Qui sont les 19 conseillers régionaux de Maine-et-Loire ?


Rédigé par - Angers, le 19/12/2015 - 09:30 / modifié le 21/12/2015 - 11:16


Au sein du Conseil régional, le Maine-et-Loire sera désormais représenté par 19 élus, 10 hommes et 9 femmes, dont 5 siégeaient déjà au sein de l'assemblée. Qui sont-ils ? Revue d'effectifs.



Les 19 conseillers régionaux du Maine-et-Loire (Photos ©Région des Pays de la Loire/Ouest Médias - montage Angers Mag ). Encadrés en jaune : les trois vice-présidents.
Les 19 conseillers régionaux du Maine-et-Loire (Photos ©Région des Pays de la Loire/Ouest Médias - montage Angers Mag ). Encadrés en jaune : les trois vice-présidents.
la rédaction vous conseille
Dans la précédente assemblée, présidée par le socialiste Jacques Auxiette, 20 élus représentaient le Maine-et-Loire. Ils seront désormais un de moins pour y défendre les intérêts du département. La Mayenne (6 élus) perd elle aussi un représentant au détriment de la Vendée (19 élus, +2). La Loire-Atlantique reste le département le mieux représenté avec 35 élus et la Sarthe en comptera, elle, 14.

Sur les 19 élus du Maine-et-Loire, 11 sont issus de la liste d'union de la droite et du centre de Bruno Retailleau, dont Paul Jeanneteau (LR), le maire de Champigné, conduisait la section départementale. 5 sont issus de la liste de gauche, née de la fusion de l'entre deux-tours des listes conduites par Christophe Clergeau (PS) et Sophie Bringuy (EELV), dont Stella Dupont, la maire de Chalonnes dirigeait la section départementale.

Les 3 autres élus régionaux du département proviennent des rangs de la liste du Front National conduite par Pascal Gannat, et au niveau de la section de Maine-et-Loire par Aymeric Merlaud. Sur l'ensemble de ces 19 conseillers régionaux, 5 siégeaient déjà dans l'assemblée précédente : Frédéric Béatse (PS), Christelle Cardet (EELV), Catherine Deroche (LR), Laurent Gérault (UDI) et André Martin (LR).
 
Pour l'Union de la Droite et du Centre
1. Paul JEANNETEAU, 58 ans Champigné (LR), Maire de Champigné, Président du Comité d'Expansion Économique 2004- 2015, Pharmacien

2. Isabelle LEROY, 48 ans – Cholet (UDI), Adjointe au maire de Cholet, Vice-Présidente Communauté Agglomération Cholet - Formatrice

3. André MARTIN, 45 ans - Saint Sauveur de Landemont (LR), Maire de Saint Sauveur de Landemont, Conseiller régional sortant, Professeur certifié

4. Roselyne BIENVENU, 54 ans – Angers (LR), Adjointe au maire d’Angers, Vice-Présidente Angers Loire Métropole - Juriste

5. Laurent GÉRAULT, 50 ans – Angers (UDI), Conseiller régional sortant - Ingénieur conseil en environnement

6. Patricia MAUSSION, 47 ans – Loiré (Sans étiquette), Elue à la Chambre d’Agriculture - Adjointe au maire de Loiré, Agricultrice en production biologique

7. Laurent PRETROT, 44 ans Avrillé (LR), Adjoint au maire d’Avrillé - Directeur d’entreprise

8. Catherine DEROCHE 62 ans, Bouchemaine (LR), Sénatrice du Maine et Loire, Conseillère Régionale sortante - Médecin

9. Eric TOURON, 51 ans – Distré (UDI), Maire de Distré, Président du Grand Saumurois - Gérant de société

10. Régine CATIN, 59 ans – Fontevraud (LR) - Maire de Fontevraud, Conjointe collaboratrice

11. Roch BRANCOUR, 42 ans – Angers (LR), Adjoint au maire d’Angers - Directeur commercial
 
Pour la liste "Tous unis pour les Pays-de-la-Loire" (Gauche et écologistes)

