Régionales (2e tour) : Clergeau (PS) et Bringuy (EELV) fusionnent leurs listes


Rédigé par Yves BOITEAU et Sébastien ROCHARD - Angers, le 08/12/2015 - 08:05 / modifié le 09/12/2015 - 16:05


En dépit de leur désaccord fondamental sur le dossier emblématique de Notre-Dame-des-Landes, une journée aura suffi aux listes conduites par Christophe Clergeau (PS) et Sophie Bringuy (EELV) pour annoncer leur fusion. La monnaie d'échange pour EELV ? Une étude sur une éventuelle optimisation de l’aéroport de Nantes Atlantique. Patinage ou rétropédalage ?



Au risque de surprendre les opposants à l'aéroport Notre-Dames-des-Landes, Christophe Clergeau (PS) et Sophie Bringuy (EELV) ont mis à peine une journée pour trouver un terrain d'entente.
Au risque de surprendre les opposants à l'aéroport Notre-Dames-des-Landes, Christophe Clergeau (PS) et Sophie Bringuy (EELV) ont mis à peine une journée pour trouver un terrain d'entente.
la rédaction vous conseille
Notre Dame des Landes, c’est non négociable ». Dimanche soir, à l’heure de commenter les résultats du premier tour des élections régionales dans les Pays de la Loire, la tête de liste Europe Ecologie Les Verts en Maine-et-Loire, Christelle Cardet, était on ne peut plus clair : cette fois-ci, les Verts ne céderaient pas sur le dossier d’aménagement emblématique de ces 40 dernières années.

Au même moment à Nantes, la chef de file régional de la liste EELV, Sophie Bringuy formulait sa pensée dans des termes disons plus diplomatiques pour dire la même chose : "Sur Notre-Dame-des-Landes, j'ai été très claire pendant toute la campagne, j'ai mes convictions, Christophe Clergeau a ses convictions : on a mis un compromis sur la table avec la mise en place d'une étude indépendante en 2016 sur l'optimisation de l'aéroport actuel."

Le changement de position de Christophe Clergeau et de ses proches sur la question était donc devenu une condition quasi-préalable à toute possibilité de fusion. Restait à savoir si, pour le candidat socialiste, le jeu en valait la chandelle. Concrètement, allait-il reculer sur ce dossier où il est attendu au tournant par ses deux adversaires du second tour (Bruno Retailleau et Pascal Gannat), pour s’assurer les 7,82 % de voix obtenus par EELV dans la région ?

Eh bien la réponse est oui. Dans un communiqué commun publié dans la soirée de lundi, Christophe Clergeau et Sophie Bringuy annonce que leurs deux listes fusionneront pour le second tour. « Dans un contexte inédit de triangulaire, il apparaît en effet plus que jamais nécessaire de faire un front commun tant face au FN qu’à une droite régionale dure qui reprend ses thèmes de prédilection, bien loin des valeurs d’ouverture, de dialogue et de coopération des Pays de la Loire. Face à la droite décomplexée, nous revendiquons avec enthousiasme nos valeurs et nos convictions ! », avancent les deux candidats, qui siègent déjà dans la même majorité régionale, sous la présidence de Jacques Auxiette.

"Le cahier des charges sera élaboré dans la recherche du consensus entre les partisans du projet de Notre-Dame-des-Landes et de ceux de l’optimisation de Nantes-Atlantique, et finalisé par accord entre les groupes de la majorité. L’exécutif régional commandera cette étude."

C’est d’ailleurs cet héritage commun qu’ils mettent en avant pour expliquer ce rapprochement, affirmant que tout au long de la campagne, ils ont partagé "80% de la même volonté politique, la même cohérence, la même fierté du bilan de l’action accomplie avec Jacques Auxiette. Forts de ces convergences mais aussi de leurs diversités qui se complètent, ils ont su trouver un terrain d’entente mutuelle dans un esprit de coalition et de progrès. »

On sait donc aussi ce lundi soir combien pesait le dossier Notre-Dame-des-Landes dans les programmes de cette campagne : à peu près 20 %. Car s’il est bien un sujet qui a occupé les discussions de ces négociations d’entre-deux tours, comme il a d’ailleurs régulièrement alimenté la chronique depuis… 40 ans, c’est bien celui de l’aéroport du Grand Ouest.
 
