Quels projets, quelles priorités en 2015 à Avrillé ?


Rédigé par Rédaction Angers Mag - Angers, le 24/01/2015 - 08:00 / modifié le 25/01/2015 - 01:40


Le député-maire d'Avrillé, Marc Laffineur, présentait ses vœux à la population de la ville jeudi soir. L'occasion de faire le point sur les priorités et projets de son équipe municipale pour cette nouvelle année. Et de commenter le contexte politique et social national. Retour séquentiel sur son discours.



Crédit photo : Gilles Perrier, Ville d'Avrillé.
Crédit photo : Gilles Perrier, Ville d'Avrillé.
la rédaction vous conseille
Liberté, Égalité, Fraternité
Après les attentats terroristes perpétrés à Paris, les valeurs républicaines sont de retour au premier plan, dans toutes les interventions publiques. En ouverture de son discours, Marc Laffineur n'a donc pas manqué de réaffirmer le sens qu'il leur accorde : "Sans liberté, nous ne pouvons pas construire, mais la liberté inclut aussi le respect de l'autre, y compris dans ses convictions. Si l’on a le droit à la liberté d’expression, jusqu’où a-t-on le droit de provoquer et d’agresser l’autre dans ce qu’il a de plus intime, dans ce qu’il y a de plus profond ? Sans égalité, nous ne pouvons espérer la paix sociale. Sans fraternité, nous ne pouvons être un pays solidaire et tolérant. Porter atteinte à ces fondamentaux, c'est remettre en cause ce qui nous permet de bien vivre ensemble."

Emploi et chômage : réformes insuffisantes
"Le chômage a baissé presque partout (...). Seules la France, l'Italie et la Finlande enregistrent une augmentation des demandeurs d'emploi. Notre pays est le champion de l'imposition, le champion des dépenses publiques et des déficits dont il n'arrive pas à se débarrasser. Cela a entraîné une consommation atone, un manque d'investissements des entreprises et des collectivités locales qui pèsent lourdement sur l'emploi (...). La Commission européenne nous fait remarquer pour la troisième année consécutive comme d’ailleurs la Cour des Comptes que nous ne faisons pas suffisamment de réformes structurelles."
 
"Nous devons prendre des décisions faisant abstraction des intérêts particuliers
que défendent de petits groupes."

Baisse des ressources et restrictions budgétaires
Marc Laffineur n'a pas occulté ce qui constitue le sujet de tensions n°1 dans sa ville depuis quelques mois : ses choix de restriction budgétaire. Le budget primitif d'Avrillé pour 2015 a été voté avec une diminution de 9% par rapport à celui de 2014, à savoir : - 5% pour le budget de fonctionnement et - 19 % pour le budget investissement, sans augmentation des taux d'imposition. Rappelant la baisse "drastique" des ressources "décidée par le gouvernement" , Marc Laffineur insiste "(...) nous devons prendre des décisions faisant abstraction des intérêts particuliers que défendent de petits groupes . Nous ne devons pas faiblir face à ces pressions (...). Certains pensent que l’on peut emprunter à tout-va. Avrillé est une commune qui emprunte mais de façon raisonnée, et je souhaite que son taux d’endettement reste stable. L’emprunt d’aujourd’hui est l’impôt de demain !"

Fermeture de l'école Pierre-et-Marie Curie
Le député-maire d'Avrillé n'en démord pas : la reconstruction de l'école, estimée à 5 millions d'euros selon les études de faisabilité, n'était pas "raisonnable". "(...) A la rentrée 1997/1998 nous avions 203 élèves dans ce groupe scolaire. Pour la rentrée 2014/2015, l’école ne compte plus que 121 élèves (85 en élémentaire et 36 en maternelle) dont seulement 74 résident dans le quartier. À cela s’ajoutait la dégradation des locaux préfabriqués après plus de 40 ans d’existence qui à terme commençait à poser un problème de sécurité pour nos enfants. On assiste à la baisse de 46% des effectifs de l’ensemble des groupes scolaires depuis le début de la décennie 1990. Il y a donc besoin aujourd’hui de réorganiser notre offre éducative aux familles sur la commune."

