Radio G, une rentrée placée sous le signe de la nouveauté


Rédigé par Cédric SOULIÉ - Angers, le 16/09/2013 - 09:55 / modifié le 17/09/2013 - 09:03


La radio associative et alternative angevine fait sa rentrée et renouvelle sa grille avec l'arrivée d'une vingtaine d'animateurs bénévoles. Elle entame aussi un tournant numérique avec la refonte de son site Internet et la création d'un application smartphone dédiée.



Julien Béziat et Cécile Thomas, les deux seuls salariés de Radio G.
Julien Béziat et Cécile Thomas, les deux seuls salariés de Radio G.
la rédaction vous conseille
Depuis 1981, elle s'efforce de donner la parole aux Angevins. Installée depuis le printemps dernier, rue de la Rame, dans les anciens locaux d'Angers 7, Radio G entame sa nouvelle saison avec une grille renouvelée.

Plus d'une dizaine de nouvelles émissions y figurent parmi les 53 proposées par la "radio faite par les Angevins pour les Angevins", présente Cécile Thomas, responsable d'antenne. Média de proximité avant tout, Radio G distille sur les ondes une programmation culturelle et musicale riche et dense, tout en alliant des rencontres par le biais d'ateliers radio dans les quartiers d'Angers. "Lors de cette rentrée, nous accueillons 20 nouveaux animateurs parmi les 101 bénévoles, précise Cécile Thomas.

Au rang des nouveautés, on peut saluer l'arrivée d'une émission réservée à la musique classique, "Pose Classique", diffusée un jeudi sur deux de 21h à 22h. Un retour de la musique électronique avec deux nouvelles émissions, "Bass" et "Trance Fréquences", chaque premier et dernier vendredis de chaque mois de 18h à 20h. Et aussi, l'entrée singulière dans cette nouvelle grille d'une tranche réservée à la poésie avec "Poètes sans papier", les premiers dimanches de chaque mois de 17h à 18h.

Enfin, "Cette année-là", diffusée un mardi sur deux, de 20h à 21h, déclinera durant cette heure les points essentiels d'une année choisie, "une sorte de rétro à la fois musicale mais aussi politique, sociale, sportive, économique…", précise Cécile Thomas. Sans omettre la tranche du rire avec "Stand Up", qui un mardi sur deux, de 21h à 22h, suivra l'actualité de la scène humoristique en Pays de la Loire.

Gonfler l'audimat…

Par ailleurs, Radio G préserve ses fondamentaux avec ses émissions phares et populaires. "Kesako", un rendez-vous quotidien (du lundi au jeudi de 18h10 à 19h) animé par Cécile Thomas qui balaie l'actu culturelle angevine au sens large. "De la musique, du théâtre, de la danse, de la littérature…, et aussi des bons plans et des cadeaux, annonce l'animatrice. Et pour cette rentrée, nous mettons en place un temps fort chaque mardi, une carte blanche réservée au Chabada, au THV, au centre Jean-Carmet et au Quai, qui à tour de rôle et en direct, viennent présenter leurs programmations et leurs actualités".

Autre ambiance, autre genre, "Ma Chansonnette" garde une place prépondérante dans la grille. Cette émission "musette, chanson d'hier et dédicaces" connaît un succès sans appel tous les dimanches matins de 9h à midi. Tout comme "La Balade intertropicale", le magazine antillais du samedi après-midi (17h-19h), qui est "sans aucun doute l'émission la plus ancienne de la radio, elle doit avoir pas loin de 30 ans, cette année", ajoute Cécile Thomas.

Enfin, dernière nouveauté de taille, Radio G travaille actuellement à la refonte globale de son site Internet. Prévu pour octobre, celui-ci permettra aux auditeurs de suivre la programmation en direct, "mais aussi de savoir quel titre passe à l'antenne, explique Julien Béziat, le technicien de Radio G. Et grâce à un moteur de recherche, il pourra aussi réécouter une émission déjà diffusée".

Dans la foulée de cette nouvelle mouture web, une application smartphone verra le jour, un outil aujourd'hui totalement indispensable qui devrait permettre de gonfler l'audimat de la radio associative et alternative angevine. Objectif : passer la barre des 5 000 auditeurs par jour (source : 2010).

Ecoutez Radio G à Angers sur 101.5 fm.



















Angers Mag