Qu’est-ce qui a été décidé concrètement ? Si « la liste conduite par Christophe Clergeau réaffirme son soutien à la réalisation de ce projet (…) et celle conduite par Sophie Bringuy, son opposition à ce projet, et son soutien à l’optimisation de Nantes-Atlantique », il apparaît plus bas dans ce communiqué commun que c’est bien la candidate écologiste qui semble avoir fait valoir sa position. « Une étude indépendante sur son optimisation sera décidée par la région », indiquent les deux candidats. «  Elle intégrera les perspectives actualisées d’augmentation du trafic, le Plan d'exposition au bruit actualisé, les données environnementales, les enjeux juridiques et les coûts d’aménagements nécessaires. Cette étude sera lancée dès le début du mandat, avec l’objectif de la conclure avant fin septembre 2016 ».

Manifestation d'opposition au projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes (archives Angers Mag).
Manifestation d'opposition au projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes (archives Angers Mag).
En clair, la piste d’une optimisation de l’actuel aéroport de Nantes-Atlantique, jusqu’ici totalement écartée par les socialistes, est rouverte. Et le communiqué de conclure : « Le cahier des charges sera élaboré dans la recherche du consensus entre les partisans du projet de Notre-Dame-des-Landes et de ceux de l’optimisation de Nantes-Atlantique, et finalisé par accord entre les groupes de la majorité. L’exécutif régional commandera cette étude. Elle fera l’objet d’un suivi par l’exécutif régional en associant les président(e)s de groupe et les parties prenantes. Cette étude sera conduite dans la transparence, et l’ensemble des données sera rendu public. »

Au lendemain d’un résultat décevant pour les listes d’EELV (-6 points par rapport au scrutin de 2010), voilà ce qu’il convient d’appeler une victoire d’entre-deux tours. Reste à savoir comment ce revirement de Christophe Clergeau sera perçu dans l’opinion, voire dans son propre camp. Reste aussi, techniquement, à savoir combien de places éligibles seront accordées aux candidats de la liste conduite par Sophie Bringuy. Et combien d'écologistes de l'actuelle liste de Christophe Clergeau en feront les frais... Il ne fait en tout cas nul doute que ses adversaires (voir ci-dessous) de dimanche vont se saisir de l’occasion pour mettre à mal la crédibilité de l’élu socialiste, notamment lors du débat d'entre-deux tours diffusé sur France 3, le mercredi 9 décembre, à 18 heures.
 
Pour rappel, Bruno Retailleau (LR) s’est prononcé pour la réalisation de l’aéroport du Grand ouest à Notre Dame des Landes, avec un début de travaux dans les plus brefs délais, alors que Pascal Gannat (FN) est contre, jugeant le projet « inutile ».

Voir aussi, sur le sujet de Notre Dame des Landes, les propositions des candidats durant la campagne.

Bruno Retailleau.
Bruno Retailleau.
La réaction de Bruno Retailleau : "Immobilisme et hypocrisie !"
"Il n’aura pas fallu 24 heures pour que Christophe Clergeau retourne sa veste", vendant "ses convictions pour un plat de lentilles électorales", exprime la tête de liste de la droite et du centre, en réaction à l'accord passé entre le candidat socialiste et la liste EELV conduite par Sophie Bringuy.
"Christophe Clergeau va même jusqu’à évoquer un « éventuel » transfert de l’aéroport actuel, ce qui en dit long sur les concessions que lui ont arrachées les écologistes. Tout cela était attendu, tout cela est dans la continuité de ces 6 dernières années : on prend les mêmes, et on recommence ! L’immobilisme et l’hypocrisie, voilà ce que nous propose  cette coalition régionale qui n’est en réalité qu’une coalition électorale", poursuit Bruno Retailleau.
"C’est tout un pan de notre développement économique que Christophe Clergeau prend le risque de sacrifier sur l’autel de son ambition personnelle, et aussi l’agriculture et la ruralité qui feront les frais de cet accord avec les Verts. Christophe Clergeau prétendait avoir le soutien du monde économique et le voilà qui poignarde dans le dos les chefs d’entreprises et les salariés qui attendent ce projet porteur d’emplois.
Malheureusement, pendant que la gauche accumulera les études, les zadistes accumuleront les violences : à quelques jours de Noël, Christophe Clergeau vient en effet de faire un énorme cadeau aux zadistes en offrant au Gouvernement le prétexte rêvé pour repousser l’évacuation de la ZAD.
Contrairement au candidat socialiste, je ne changerai pas de cap, je ne sacrifierai pas des milliers d’emplois pour quelques voix. Je continuerai de réclamer l’évacuation immédiate des zadistes, qui bafouent l’autorité de l’Etat, et de plaider pour un aéroport connecté à tous nos territoires."
 








Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

7.Posté par marc gicquel le 10/12/2015 06:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A ire attentivement le texte annexé à l'accord sur Notre Dame des Landes, j'avais l'impression qu'on nous vendait un rideau de fumée….la conférence de presse tenue mardi le confirme…il s'agit seulement d'optimiser l'actuel aéroport….dans l'attente de la mise en service de NDDL….la course aux place l'a emporté (si vous doutez, cherchez sur le net, dont 20minutes.fr et le site de Christophe Clergeau)

6.Posté par FLYING FROG le 08/12/2015 23:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
toute la droite hurle contre l'expertise indépendante accordée par Clergeau aux écolos!
et pourquoi?
Ont ils peur que l'on démasque les erreurs volontairement introduites dans la DUP?
Craignent ils que les mensonges de la DGAC sur le bruit et les couts d'évolution de NANTES ATLANTIQUE soient mis au grand jour?
Seraient ils inquiets que cette vieille baliverne de la saturation- qui n'a jamais été constatée par les utilisateurs de NANTES ATLANTIQUE ni par les services de l'OACI qui mesure la satura...

5.Posté par Amselme le 08/12/2015 20:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Voilà un compromis qui me parait raisonnable, je ne vois pas ce qui peut choquer dans cet arrangement, c'est comme ça que la politique se fait non? On est pas tous d'accord alors pour bosser ensemble on essai de trouver un terrain d'entente, et si cela comprend de stopper ce projet d'aéroport soutenus plus que par des aveugles, des psychorigides ou des malhonnêtes, alors tant mieux! :-)

4.Posté par Annie le 08/12/2015 18:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je suis contre le projet concernant l'aéroport Notre-Dame-des Landes, mais je suis pour une alliance "SOCIALE" entre Madame Bringuy et Monsieur Clergeau ! Devons nous laisser le tarmac à Monsieur Retailleau ? aura-t-il des états d'âme sur ce sujet ?

3.Posté par TOM le 08/12/2015 14:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Qu'Est-ce qu'on ferait pas n'Est-ce pas Madame Bringuy pour avoir un poste de Conseiller pendant 6 ans ; je regrette bien d'avoir voté pour vous dimanche dernier !

1 2














Angers Mag











Angers Mag : « Ces pédagogies ne sont pas ignorées »: Et l’Education Nationale ? Quel regard... https://t.co/JnPQWXILNL https://t.co/5glkXOM6T3
Samedi 10 Décembre - 07:45
Angers Mag : #JPEL "Contre le complotisme, on ne peut pas enrayer tout (...) Mais on peut entraîner les cerveaux." 👏👏JB Schmidt… https://t.co/6pn23fJUHD
Vendredi 9 Décembre - 15:01
Angers Mag : L'indépendance, un état d'esprit ? #Angers Mag bien chez soi à la journée de la presse en ligne à Paris. #JPEL https://t.co/EpAgR2dt6N
Vendredi 9 Décembre - 12:17
Angers Mag : #Angers Le dessin du mois de décembre signé Fañch Juteau #prevention #VIH https://t.co/J3CxFCf8FC https://t.co/oAZR7nNURX
Vendredi 9 Décembre - 12:01



cookieassistant.com