Quels projets, quelles priorités en 2015 à Trélazé ?


Rédigé par - Angers, le 13/01/2015 - 18:18 / modifié le 13/03/2015 - 10:14


Fermeture et réhabilitation touristique des Ardoisières, festival estival, nouvelle maison d’arrêt, réindustrialisation du site des Fresnaies... En 2015, le député-maire de Trélazé, Marc Goua, entend bien poursuivre la logique de développement qui guide son action à la tête de la cité ardoisière. Retour sur ses voeux.



Le député Marc Goua, lors de son intervention à l'Arena Loire de Trélazé
Le député Marc Goua, lors de son intervention à l'Arena Loire de Trélazé
la rédaction vous conseille
Il y avait un avant et un après 11 septembre 2001 (attentat contre le World Trade Center à New York : NDLR), il y a désormais un avant et un après 7 janvier 2015. » Jeudi dernier, sans connaître l’issue finale des actions terroristes qui feront date dans l’histoire de la France, le député-maire de Trélazé, Marc Goua, n'a pas manqué d'évoquer le contexte national pour ouvrir sa cérémonie des vœux 2015,
 
Accompagné de Jürgen Kappenstein, le maire de la ville jumelle de Ketsch, et de son épouse, Marc Goua a d'abord invité la population à observer une minute de silence en mémoire des victimes, avant de souligner « le message de sympathie et de fraternité », dont était porteur l’élu allemand.
 
Comment ensuite, à l'heure de revenir sur l'année 2014, ne pas rappeler la fermeture des Ardoisières ? « C’est un véritable séisme, un drame économique, social et patrimonial, a martelé une fois de plus Marc Goua, Ça laissera une trace indélébile dans nos mémoires, mais la métamorphose de la ville que nous avons façonnée depuis vingt ans, et notre schéma de développement économique à travers des thématiques, hier improbables, sont porteuses d’avenir. »

En dépit d'un taux de chômage supérieur à la moyenne nationale et qui, à Trélazé, frappe particulièrement jeunes et seniors, Marc Goua veut croire dans le développement de sa ville. Et en sa capacité à dépasser les aléas qui la frappent. Il est donc revenu sur son projet de réhabilitation touristique de la carrière Napoléon.
« Nous avons là des possibilités extraordinaires qui permettront de renforcer nos thématiques tourisme, sports, culture, forme »
Ce plan d’eau de 13ha était un lieu d’extraction du schiste à ciel ouvert. « Je crois beaucoup dans son aménagement qui devrait se traduire par des investissements privés conséquents, créateurs d’emplois pour les Trélazéens, dans le domaine de l’environnement et du tourismeNous avons là des possibilités extraordinaires qui permettront de renforcer nos thématiques tourisme, sports, culture, forme ». Un Center Parcs à Trélazé ? « Non, infirme le maire, mais quelque chose d’approchant qui pourrait ainsi compléter l’offre Loire à vélo qui passe sur notre commune ».
 
Autre grand projet de réhabilitation du site ardoisier, la réindustrialisation du site des Fresnaies (15 ha), « sur lequel nous avons des investisseurs et entrepreneurs qui souhaitent participer au développement de notre ville », glisse Marc Goua, sans en préciser plus pour le moment.
 
Avec le renforcement programmé du village Santé, situé à l’entrée de la ville coté autoroute, la fin de l’opération du Buisson, la continuité de l’urbanisation de la ZAC de la Quantinière, la ville de Trélazé veut poursuivre en 2015 sa lente mutation dans un esprit de mixité sociale, cher à la municipalité. S'y ajouteront les travaux de la future halte ferroviaire et les études préliminaires de la maison d’arrêt sur le site de la Bodinière, actée par le Ministère de la Justice.

Quant à l'Arena Loire et au festival estival, en dépit des critiques émises par la Chambre régionale des comptes, Marc Goua leur voit un bel avenir. La première accueillera Johnny Halliday en février 2016, le second verra Jimmy Cliff, l'une des grandes stars du reggae jamaïcain, ouvrir sa 21e édition, en juillet prochain, en espérant faire aussi bien qu'en 2014 (130 000 spectateurs).  « Comme vous pouvez le constater, nous avons toujours autant de projets et toujours autant d’enthousiasme » a conclu le maire, avant de citer John Fitzgerald Kennedy : « L'espoir est une question de volonté… La volonté de ne pas accepter la fatalité ».
 




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag











Angers Mag : Report'Cité : portez la plume, s'il vous plaît !*: Un an et demi après son lancement, le... https://t.co/Qf1FyGW1iJ https://t.co/P8YYlZPYdm
Vendredi 2 Décembre - 19:06
Angers Mag : #musique De Macao à Pergolèse,la riche actualité de l'ensemble Amarillis @Angers https://t.co/hAW8WkdOUw
Vendredi 2 Décembre - 10:46
Angers Mag : #Angers Le jour d'après #PSGSCO, le billet @LardeuxT. Comme quoi on peut supporter @SCO et admirer @ECavaniOfficial https://t.co/nA3Ivf5HEE
Jeudi 1 Décembre - 18:18
Angers Mag : Au musée des Beaux-Arts, l'énigme Peter Briggs: Jusqu'au 26 mars, le musée des... https://t.co/Ys4SmHHl6M https://t.co/4mARuYnceC
Jeudi 1 Décembre - 07:30



cookieassistant.com