Red Pants : « A cause des garçons ! »


Rédigé par Cédric SOULIÉ - Angers, le Samedi 27 Avril 2013 à 08:45


"On n'a p't-être pas le look, mais on a les vinyls" scande leur devise. Red Pants, un duo féminin pétillant, arrose depuis des mois les soirées angevines de ses mixes. Derrière les platines, le charme opère…



Lucie et Julie lors du concert des Bewitches Hands au Chabada, le 16 mars.
Lucie et Julie lors du concert des Bewitches Hands au Chabada, le 16 mars.
la rédaction vous conseille
C’est un bar angevin qui les a réunies. Comme par nature. Julie, la brune, 30 ans et Lucie, châtain clair à lunettes, 29 ans, sont alors serveuses au Donald’s Pub, rue Boisnet à Angers. Certains soirs, joueuses et pétillantes, elles se lancent des défis musicaux pour égayer leurs longues nuits de labeur. Durant le service, entre le bar et la salle, des « battles » improvisés et sans prétention les poussent à aller un peu plus loin.

Encouragées par une bande de copines, fans de leurs mixes, et le DJ angevin Paul’s Boutique, les deux consœurs « officialisent leur union » face aux platines vinyles. Il leur faut alors un nom : elles choisissent Red Pants, référence à leurs pantalons rouges, singulière tenue de scène quasi improvisée. « Toute cette histoire, c’est à cause des garçons !, plaisante Julie. Nos premières battles plaisaient surtout aux filles qui dansaient et se défoulaient sur nos mixes. On a donc volontairement entretenu ce phénomène “Girl’s Power”. Mais, petit à petit, les mecs les ont rejoints. Et aujourd’hui, on joue aussi bien pour les filles que pour les gars. Et ça plaît à tout le monde ».

De Lio à Motörhead

Avec un set riche, solide, toujours renouvelé et tout vinyl, les Red Pants distillent un mélange des genres assumé à la lumière de leurs propres goûts musicaux. Aux platines, Julie affiche fièrement sa tendance rock-progressif-stoner-trip-hop, intercalant sans complexe Queens of the Stone Age, Red Fang, AC/DC, Motörhead, Unkle ou encore Ocean Size. Tandis que Lucie pose ses titres un peu plus cool, plus pop surtout.

« De Lio à Charles Trenet en passant par les Beatles, The Strokes, Nick Cave and the Bad Seeds, Bob Dylan ou encore Beyonce, annonce-t-elle. D’ailleurs, parfois on ne se gêne pas à envoyer le “Banana Split” de Lio derrière “Ace of Spades” de Motörhead. Et ça passe très bien ! » En un an et demi, le duo coloré a réussi à se faire un nom sur la place angevine. Julie, assistante de production au Chabada et Lucie, serveuse et aide petite enfance, tournent « pour le plaisir » dans quelques bars de la cité. Sans se prendre la tête !

« Au Donald’s, bien évidemment mais aussi au Bazar, chez Alex, qui nous accorde une carte blanche une fois par mois », précise Lucie. A leur palmarès aussi, l’animation festive de la soirée de clôture du dernier festival Premiers Plans. Et leur récente entrée dans la sphère du Chabada lors du dernier concert de la Ruda. Le 16 mars, les Red Pants ouvraient pour les lives de The Popopopops et de The Bewitched Hands. Le charme a parlé… jusqu’au bout de la nuit.

Contact : 06 66 43 48 49 ou sur leur page Facebook











Angers Mag