Agglo, l'ancienne majorité égratignée
Premier vice-président de l'agglo d'Angers en charge des finances, depuis les dernières élections municipales, Marc Laffineur n'a pas manqué de régler quelques comptes avec la précédente majorité, déplorant sa politique "de non-accompagnement du développement des zones industrielles". "Elle a favorisé une concurrence territoriale inappropriée sur nos espaces économiques, là où nous aurions dû avoir la solidarité des territoires" a t-il estimé citant, à l'appui de ses propos, le déménagement de la société Pro Bike au village moto de Beaucouzé, "faute de locaux commerciaux suffisants" ou la décision de la société Giffard de construire de nouveaux locaux à St Léger-des-Bois, "faute de terrains" sur Avrillé.

143 naissances en 2014
Depuis 2012, a indiqué Marc Laffineur, 830 logements ont été livrés sur Avrillé et 170 le seront cette année. "Cela nous permet par là-même, d’accroître nos rentrées fiscales en termes de taxe d’habitation et de taxe foncière. Grâce à ces jeunes couples, nous avons enregistré 145 naissances en 2014 pour 168 en 2013 et 147 en 2012 et sur cette même année, 43
mariages ont été célébrés."
"La Ville est plus que jamais volontaire pour porter une politique Jeunesse forte et utile."

MJC, nouvel appel au dialogue
Marc Laffineur est revenu sur un autre dossier "chaud" : le plan d'économies imposé à la Maison des Jeunes et de la Culture. Pour le conforter, arguments financiers en avant. L'association porte, estime-t-il, "un déficit annuel permanent depuis 2004" que le budget communal amortit à hauteur de "110 000€ € depuis une décennie" . Il pointe une baisse de 277 adhérents entre 2004 et 2013, et son impact sur le coût des adhésions ("+18%" sur la même période, selon lui). D'où, explique-t-il, un plan d'action qui, on le sait, ne satisfait pas du tout les responsables de la MJC qu'il a réinvité au dialogue : "La Ville est plus que jamais volontaire pour porter une politique Jeunesse forte et utile. Cette dynamique ne peut se faire qu’en collaboration avec la MJC, partenaire historique. Pour cela le projet porté doit être partagé et approuvé par chacun."

Projets 2015 ?
L'année "sera marquée par la poursuite d’un travail de concertation sur les nouveaux équipements sportifs, rendu possible par la rédaction d’un cahier des charges délimitant précisément les attendus en termes de satisfaction pour les utilisateurs et compatible avec notre programme de financement" a indiqué Marc Laffineur. Autre projet évoqué, la poursuite du travail de concertation avec les associations du quartier du Parc de la Haye "pour réfléchir à la mise en place d’un équipement plus adapté aux besoins sur le site de la Chesnaie".







 



















Angers Mag











Angers Mag : RT @LeQuai: N'oubliez pas d'aller voir #AdishatzAdieu ce soir. Vous nous remercierez demain. #Theatre #JonathanCapdevielle #Angers RESA 02…
Mardi 6 Décembre - 13:55
Angers Mag : A Angers, Montessori a pris racines: Porté par des éducateurs convaincus, les méthodes... https://t.co/bXNDdgyLpz https://t.co/nar3Qs6vye
Mardi 6 Décembre - 07:30
Angers Mag : #Angers Le directeur de Keolis Angers a été licencié pour fautes graves https://t.co/n6HJqX081U
Lundi 5 Décembre - 15:10
Angers Mag : Keolis Angers : Christophe Reineri a été licencié pour fautes graves: Trois semaines... https://t.co/d3ujV5hSiJ https://t.co/cPMN0twREP
Lundi 5 Décembre - 15:01



cookieassistant.com