REAL STEEL : Quand Rocky croise Transformers, ça accroche à poing !


Rédigé par Option Cinéma Lycée Renoir - Angers, le Vendredi 18 Novembre 2011 à 10:15


Dans un futur proche, la boxe a évolué pour devenir un sport high-tech. Charlie Kenton, un ancien boxeur est remplacé sur le ring par des robots d'acier de 900 kilos et de 2,40 m de haut. A présent, il n'est plus qu'un manager minable qui utilise des robots bas de gamme. Il gagne juste assez pour survivre d'un combat à l'autre. Lorsque Charlie touche le fond, il accepte à contrecœur de faire équipe avec son fils Max, qu'il a perdu de vue depuis des années. Contre toute attente, nos deux héros ont une chance de faire leur grand retour avec Atom, un vieux robot destiné à l'entraînement.



Dernières consignes de Charlie Kenton (Hugh Jackman) à Atom, sous l'œil attentif de Max Kenton ( Dakota Goyo)
Dernières consignes de Charlie Kenton (Hugh Jackman) à Atom, sous l'œil attentif de Max Kenton ( Dakota Goyo)
la rédaction vous conseille
Dans ce film, Hugh Jackman incarne à la perfection un ancien boxeur qui trouve son salut en se retrouvant avec son fils, Max Kenton . Il l'avait abandonné en quittant sa femme, mais suite à la mort de celle-ci, ils se retrouvent . En père indigne, il joue le « looser », afin de reconquérir son fils. A travers la seconde vie d'un robot, ils vont ensemble se donner une nouvelle chance. Un début nostalgique, sur fond de sportif retraité, avec un gamin adepte des jeux vidéo.

De l'autre côté, Dakota Goyo impose, à onze ans, une autorité naturelle, assez grande pour tenir tête à la star internationale. C'est d'ailleurs ce qui fait tout le divertissement, dominé par une relation père/fils en construction. Le film prend véritablement ses marques et son rythme lorsque les rôles sont inversés et l'humour ressort le plus souvent de ce conflit générationnel, un contraste qui montre cet enfant donner des ordres à une figure paternelle, complètement dépassée et idéaliste.

Produit par Steven Spielberg, l'univers visuel de « Real Steel » est totalement crédible et graphiquement réussi, ce qui reste l'un des atouts majeurs du film. Shawn Levy se charge de filmer ses robots teigneux avec soin, accompagné par des effets spéciaux au photo-réalisme saisissant. La découpe et le tempo des différents combats ne souffrent pas de mises en scènes superflues, et chacune des batailles dégage une énergie et une vivacité différente. La caméra s'ajuste à chaque robot avec autant d'élégance que de férocité .

Un univers futuriste mais vraisemblable, des personnages attachants... Bref un film dont toute la famille peut prendre un uppercut !

Pierre-Yves.


LES TAGS : cinéma, real steel







1.Posté par Marwan le 24/11/2011 21:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
j'ai vu ce film hier, il est vraiment tres incroyable, hugh jackman, etait superb
pour ceux qui cherchent telecharger le film, voila le lien

http://www.hotusd.com/real-steel-mediafire/

je le voir encore une fois semaine prochaine








Angers Mag