Résistance sans modération aux 400 Coups


Rédigé par Cyrille GUERIN - Angers, le Lundi 9 Juin 2014 à 21:27


Le vin fait parfois tourner les serviettes. Pour certains, de plus en plus nombreux, il s’allie au cinéma pour contester une finance ennemie. C'est ce dont viendra parler Jonathan Nossiter mardi soir aux 400 Coups où il présentera en avant-première "Résistance naturelle". Un grand cru?



Le tournage de Résistance naturelle (Photo Goatworks Films/Paula Prandini )
Le tournage de Résistance naturelle (Photo Goatworks Films/Paula Prandini )
la rédaction vous conseille
Décidément, ces derniers temps, le cinoche de la rue Claveau nous gâte. La semaine dernière, il projetait en avant-première le touchant mais pas que "Xenia" de Panos Koutras - nous y reviendrons - quinze jours avant sa mise en exploitation. Ce mardi soir, c'est au tour du cinéaste œnologue, Jonathan Nossiter, lequel s'est rendu célèbre en 2003 avec "Mondovino", de venir tailler le bout de gras avec les Angevins autour de son dernier-né "Résistance naturelle". Là aussi, la sortie nationale est annoncée pour le 18 juin. "Résistance", On sent déjà les pisse-froids du renoncement maugréer et intérieurement baver : "Encore un machin pour bobos". Peut-être. Et alors ?

Car s'il est un produit commun à toutes les sphères sociales (bobos, crevards, prolos, rurbains), c'est bien le vin. Car le propos du sixième long-métrage de ce cinéaste que des amis à lui taxent avec sympathie de " provocateur ", c'est le raisin. Celui qui sert à fabriquer le bon vin. Et qui dit raisin, dit colère. Ainsi, sur l'affiche, on peut voir un poing dru et ferme serrer une grappe du fruit défendu, tant l'économie folle et incontrôlable voudrait manifestement en faire un truc inodore, insipide. Comme elle le fait avec tout.

Le cinéma n'échappe pas à sa logique destructrice. " Et si l'agriculture était d'abord une question de culture ", peut-on ainsi voir sur l'affiche. Là, ça devient subitement plus complexe. " Le film résiste tranquillement au productivisme agricole (et cinématographique) et aux règles absurdes de l'Union européenne ", note Suzanne George du mouvement Attac dans le dossier de presse. Vin et culture : curieux assemblage. Et perspective excitante.

" Comme un bon Lambrusco "

Résistance sans modération aux 400 Coups
A l'attaque pacifique, donc ! L'idée de "Résistance naturelle" est née au cours de l'été 2013. Dans la colline de Siena, Nossiter, en compagnie de quatre vignerons et de Gianni Luca Farinelli, directeur de la Cinémathèque de Bologne, bouffent, discutent, s'adonnent à quelques libations. Puis, alors que rien n'était prévu, le déclic a lieu, subitement : " créer un dialogue entre vignerons et films (Pasolini, Bresson, Hitchcock, entre autres, NDLR) nous est petit à petit apparu logique, pertinent et inédit ", explique Farinelli. Entre viticulture et septième art, des ponts ont été construits au cours de ces échanges.

" Nous sommes en pleine transition, poursuit Farinelli, le cinéma a perdu sa place centrale dans l'univers des médias, et je pense que le rôle d'une Cinémathèque est de révéler une politique en essayant de former le goût d'un public habitué à des formats standardisés ". Et de se demander si " voir un film de Vigo ne devient pas une expérience aussi exceptionnelle et menacée que boire un vin naturel de Stefano Bellotti, le Pasolini des vignes ? " "Résistance naturelle" se propose ainsi de soulever la problématique de l'écologie de la culture. " Et si l'agriculture était d'abord une question de culture " : la boucle est bouclée. Et les passerelles bâties.

Aurons-nous pour autant des certitudes mardi soir ? " Ces questions, avertit Farinelli, n'ont pas de réponses mais elles tiennent compte de la complexité de notre temps ". Et puis des réponses, toujours des réponses, ça va un moment. Cela dit, votre cerveau risque fort de pétiller. Car, toujours selon Suzanne George, " Résistance naturelle" fait chaud au cœur comme un bon Lambrusco". C'est déjà pas mal !




"Résistance naturelle" en avant-première
mardi 10 juin, à 20h15
Cinéma les 400 Coups.
02 41 88 70 95

www.les400coups.org












Angers Mag












Angers Mag : ChroniK'Ô Noir - #18 : "Plateau", de Franck Bouysse: Chaque mois, la journaliste Martine... https://t.co/V0soKdy4ie https://t.co/07YeiZrSfq
Samedi 3 Décembre - 09:00
Angers Mag : Report'Cité : portez la plume, s'il vous plaît !*: Un an et demi après son lancement, le... https://t.co/Qf1FyGW1iJ https://t.co/P8YYlZPYdm
Vendredi 2 Décembre - 19:06
Angers Mag : #musique De Macao à Pergolèse,la riche actualité de l'ensemble Amarillis @Angers https://t.co/hAW8WkdOUw
Vendredi 2 Décembre - 10:46
Angers Mag : #Angers Le jour d'après #PSGSCO, le billet @LardeuxT. Comme quoi on peut supporter @SCO et admirer @ECavaniOfficial https://t.co/nA3Ivf5HEE
Jeudi 1 Décembre - 18:18







cookieassistant.com