Qui veut reprendre le kiosque à journaux du Ralliement ?


Rédigé par - Le 03/08/2012 - 15:31 / modifié le 03/08/2012 - 16:00


Fermé depuis le début de l’année, le kiosque à journaux situé sur la place du Ralliement à Angers, cherche un nouveau gérant. Mais trouvera-t-il preneur, le précédent ayant dû baisser le rideau après seulement sept mois d’activité, suite à des difficultés financières et sans aucune aide extérieure, pas même de la Ville d’Angers.



Le kiosque de la place du Ralliement qui recherche un nouveau commerçant sera tourné vers le centre de la place
Le kiosque de la place du Ralliement qui recherche un nouveau commerçant sera tourné vers le centre de la place
Qui se souvient de l’histoire de Raphaël BONNEAU, le gérant du kiosque à journaux installé dans la partie haute de la place du Ralliement ? Ce dernier qui, sur la base des propositions chiffrées de Mediakiosk, le propriétaire de la surface de vente, et les Messageries angevines de presse (MAP), en avait pris la gérance, fut contraint de déposer le bilan après seulement sept mois d’exercice.

« Sur un semestre, 70 000 € devaient entrer dans les caisses, grâce aux seuls journaux vendus à 400 clients quotidiens. En réalité, j'ai réalisé seulement 36 000 € de chiffres d'affaires journaux, pour environ 160 clients par jour », affirmait Monsieur Bonneau, en janvier dernier, dans le quotidien Ouest France.

Selon le gérant le prévisionnel était basé sur une étude réalisée en 2005, portant sur l’ancien magasin Presse Jeux Loto, situé place du Ralliement, lequel vendait, en plus des journaux, des jeux à gratter et le loto. Et d’ajouter : « à l’époque, six lignes de bus et des voitures passaient par le Ralliement. A cela s’ajoute Internet qui fausse également la donne ». D’ailleurs lorsqu’il a tiré la sonnette d’alarme, c’est sur Internet que ses clients l’ont appris.

Pour diversifier son activité et surtout doper son chiffre d’affaire il avait alors proposé de vendre des mets à réchauffer et des boissons, mais la mairie n'était pas d'accord. Il en fut de même pour la rotation du kiosque afin que celui-ci puisse s’ouvrir sur la place, là ou se trouve le public, ou son déplacement sur le bord de la voie du tramway. Et pourtant, l’adjoint au maire d’Angers, Jacques MOTTEAU, reconnaissait que le positionnement du kiosque n’était pas judicieux.

L’affaire était donc entendue et le gérant condamné à baisser le rideau le 6 janvier 2012.


Une volonté de rendre l’affaire pérenne

Alors y a-t-il vraiment un avenir pour ce kiosque à journaux qui sert pour l’instant de panneau d’affichage pour les éditeurs de magazines ? Pour l’heure, Mediakiosk, le propriétaire, recherche un nouveau commerçant indépendant, « entreprenant et motivé », comme l’indique l’affichette apposée depuis une semaine sur le kiosque, pour vendre de la presse et … des produits annexes.

Interrogé sur le sujet, Nicolas HARICOT de la société Mediakiosk affiche une volonté de tout mettre en œuvre pour l’affaire soit pérenne et que les déboires qu’a connu Monsieur Bonneau ne se reproduisent pas.

« Nous travaillons avec la mairie d’Angers pour que ce kiosque soit tourné de 180°. Auparavant nous devons résoudre quelques contraintes techniques avec le fabricant et le fournisseur d’électricité ». explique Monsieur HARICOT. « C’est une superbe affaire, bien située et sans fond de commerce, nécessitant d’investir uniquement dans le stock de journaux au départ».

Si le projet est toujours basé sur l’étude de marché de 2005, celle que dénonçait justement Monsieur Bonneau, Mediakiosk travaille également avec la ville d’Angers pour que « le nouveau gérant puisse diversifier ses ventes avec des produits autres que les journaux ». L'affaire étant en cours de discussion, Monsieur HARICOT ne s’est pas prononcé sur le type de produits.

« Nous mettons toutes les chances de notre coté pour ça réussisse. Monsieur Bonneau avait sans doute trop investi au départ et il n’a pas eu le temps de rentabiliser son affaire. Il faut démarrer plus doucement et normalement, vu la situation de cette surface de vente, ça doit fonctionner », conclut le propriétaire du kiosque, plutôt confiant.

Les candidats peuvent contacter la société Mediakiosk
Monsieur Nicolas Haricot au 06.08.07.45.76 ou par courriel nharicot@mediakiosk.fr




Yannick Sourisseau
Directeur publication Angers Mag et Angers Mag Info Journaliste web suivant plus particulièrement... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Fabien REBOURS le 28/10/2012 15:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
a ce jour le kiosque est toujours vide et......toujours présent.
il sert de support publicitaire a la ville qui touche de l'argent pour cette prestation au même titre que les panneaux lumineux.
Jacques Mottau a l'époque n'a pas pensé non plus au mal que cela avait occasionné au tabac presse déjà présent place du ralliement, un peu plus et on avait plus personne!!!

Vie économique | Commerce - artisanat | PME - PMI | Divers | Vins - Viniculture | Expos - Salons






















DEVIS TRAVAUX






Instagram