« Retour vers le futur » : le social


Rédigé par Rédaction Angers Mag Info - Angers, le 29/12/2013 - 18:54 / modifié le 30/12/2013 - 17:44


Politique, économie, société, culture, sports …, ils ont marqué l’actualité angevine en 2013. Angers Mag revient vers eux et se tourne vers 2014 avec un florilège de « Meilleurs Vœux». Chaque jour de cette fin d’année nous vous offrons un élément de ce dossier. Aujourd’hui : le social…



« Retour vers le futur » : le social
Herut, réfugiée éthiopienne…

«Où vais-je aller ? » C’est sur cette question simple que nous avait quittés Herut, jeune réfugiée éthiopienne, au mois de mars dernier. Elle, son mari soudanais et ses deux enfants étaient alors épuisés par l’angoisse et l’attente liées au droit d’asile. Pire encore, le recours qu’elle avait déposé auprès de la Commission nationale du droit d’asile avait été rejetée. Obligée de quitter avec sa famille le Centre d’accueil des demandeurs d’asile (CADA), Herut a « dormi au 115 » et « où on a pu » pendant plusieurs semaines.

Le ciel s’est éclairci à l’automne, puisque son mari a obtenu le droit d’asile, préservant ses enfants Youssouf et Bella de tout problème. Elle, bénéficie aujourd’hui de la protection subsidiaire, avec une carte à renouveler tous les ans. Sur son visage, les sourires ont remplacé les tensions accumulées depuis bientôt 10 ans. « C’est un soulagement pour mes enfants. Ils voyaient bien que c’était difficile et que nous étions tristes ».

Aujourd’hui, ils peuvent se concentrer uniquement sur l’école : mon grand parle déjà trois langues ! », exulte Herut, qui a elle aussi beaucoup progressé en français.Logée dans un hébergement d’urgence dans l’attente d’une place en HLM, Herut cherche du travail, dans le domaine du service à la personne, mais n’oublie pas ses « compagnons de galère ». Si le chemin s’est dégagé pour elle, de nombreux autres demandeurs d’asile sont en souffrance sur le territoire, dans un contexte réglementaire et législatif qui devrait évoluer dans le courant de l’année 2014.


Michael O’Connor et Laurent Ferron.

Six mois qu’ils coulent des jours heureux ! Michael et Laurent sont les deux premières personnes du même sexe à s’être unies en mairie d’Angers en juin. « Un mariage dans la joie, la tolérance, symbole de victoire et de réussite pour nous qui vivons ensemble depuis 28 ans maintenant », confie Michael. Aujourd’hui, rien n’a vraiment changé dans leur vie quotidienne.

« Ce mariage restera un grand moment, mais il n’a pas bouleversé notre vie pour autant », ajoute Laurent, plutôt inquiet, en revanche, sur les débordements, notamment celui de l’affaire Taubira à Angers.

« J’observe un curieux contraste entre notre union, un événement joyeux, dans une ambiance positive, impliquant des familles et cette partie de la société française qui continue de camper sur ses positions », conclut-il.


Gabriel Runfola.

Peut-être l’avez-vous croisé récemment dans les rues du centre-ville angevin. De temps en temps, lorsque la récolte est là, Gabriel Runfola propose gratuitement ses fruits et légumes aux passants, dans le cadre du mouvement « Incroyables comestibles ».

Le jeune homme ne manque ni d’idées, ni de ressources : au printemps 2013, nous l’avions laissé avec un projet de Maison de l’agriculture urbaine, visant à promouvoir différentes formes d’agricultures créatives et viables pour les citadins. Depuis le 10 octobre, c’est devenu une association qui organisera, dès le premier semestre 2014, des conférences, ateliers ou formations pratiques sur ces thématiques. A suivre...


La ferme d’Elizea. Pas simple. Six mois après notre rencontre sur sa ferme aux Alleuds, Elise Vallet reconnaît ses difficultés pour développer son activité. « C’est très calme. J’ai dû annuler deux séjours pour enfants cet été et l’hiver est forcément moins favorable ».

Médiatrice animale, formée à la zoothérapie, la jeune entrepreneuse attend le début d’année pour relancer ses démarchages. En attendant, elle a étoffé sa compagnie en accueillant notamment une chèvre angora et un bœuf Highland. Arthur, c’est son nom, la suit comme un toutou. 52 animaux peuplent désormais la ferme d’Elizea.


Pour 2014, tous nos voeux à ...

Jacky Etienne. Toujours autant d’enthousiasme et de passion au président et aux bénévoles de l’Outil en main, cette association angevine qui transmet son savoir-faire des métiers de l’artisanat à une centaine de gamins. Sans oublier aussi des subventions…

Christian Gilet. Face à des dépenses sociales en hausse, on souhaite bien du courage au 1er vice-président du Conseil Général pour boucler ses budgets. Surtout, si Christophe Béchu venait à être maire d’Angers, c’est lui qui assurera l’intérim au département.

Stéphane Lepage. Au secrétaire général du Secours Populaire, nous souhaitons moins de pauvres et d’exclus, des bottes vertes pour le Père Noël, des outils pour son statut de bénévole et des pneus tous terrain pour son « Solidaribus ».

Jean-FranÇois Fribault. Une belle retraite, tout simplement, à l’ancien directeur de l’Abri de la Providence. Jusqu’à raccrocher au printemps 2013, l’homme a été de tous les combats sociaux depuis plus de 30 ans.


















Angers Mag











Angers Mag : Au comptoir de Mathilde... et de Catherine: Depuis la fin du mois d'octobre, la rue... https://t.co/wkV9xA1N3F https://t.co/6yuEQFFF5o
Mercredi 7 Décembre - 08:00
Angers Mag : A l’Ecole démocratique, on fait ce qu’on veut… ou presque: Basée sur la liberté... https://t.co/j0ywJZAzgI https://t.co/jEK0S9wvGs
Mercredi 7 Décembre - 07:31
Angers Mag : RT @LeQuai: N'oubliez pas d'aller voir #AdishatzAdieu ce soir. Vous nous remercierez demain. #Theatre #JonathanCapdevielle #Angers RESA 02…
Mardi 6 Décembre - 13:55
Angers Mag : A Angers, Montessori a pris racines: Porté par des éducateurs convaincus, les méthodes... https://t.co/bXNDdgyLpz https://t.co/nar3Qs6vye
Mardi 6 Décembre - 07:30



cookieassistant.com