Retenue en otage au Yémen, Isabelle Prime a été libérée


Rédigé par Rédaction Angers Mag - Angers, le 07/08/2015 - 09:07 / modifié le 15/10/2015 - 08:19


Enlevée en février au Yémen où elle exerçait comme consultante, l'angevine Isabelle Prime a été libérée la nuit dernière pour la plus grande joie de ses proches. Elle est arrivée ce vendredi soir à l'aéroport de Vilacoublay, comme l'avait annoncé l'Elysée.



Isabelle Prime (à droite) en compagnie de son interprète yéménite.
Isabelle Prime (à droite) en compagnie de son interprète yéménite.
C'est un dénouement heureux. Retenue otage depuis le 24 février dernier au Yémen, Isabelle Prime a été libérée la nuit dernière dans des circonstances encore non précisées jusqu'alors. "La France a déployé tous ses efforts pour parvenir à ce dénouement heureux. Isabelle Prime est actuellement sous la protection des services français. Elle rejoindra notre pays dans les heures qui viennent (elle est arrivée à 19h ce soir à l'aéroport de Vilacoublay, NDLR) précisait le communiqué de l'Elysée tombé dans la nuit. Un communiqué dans lequel François Hollande, le président de la République exprime "toute sa gratitude à tous ceux qui ont œuvré à cette solution, et notamment au Sultan Qaboos Ibn Saïd, Sultan d’Oman".

Médecin exerçant sur Angers, le père d'Isabelle Prime, Jean-Noël Prime, a exprimé sa joie auprès de l'AFP ce matin : "Je suis heureux comme tout, elle est en bonne santé mais je n'ai pas d'autre précision", a t-il déclaré auprès de l'agence, indiquant avoir appris la nouvelle jeudi vers 23H00, soit un peu moins de deux heures avant l'annonce de l'Élysée. Actuellement en vacances, Christophe Béchu, le maire d'Angers, a lui aussi réagi à cette libération : "Ma première réaction est une réaction de soulagement, qu’en cet instant de joie je veux partager avec la famille d’Isabelle au nom de tous les Angevins (...). Cette libération est aussi une délivrance pour tous les Angevins, dont je sais qu’ils ont été émus par cet enlèvement. Ils sont aujourd’hui rassurés de savoir qu’Isabelle sera bientôt de nouveau parmi eux."

Consultante pour Ayala Consulting Corporation, une organisation américaine spécialisée dans la mise en place de systèmes de protection sociale, Isabelle Prime, 30 ans, était arrivée en 2013 au Yemen où elle avait choisi de continuer à exercer en dépit des tensions et des risques. Elle avait été enlevée à Saana, la capitale,   son interprète yéménite, Chérine Makkaoui, par des hommes déguisés en policiers, alors qu'elle se rendait à son travail. Sa traductrice avait été libérée deux semaines plus tard.

Au micro de RTL ce matin, cette dernière a fait part elle-aussi de sa grande joie. "Je suis si heureuse, davantage que lorsque j'ai été libérée (...). À l'heure où je vous parle, elle doit être complètement perdue, elle ne doit pas réaliser ce qui lui arrive. C'est ce que j'ai vécu. Cela a dû être difficile, très difficile pour elle, le Yémen n'était pas son pays", a réagit Chérine Makkaoui. "Je sais qu'Isabelle est forte, très forte, elle va s'en sortir. Je lui souhaite d'être désormais en sécurité, de trouver un chemin plus tranquille pour l'avenir", a lancé celle qui a passé 15 jours avec elle en tant qu'otage.

Début juin, Isabelle Prime était apparue dans une courte vidéo postée sur Youtube. Toute vêtue de noir, elle y implorait François Hollande et le président du Yemen, Abd Rabo Mansour Hadi, d'agir pour sa libération, soulignant sa grande fatigue et sa détresse.








1.Posté par Driggens le 07/08/2015 10:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est formidable pour elle, c'est sur.
J'espère qu'il n'y a pas eu de rançon, bien que ce soit plus que probable...
La France paye toujours des rançons, ce qui motive d'autant plus les prises d'otages de Français à l'étranger...















Angers Mag











Angers Mag : Séance critique : "Ma'Rosa" de Brillante Mendoza: Dans Séance critique, deux fois par... https://t.co/UXYZ0kjrdt https://t.co/JrsEK1vwBv
Samedi 10 Décembre - 11:00
Angers Mag : « Ces pédagogies ne sont pas ignorées »: Et l’Education Nationale ? Quel regard... https://t.co/JnPQWXILNL https://t.co/5glkXOM6T3
Samedi 10 Décembre - 07:45
Angers Mag : #JPEL "Contre le complotisme, on ne peut pas enrayer tout (...) Mais on peut entraîner les cerveaux." 👏👏JB Schmidt… https://t.co/6pn23fJUHD
Vendredi 9 Décembre - 15:01
Angers Mag : L'indépendance, un état d'esprit ? #Angers Mag bien chez soi à la journée de la presse en ligne à Paris. #JPEL https://t.co/EpAgR2dt6N
Vendredi 9 Décembre - 12:17



cookieassistant.com