1. Stella DUPONT, 42 ans, Maire de Chalonnes-sur-Loire, PS, Chalonnes sur-Loire

2. Frédéric BEATSE, 45 ans, ancien Vice-président du Conseil régional, PS, Angers

3. Christelle CARDET, 43 ans, Conseillère régionale sortant, EELV, Saumur

4. Aykel GARBAA, 22 ans, Étudiant, Mouvement des Jeunes Socialistes, Ecouflant

5. Marie-Hélène GIRODET, 49 ans, Technicienne avicole, Société Civile, La-Salle-et- Chapelle-Aubry
 
Pour la liste FN
1. Aymeric MERLAUD, 23 ans, Saint Germain sur Moine, étudiant

2. Monique LIEUMONT-BRIAND, 67 ans, Saint Hilaire, Saint Florent Saumur, retraité salarié du privé

3. Jean GOYCHMAN, 67 ans, Guérande, ingénieur conseil

Trois vice-présidents : Paul Jeanneteau, Isabelle Leroy et Roch Brancour
Entre respect de la parité, des territoires régionaux et des différentes sensibilités politiques de l'assemblée, la composition de la commission permanente du Conseil régional -l'instance qui assure la continuité de l'action de la Région entre ses différentes assemblées- relève d'un subtil jeu d'équilibre. Et, généralement, d'intenses négociations. A ce petit jeu, pas étonnant donc d'y retrouver Paul Jeanneteau (LR) et Isabelle Leroy (UDI), respectivement n°1 et 2 de la section de Maine-et-Loire sur la liste conduite par Bruno Retailleau. Ex-bras droit à l'économie de Christophe Béchu au département de Maine-et-Loire, le maire de Champigné occupera le poste de 5e vice-président et présidera surtout la commission "Economie". Un poste clef alors que la Région voit ses compétences en la matière renforcées et est appelée à intégrer rapidement les rôles des comités d'expansion économique de chaque département. Adjointe à la solidarité du maire de Cholet Gilles Bourdouleix, Isabelle Leroy occupera le poste de 8e vice-présidente. Rien de surprenant non plus à ce qu'au titre de l'opposition socialiste et écologiste, Stella Dupont intègre cette commission. Le maire de Chalonnes occupait la première place départementale de la liste de Christophe Clergeau.

Plus inattendue est la désignation de Roch Brancour (LR), adjoint au maire d'Angers en charge de l'urbanisme, pour occuper le troisième poste de vice-président accordé au Maine-et-Loire. D'abord parce que ce dernier n'occupait que la 11e position de la section départementale de la liste Retailleau. Ensuite parce que s'il s'agissait de positionner une oreille fidèle à Angers au sein de la commission permanente, on se dit que Roselyne Bienvenu, deuxième adjointe de Christophe Béchu et n°4 sur la liste, était à fortiori mieux placée. Là, il semble que les règles de composition du puzzle lui aient été fatales. Autre motif d'objection, le fait que les expérimentés André Martin (Mauges) et Eric Touron (Saumurois) - eux-aussi mieux placés sur la liste- auraient tout aussi bien pu prétendre au poste, pour défendre les territoires ruraux si présents dans les discours de Bruno Retailleau. Aussi, à Gauche, certains ne sont pas gênés pour associer le choix de Roch Brancour à des raisons plus politiques et idéologiques. L'élu angevin est membre de Sens Commun. Ce mouvement, né de la mobilisation sociale contre le mariage pour tous, s'est rallié au parti Les Républicains d'où il entend, de l'intérieur, revenir sur la loi Taubira. Comme Bruno Retailleau s'est engagé publiquement à le faire lui aussi à plusieurs reprises.




Journaliste, rédacteur en Chef d'Angers Mag En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag











Angers Mag : #JPEL "Contre le complotisme, on ne peut pas enrayer tout (...) Mais on peut entraîner les cerveaux." 👏👏JB Schmidt… https://t.co/6pn23fJUHD
Vendredi 9 Décembre - 15:01
Angers Mag : L'indépendance, un état d'esprit ? #Angers Mag bien chez soi à la journée de la presse en ligne à Paris. #JPEL https://t.co/EpAgR2dt6N
Vendredi 9 Décembre - 12:17
Angers Mag : #Angers Le dessin du mois de décembre signé Fañch Juteau #prevention #VIH https://t.co/J3CxFCf8FC https://t.co/oAZR7nNURX
Vendredi 9 Décembre - 12:01
Angers Mag : #Angers Le dessin du mois de septembre signé Fañch Juteau #accrochecoeurs https://t.co/J3CxFCf8FC https://t.co/Jkrkty2UMe
Vendredi 9 Décembre - 10:51



cookieassistant.com