Quand les musées récolent les morceaux…


Rédigé par - Angers, le Lundi 29 Septembre 2014 à 07:43


Obligation légale, le récolement –sorte d’inventaire exhaustif plus plus- des œuvres que possèdent les établissements angevins- se pose aussi comme une opportunité unique pour connaître à l’objet près les richesses des musées. Et à Angers, le modus operandi s’annonce pour le moins original…



Aude et Cécile travaillent pour la société Grahal (Groupe de recherche art, histoire, architecture et littérature), à qui la direction des Musées d'Angers a confié le récolement de la plus complexe des réserves.
Aude et Cécile travaillent pour la société Grahal (Groupe de recherche art, histoire, architecture et littérature), à qui la direction des Musées d'Angers a confié le récolement de la plus complexe des réserves.
la rédaction vous conseille
Blouses blanches et gants de rigueur, ordinateur et mètre à portée de main, précision du geste… il y a dans le récolement quelque chose de chirurgical. On a bien dit ré-co-le-ment : avec un seul « l » et un accent aigu sur le « e ». En la matière, il s’agit d’être précis, ne serait-ce que pour ne pas avoir à recoller les morceaux ensuite.

Retour aux blouses blanches et aux gants portés par Aude et Cécile, dans l’une des trois réserves externalisées des musées d’Angers, « la plus compliquée, avec pas moins de 10000 objets », assure Joanne Kuhn, coordinatrice du récolement.

Les deux jeunes femmes travaillent pour la société Grahal (Groupe de recherche art, histoire, architecture et littérature), spécialisée dans ce type d’opération, et sont à pied d’œuvre depuis la mi-juillet. Etat de conservation, emplacement précis, marquage, mesures, correspondance avec l’inventaire… objet par objet, Aude et Cécile répètent la procédure. Un travail de fourmi, dont les chiffres donnent le tournis. « Le récolement, pour les musées d’Angers, c’est potentiellement 24 agents à temps plein sur 10 ans », explique Joanne Kuhn. « Nous avons donc choisi de fonctionner par campagne topographique ».

Une opportunité unique pour les musées

Depuis la fin de l’année 2012, « nous avons pris le problème à bras-le-corps », commente Ariane James-Sarazin, directrice des musées d’Angers. « Et pas seulement parce que le récolement est, depuis 2004, une obligation légale », poursuit-elle, précisant en un doux euphémisme qu’en la matière, les établissements angevins avaient pris « un certain retard. Le récolement, c’est surtout une opportunité unique pour les musées », assure Ariane James-Sarazin. « C’est une base de données indispensable pour réorienter la politique d’acquisition, l’enrichir, compléter les vides. Nous pourrons également établir un plan de charge en terme de restauration des œuvres ou mettre en place de nouvelles expositions en découvrant des trésors inconnus… »

Normalement « affaire de scientifiques », le récolement prendra à Angers des formes assez novatrices. Si celui de la réserve « la plus problématique en terme d’accès, de volume ou de diversité des objets » a bien été confié à des professionnels –Aude et Cécile pour Grahal, en l’occurrence)- tout le reste du fonds concernera les ressources en interne… et les Angevins !

Bientôt un club des récoleurs anonymes...

« Nous avons envie que le récolement soit l’affaire de tous les agents des musées, de l’agent d’accueil au conservateur », insiste Ariane James-Sarazin. Une initiative –déjà en cours au musée Pincé- à même de créer une cohésion sans précédent au sein des équipes. L’autre originalité du récolement « à l’angevine », c’est la création prochaine –sans doute au début de l’année 2015- d’un club des récoleurs anonymes. « Nous allons faire un appel au bénévolat de tous les passionnés qui souhaitent participer à l’opération, et que nous formerons en conséquence », évoque Ariane James-Sarazin. « Ça entre réellement dans notre rôle d’éducation populaire : chaque heure de récolement est un cours d’histoire de l’art en direct ! »

Moins clinquant que l’acquisition d’une œuvre, plus discret qu’une exposition temporaire, le récolement des musées d’Angers entend donc œuvrer, dans le temps, au dynamisme artistique de la ville…




Journaliste Animateur du blog " Des mots à la marge " En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par mike49 le 29/09/2014 11:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Intéressant, connaitre le contenu de nos collections ,orienter, fonction de cette connaissance les futurs achats, et laisser une trace cohérente de notre passé , est surement une activité inintéressante.J'aimerais faire partie de ces futurs bénévoles et suis prêt à apprendre le B.A, BA , et devenir un racoleur anonyme.
Comment contacter les responsables ??
Cordialement

2.Posté par mike49 le 29/09/2014 12:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
peut être pas un "racoleur", mais surement un "recoleur".....!

3.Posté par Sébastien Rochard le 01/10/2014 16:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour à vous,

pour connaître les modalités de participation au club des récoleurs, le plus simple est de contacter les Musées d'Angers... et de s'armer d'un peu de patience. Aux dernières nouvelles, le club n'est pas encore lancé !








Angers Mag












Angers Mag : Au comptoir de Mathilde... et de Catherine: Depuis la fin du mois d'octobre, la rue... https://t.co/wkV9xA1N3F https://t.co/6yuEQFFF5o
Mercredi 7 Décembre - 08:00
Angers Mag : A l’Ecole démocratique, on fait ce qu’on veut… ou presque: Basée sur la liberté... https://t.co/j0ywJZAzgI https://t.co/jEK0S9wvGs
Mercredi 7 Décembre - 07:31
Angers Mag : RT @LeQuai: N'oubliez pas d'aller voir #AdishatzAdieu ce soir. Vous nous remercierez demain. #Theatre #JonathanCapdevielle #Angers RESA 02…
Mardi 6 Décembre - 13:55
Angers Mag : A Angers, Montessori a pris racines: Porté par des éducateurs convaincus, les méthodes... https://t.co/bXNDdgyLpz https://t.co/nar3Qs6vye
Mardi 6 Décembre - 07:30







cookieassistant.com