pas une raison suffisante pour s'abstenir de célébrer comme il se doit cette fête importante en Amérique Latine.
 
Après le défilé, passé presque inaperçu,  tous les Angevins qui le souhaitaient étaient invités à une soirée latino au cours de laquelle la Cubastino, une bière à base de rhum avec une étiquette en forme de tête de mort, coulait à flot.
 
« Attention ce n’est pas Halloween », avait prévu Emma Peralta sur sa page Facebook,  « Mariachis, sombreros, Frida Kalho, Zorro , Speddy Gonzales , Indiens, Ponchos  et soirée  assaisonnée par un Mix Latino Caliente ».  Avec en sus, danse libre « para bailar hasta que nos duelan los pies » (jusqu’à ce que nos pieds soient endoloris) » .
 
Au cours de cette soirée, pour  laquelle il était conseillé de venir costumé, la Catrina (Emma) a décerné un prix au meilleur accoutrement. Une fête étonnante.




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag















Angers Mag : Orphée aux enfers, mais aussi au Quai: Entretien croisé avec Jean-Paul Davois (directeur... https://t.co/NJjZLJnXMH https://t.co/pTRfJd77AD
Lundi 5 Décembre - 08:00
Angers Mag : Enseignement, quand l'instruction se "fait maison": Depuis trois ans, Barbara a décidé... https://t.co/2EbbolDZYe https://t.co/q2lbjICkRQ
Lundi 5 Décembre - 07:20
Angers Mag : Le SCO passe à l’orange: Tenus en échec à Jean Bouin samedi par la lanterne rouge du... https://t.co/QADPR1iLiN https://t.co/YP52GPOoB9
Dimanche 4 Décembre - 13:50
Angers Mag : #Angers En panne d'idée de cadeaux ? @Revue_BDM #carnetsdevoyage #publicité https://t.co/VsebE5LDp8
Samedi 3 Décembre - 18:56


cookieassistant.com