Rétro 2014 : Christian Gillet succède à Christophe Béchu au Conseil Général

A l'actualité en avril (28/04/2014)


Rédigé par - Angers, le 29/12/2014 - 07:10 / modifié le 02/01/2015 - 17:42


Que retenir de l'actualité à Angers et dans sa région au sortir d'une année civile ? Élections oblige, 2014 restera avant tout celle d'un tournant politique pour la cité angevine avec l'accession à l'Hôtel de ville de Christophe Béchu, l'ancien président du Conseil général. Mais pas seulement. Économie, Histoire, aménagement, sport, médias... nous avons retenu un événement par mois, qui témoigne à son niveau d'un territoire en perpétuel mouvement. Avril 2014, c'est l'arrivée officielle de Christian Gillet à la tête du Conseil général de Maine-et-Loire, en remplacement de Christophe Béchu.



Christian Gillet, quelques minutes après son élection dans la salle du conseil.
Christian Gillet, quelques minutes après son élection dans la salle du conseil.
la rédaction vous conseille
Conseiller général du canton de Vihiers depuis 1988, Christian Gillet, 67 ans, est devenu lundi le 35eme président du Conseil Général de Maine-et-Loire. Seul candidat de la majorité départementale, son élection ne faisait aucun doute à l'ouverture de la session présidée - avec un plaisir non dissimulé - par le doyen de l'assemblée, Jean Touchard. Christian Gillet a obtenu 24 voix contre 13 pour Stella Dupont, la porte-parole de la minorité de gauche, et 4 bulletins blancs.

"Vous comprendrez à cet instant solennel, combien mes sentiments sont partagés entre la reconnaissance, la fierté mais aussi la gravité et une certaine appréhension devant la mission que vous me confiez" s'est-il d'abord adressé à ses collègues élus, en présence de Christophe Béchu et André Lardeux, ses deux prédécesseurs, mais aussi des anciens maires d'Angers (Jean Monnier) et de Cholet (Maurice Ligot).

"Fierté", "gravité", "appréhension" mais aussi "fidélité", le signe sous lequel Christian Gillet a placé sa candidature, en l'opposant à la "vanité" et à la "prétention". Fidélité au département de Maine-et-Loire tout d'abord dont il est, en terme de longévité élective, le plus ancien représentant en fonction, et où il a connu quatre présidents au total avec Jean Sauvage et Edmond Alphandéry en sus deux précédemment nommés.

"Fidélité à la majorité départementale" ensuite, "riche car diverse", indique cet encarté UDI, pour qui la politique doit permettre aussi "aux opinions de pouvoir se confronter". "Fidélité enfin à l'Anjou, cette terre que j'aime tout comme vous", explique-t-il avec affection et conviction, citant en images les châteaux de Saumur, Montsoreau, Brézé, Brissac, l'abbaye de Saint-Aubin, mais aussi des figures de l'histoire angevine : le Roi René, Joachim du Bellay, Hervé Bazin, Julien Gracq, Coco Chanel, Fanny Ardant ou encore Joseph Wresinski, le fondateur d'ATD Quart-Monde.

Plus personnellement, il invoque la mémoire du comte Henri de Champagny, ex-conseiller général du canton de Vihiers comme lui, mort en déportation en 1944, et celle de Jean Sauvage, "visionnaire" et "homme de caractère" qui considérait le Maine-et-Loire, comme "un et indivisible".
 
"Dans les premiers mois de l'année 2015 s'annoncent des élections cantonales ou plus tôt départementales. Entre les deux, je peux vous assurer que nous ne nous contenterons pas de gérer les affaires courantes !"

Mais Christian Gillet ne le sait que trop bien, les incertitudes qui planent précisément sur l'avenir de la collectivité qu'il préside laissent peu de place aujourd'hui au sentimentalisme. Manuel Valls, le nouveau Premier ministre, a annoncé son intention d'accélérer la réforme territoriale et de supprimer les conseils départementaux. Qu'en sera-t-il précisément ? Selon quelles modalités ? Et quel calendrier ? "C'est le plus grand flou artistique" confirme-t-on dans les coulisses du Conseil Général.

"Dans les premiers mois de l'année 2015 s'annoncent des élections cantonales ou plus tôt départementales. Entre les deux, je peux vous assurer que nous ne nous contenterons pas de gérer les affaires courantes !" assure Christian Gillet. Il le vaut mieux, car s'il y a bien une autre assurance, c'est que le poids de la charge pour la collectivité ne devrait pas baisser. "Depuis quelques années, quels que soient les gouvernements en place, l'Etat étrangle progressivement nos collectivités en baissant leurs dotations et en augmentant le poids des charges sociales non compensées financièrement" rappelle Christian Gillet d'autant mieux placé pour le dire qu'il a eu directement en charge la question des solidarités au sein du département.

Pour faire face à ces dépenses, insuffisamment compensées donc, Christian Gillet évoque simplement la nécessité de "poursuivre et d'accentuer la mutualisation de certaines structures et activités que nous avons engagées avec d'autres collectivités". Économie, social, habitat, tourisme... "Le temps est à l'union des forces vives de notre Département, au delà des égoïsmes ou des esprits de clochers", insiste t-il, évoquant les "perspectives de collaboration fructueuse" ouvertes par l'arrivée d'une nouvelle équipe municipale à Angers. Pour ceux qui auraient raté un épisode, ça tombe bien, le nouveau maire d'Angers pense la même chose.




Journaliste, rédacteur en Chef d'Angers Mag En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par Tonton flingueur le 29/12/2014 12:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Fidélité enfin à l'Anjou, cette terre que j'aime...dit-il, en étant ravi que l'Anjou serve de paillasson aux bretons. .















Angers Mag











Angers Mag : Au comptoir de Mathilde... et de Catherine: Depuis la fin du mois d'octobre, la rue... https://t.co/wkV9xA1N3F https://t.co/6yuEQFFF5o
Mercredi 7 Décembre - 08:00
Angers Mag : A l’Ecole démocratique, on fait ce qu’on veut… ou presque: Basée sur la liberté... https://t.co/j0ywJZAzgI https://t.co/jEK0S9wvGs
Mercredi 7 Décembre - 07:31
Angers Mag : RT @LeQuai: N'oubliez pas d'aller voir #AdishatzAdieu ce soir. Vous nous remercierez demain. #Theatre #JonathanCapdevielle #Angers RESA 02…
Mardi 6 Décembre - 13:55
Angers Mag : A Angers, Montessori a pris racines: Porté par des éducateurs convaincus, les méthodes... https://t.co/bXNDdgyLpz https://t.co/nar3Qs6vye
Mardi 6 Décembre - 07:30



cookieassistant.com