Régionales : mode d’emploi


Rédigé par Yannick Sourisseau - Angers, le 07/03/2010 - 14:50 / modifié le 07/03/2010 - 15:22


Contrairement à la plupart des élections françaises, les Régionales qui auront lieu les 14 et 21 Mars prochain, à Angers comme sur l’ensemble du territoire métropolitain et outre-mer, risquent de ne pas passionner les foules. Et pourtant les Régions interviennent dans des domaines qui concernent, à un moment ou un autre, tous les citoyens et notamment les jeunes. Alors, plus que jamais, votons …



Régionales : mode d’emploi
Même si la plupart des citoyens français connaissent la Région dans laquelle ils résident, bien peu connaissent les élus chargés d’administrer cette collectivité territoriale. Et pourtant, que ce soit dans le domaine de l’éducation, du développement économique, ou encore l’aménagement du territoire, nous sommes tous concernés, à un moment ou un autre de notre vie, par les actions entreprises, en toute autonomie, par les Régions. Une raison suffisante pour que l’on s’y intéresse de près.

C’est en 1917 que l’on voit apparaître les 21 groupements économiques régionaux, lesquels regroupaient des chambres de commerce et les 19 régions touristiques. Reprises sous le gouvernement de Vichy, les régions furent redécoupées et administrées par un Préfet de Région doté de pouvoirs étendus. En 1944, le Général de Gaulle instaura des régions administratives, lesquels disparaitront ensuite. Les régions telles qu’ont les connaît aujourd’hui prendront leur envol en 1982, sous l’impulsion Gaston Deferre, ministre de l'Intérieur et de la Décentralisation, lequel va en faire des collectivités territoriales à part entière. La loi du 2 mars 1982 a institué l'élection des conseillers régionaux au suffrage universel direct, dans le cadre des départements, pour un mandat de six ans renouvelable. La première élection a eu lieu le 16 mars 1986 et l’on compte aujourd’hui 26 régions Françaises.

Pour ce qui concerne la Région des Pays de la Loire, sur un budget de 1,4 milliard d’Euros, elle va consacrer 314 millions à la formation professionnelle, l’apprentissage et l’emploi, 227 millions pour les lycées et l’enseignement supérieur, 225,2 millions aux transports et à l’aménagement de son territoire, 102 millions à l’économie, 77 millions à la solidarité, 60 millions à la recherche, 43.5 millions aux sports et loisirs et 33.2 millions à l’environnement et au cadre de vie et les reste au charges de structures. Ses recettes proviennent du concours de l’Etat (30%), de sa fiscalité (36%), de l’emprunt (21/%) et le reste (13%) de sources diverses.

Le scrutin régional

Régionales : mode d’emploi
Les conseillers régionaux sont élus au scrutin de liste sans panachage, selon un système mixte combinant les règles majoritaires et proportionnelles, avec une répartition des listes entre les départements qui composent la collectivité. Le nombre de sièges à attribué est calculé au niveau départemental puis réparti au niveau départemental en fonction des suffrages obtenus dans chaque section départementale. Le nombre de sièges à pourvoir est de 93 sièges. La durée du prochain mandat sera de 4 au lieu de six, suite à une décision des sénateurs et députés.

Au premier tour, si une liste obtient la majorité absolue des suffrages exprimés elle se voit attribué le quart des sièges à pourvoir. Les autres sièges étant répartis proportionnellement entre toutes les listes ayant au moins 5% des suffrages.

Au second tour, seules les listes ayant obtenu plus de 10% des suffrages exprimés au 1er tour, peuvent se maintenir et éventuellement fusionner avec les listes ayant obtenu au moins 5%. La liste arrivant en tête obtient le quart des sièges, les autres étant répartis proportionnellement entre les listes ayant obtenus au moins 5% au second tour.

Mais l’élection des conseillers régionaux pourrait être la dernière à se dérouler sous cette forme. La réforme des collectivités territoriales que le gouvernement actuel souhaite mettre en place pour la prochaine échéance, en 2014, pourrait conduire à une élection de conseillers territoriaux, combinant élus départementaux et régionaux, avec suffrage uninominal majoritaire en un seul tour pour 80% des sièges et une représentation proportionnelle pour les 20% restant.

Le 14 Mars, 8 listes se présentent devant les électeurs : Lutte Ouvrière soutenue par Arlette Laguiller, conduite par Eddy LE BELLER, Europe Ecologie Pays de la Loire, conduite par Jean-Philippe MAGNEN, Tous ensemble, la gauche vraiment Front de Gauche – NPA, conduite par Marc GICQUEL, Front National Pays de la Loire, conduite par Brigitte NEVEUX, Agir vraiment avec Christophe BECHU-UMP, conduite par Christophe BECHU, Pays de la Loire Démocrates - soutenue par François Bayrou-Modem, conduite par Patricia GALLERNEAU, La gauche en action, liste de rassemblement de la gauche et des écologistes - PS conduite par Jacques AUXIETTE et Nous te ferons Bretagne – Régionaliste, conduite par Jacky FLIPPOT



Yannick Sourisseau
Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag











Angers Mag : Séance critique : "Ma'Rosa" de Brillante Mendoza: Dans Séance critique, deux fois par... https://t.co/UXYZ0kjrdt https://t.co/JrsEK1vwBv
Samedi 10 Décembre - 11:00
Angers Mag : « Ces pédagogies ne sont pas ignorées »: Et l’Education Nationale ? Quel regard... https://t.co/JnPQWXILNL https://t.co/5glkXOM6T3
Samedi 10 Décembre - 07:45
Angers Mag : #JPEL "Contre le complotisme, on ne peut pas enrayer tout (...) Mais on peut entraîner les cerveaux." 👏👏JB Schmidt… https://t.co/6pn23fJUHD
Vendredi 9 Décembre - 15:01
Angers Mag : L'indépendance, un état d'esprit ? #Angers Mag bien chez soi à la journée de la presse en ligne à Paris. #JPEL https://t.co/EpAgR2dt6N
Vendredi 9 Décembre - 12:17



cookieassistant.com