RCF Anjou ne veut plus nourrir de complexes


Rédigé par - Angers, le 07/01/2015 - 06:15 / modifié le 07/01/2015 - 09:33


Changement d'identité visuelle, objectifs d'audience, nouveaux programmes et développement multimédia... à la faveur d'une campagne de communication nationale lancée ce mercredi, la radio chrétienne angevine veut se faire (plus) entendre. Et affirmer sans complexe son identité dans le paysage médiatique.



De gauche à droite : Raphaël de la Croix (directeur), Elise Le Mer (journaliste) et Anne Sacchi (présidente) dans les nouveaux studios de RCF Anjou, rue Barra.
De gauche à droite : Raphaël de la Croix (directeur), Elise Le Mer (journaliste) et Anne Sacchi (présidente) dans les nouveaux studios de RCF Anjou, rue Barra.
la rédaction vous conseille
Huit salariés, dont trois journalistes, 130 bénévoles, 500 000€ de budget (financé à 50% par ses auditeurs) pour 20 000 auditeurs jours et 60 000 en audience cumulée selon Médiamétrie. Dans le paysage médiatique angevin, RCF Anjou n'est pas une inconnue. Lancée en 1994 sous l'impulsion de Mgr Jean Orchampt, l'évêque d'Angers, cette radio associative a su se faire sa place en cultivant tout à la fois sa singularité et sa vocation chrétienne, et une volonté d'ouverture permanente au territoire, à la société civile et au monde associatif en particulier.

L'an passé, pour ses 20 ans, elle avait connu une première petite révolution en quittant ses locaux historiques de la rue du Canal, en centre-ville d'Angers, pour un espace plus fonctionnel et moderne dans l'enceinte même du Centre diocésain, rue Barra. Sa deuxième révolution, elle le vivra ce mercredi matin avec le lancement, simultanément avec l'ensemble des 63 radios du réseau RCF, d'une nouvelle identité visuelle et radiophonique. 

Fruit d'une réflexion impulsée par André Boutiron, le président national de RCF, issu de l'industrie comme plusieurs des cadres du réseau -il fut directeur du siège de Lafarge-, cette nouvelle identité entend incarner la volonté de développement de la radio, laquelle n'allait donc jusqu'alors pas forcément de soi. "Il y a bien un désir de notre direction nationale de travailler sur une vision d'entreprise. Que RCF fasse appel à une agence de communication, qu'elle se donne un objectif de 20% d'audience supplémentaire. En soi, oui, c'est bien une petite révolution" éclaire Raphaël de la Croix, le directeur de RCF Anjou.
 
"Il y aura moins de rediffusions, on privilégie le contenu" (Raphaël de la Croix, directeur de RCF Anjou)

RCF Anjou ne veut plus nourrir de complexes
Pour les auditeurs de la radio angevine, ce changement d'identité se traduira dès ce mercredi par quelques modifications notables dans la grille de programmation, avec l'aménagement des deux tranches principales de direct, Midi près de chez vous (11h45-12h30) et Soir Info (18h-19h), désormais entièrement dédiée à l'info. "Il y aura moins de rediffusions, on privilégie le contenu" indique Raphaël de la Croix.

A l'échelle de la semaine, ce sont une douzaine de nouvelles émissions qui font leur apparition dans la grille (et deux qui disparaissent), parmi lesquelles "Patrimoine d'Anjou" (lundi à 11h), animée par l'ancien conservateur des antiquité et objets d'art de Maine-et-Loire, Guy Massin Le Goff, "Culture magazine" (vendredi, 11h) ou encore "l'Eglise pour les Nuls" (jeudi, 11h), dont le titre incarne aussi une autre ambition de RCF : assumer sans complexe son identité chrétienne et sa mission d'Eglise.

Pour les auditeurs toujours, le changement à RCF, c'est aussi la mise en place d'un nouveau site commun -RCF.fr-, adapté à tous les écrans et offrant aux programmes locaux un affichage géolocalisé. Une manière de répondre aux attentes des 13% d'entre eux qui l'écoutent via Internet. A terme, pour la rédaction angevine, ce développement technologique appellera à la création de contenus spécifiques d'informations.

Pour les Angevins enfin, la mutation de RCF s'affichera sur les panneaux publicitaires de la ville dès ce mercredi dans le cadre d'une campagne publicitaire nationale. L'occasion de découvrir un nouveau logo, aux couleurs chaudes, signe de vitalité et de modernité, et un slogan - "La Joie se partage"- qu'entendent décliner, elles aussi sans complexes, les équipes de RCF présentes en Anjou.




Journaliste, rédacteur en Chef d'Angers Mag En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par Barreau le 14/01/2015 19:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
les programmes de RCF sont tout à fait honorables, l'actu locale y est de qualité. "Le revers de la médaille" c'est d'être obligé de supporter des prières et infos chrétienne qui ne concerne pas les non croyants.

faute de grives, on mange des merles...faute de France Bleu, on écoute RCF...
ça me rappelle les mauges où, faute de collège public, on est obligé d'aller dans le privé: beau respect de la laicité.

2.Posté par Brossar le 19/01/2015 13:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Avec sa nouvelle charte graphique RCF dit adieu à la colombe symbole de paix et d'identité de la radio.
Fini le bleu symbole de sérénité et de sagesse.
Bien dommage de perdre ainsi son identité sur le compte des bienfaiteurs de la radio.
Pas de quoi se réjouir !
À suivre à la baisse hélas !
L'auditeur et les donateurs seront déçus.








Angers Mag








Philippe Journo : "Les polémiques n'ont juste pas lieu d'être"

0 Commentaire - 22/05/2017 - Yves BOITEAU et Sébastien ROCHARD

Une saison en ballon !

0 Commentaire - 21/05/2017 - Thierry LARDEUX - Photo : Yan LUAT

Deux cents jours

0 Commentaire - 20/05/2017 - BARBARA RÉTHORÉ ET JULIEN CHAPUIS, pour WWW.NATEXPLORERS.FR







Angers Mag : #Angers Sylvain Bertoldi, « l’Histoire en ligne de mire » @Angers https://t.co/Plvx67BQbL https://t.co/CCHQDQgRyy
Mercredi 24 Mai - 07:33
Angers Mag : #Angers Six mois après, nouvelle démission à la tête du PS de #MaineetLoire https://t.co/6pUKV19acs https://t.co/CP5j9ftg8Y
Mardi 23 Mai - 19:03
Angers Mag : #Angers L’@HoteldAnjou à l’ère de Booking et Airbnb @Angers_tourisme https://t.co/pN1gQvy78u https://t.co/yKpGXOuL7g
Mardi 23 Mai - 07:33
Angers Mag : #Angers Philippe Journo : "Les polémiques n'ont juste pas lieu d'être" @AtollAngers https://t.co/qczUjxWsKr https://t.co/obcqXNE5uy
Lundi 22 Mai - 07:48