Quartiers prioritaires : c'est quoi un conseil citoyen ?


Rédigé par Pierre-Antoine LEFORT - Angers, le 16/04/2015 - 07:53 / modifié le 16/04/2015 - 13:19


François Burdeyron, le préfet de Maine-et-Loire a officialisé l'installation des Conseils citoyens d’Angers et Trélazé vendredi dernier en recevant ses membres. Adossés aux quartiers dit "prioritaires", ces nouveaux lieux de dialogue se différencient des conseils de quartiers. Pourquoi ? Comment ? Éléments de réponse avec Marc Faugères, responsable de la mission citoyenne sur les Conseils Citoyens et les Conseils de Quartiers à la mairie d'Angers.



les 7 quartiers prioritaires d'Angers (Infographie Ville d'Angers)
les 7 quartiers prioritaires d'Angers (Infographie Ville d'Angers)
la rédaction vous conseille
Qu’est ce qu’un Conseil Citoyen ?
"C’est vraiment nouveau, puisque l’instance a été rendue obligatoire par la loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine du 24 février 2014. Le dispositif est mis en place dans le cadre du Contrat de Ville, et de la politique pour les quartiers sensibles. Dans les quartiers où le revenu annuel moyen est de moins de 11 500 euros, la loi nous oblige à mettre en place ces conseils qui regroupent des habitants et des acteurs de quartier (associations, commerces). A Angers, il y en a sept (1) : Monplaisir, Cœur Roseraie, Belle-Beille, Grand Pigeon, Savary, Bédier/ Beauval / Morellerie et Hauts-de-Saint-Aubin."
 
Qui en sont les membres ?
"Ils sont, pour une partie, tirés au sort par bureau sur les listes électorales, pour une autre sur une liste de citoyens ayant fait acte de candidature et enfin des représentants des acteurs de quartiers qui se sont eux aussi proposés.
Au départ, la Ville voulait adapter la taille des conseils de quartiers au nombre d’habitants et à la superficie : 22 membres pour les quartiers les plus grands comme Belle-Beille ou Monplaisir, 18 dans les plus petits, comme Savary ou les Hauts-de-Saint-Aubin. Mais le taux de réponse était insuffisant, dans la réalité, les Conseils Citoyens rassemblent de 10 à 20 personnes, soit près de 90 personnes sur Angers."
 
Pourquoi ont-ils été créés au départ ?
"L’avant-dernier ministre de la ville,  François Lamy, avait commandé une étude sur la vie citoyenne. Le bilan faisait état d’un fort déficit de participation des habitants des quartiers difficiles. La politique municipale apparaît trop souvent comme une affaire d’élus et de techniciens plutôt que de citoyens."

N’y a t’il pas un risque de doublon avec les Conseils de Quartiers ? Quelles sont les différences ?
"Au départ nous voulions intégrer les Conseils Citoyens aux Conseils de Quartiers, mais nous nous sommes rendus compte que le tracé des quartiers ne correspondait pas, donc cela ne s’est pas fait. Finalement les deux conseils ne traiteront pas des mêmes sujets. Les Conseils de Quartiers s’intéresseront à la politique municipale en général (aménagement des places par exemple), tandis que le rôle des Conseils Citoyens, c’est avant tout de faire remonter l’avis des habitants sur les actions et les projets menés dans le cadre du Contrat de Ville. Angers est une des premières villes à les mettre en place, nous sommes un peu les pionniers."
 
Quels vont êtres leurs rôles ? Auront-ils un pouvoir de décision ?
"On verra, en tout cas ils seront présents face au préfet et au maire dans les comités de pilotage qui se réuniront au moins trois fois par an. Ils pourront y faire valoir leurs observations. Et comme les comités de pilotage valident les grandes orientations du Contrat de Ville, notamment les orientations budgétaires, ils auront leur mot à dire."

(1) A Trélazé, un conseil citoyen est créé aussi pour le quartier Grand Bellevue.












Angers Mag















Angers Mag : Séance critique : "Ma'Rosa" de Brillante Mendoza: Dans Séance critique, deux fois par... https://t.co/UXYZ0kjrdt https://t.co/JrsEK1vwBv
Samedi 10 Décembre - 11:00
Angers Mag : « Ces pédagogies ne sont pas ignorées »: Et l’Education Nationale ? Quel regard... https://t.co/JnPQWXILNL https://t.co/5glkXOM6T3
Samedi 10 Décembre - 07:45
Angers Mag : #JPEL "Contre le complotisme, on ne peut pas enrayer tout (...) Mais on peut entraîner les cerveaux." 👏👏JB Schmidt… https://t.co/6pn23fJUHD
Vendredi 9 Décembre - 15:01
Angers Mag : L'indépendance, un état d'esprit ? #Angers Mag bien chez soi à la journée de la presse en ligne à Paris. #JPEL https://t.co/EpAgR2dt6N
Vendredi 9 Décembre - 12:17


cookieassistant.com