Rétro 2014 : Le tweet d'un élu angevin met le feu à la toile... pour rien ?

A l'actualité en juillet (24/07/2014)


Rédigé par - Angers, le 01/01/2015 - 08:00 / modifié le 02/01/2015 - 17:49


Que retenir de l'actualité à Angers et dans sa région au sortir d'une année civile ? Élections oblige, 2014 restera avant tout celle d'un tournant politique pour la cité angevine avec l'accession à l'Hôtel de ville de Christophe Béchu, l'ancien président du Conseil général. Mais pas seulement. Économie, Histoire, aménagement, sport, médias... nous avons retenu un événement par mois, qui témoigne à son niveau d'un territoire en perpétuel mouvement. Au cœur de l'été, les réseaux sociaux s'étaient enflammés, pour rien, sur le (faux) tweet sulfureux d'un élu de Montreuil-Juigné...



Ci-dessus, une capture d'écran du site à partir duquel est parti le déferlement, notamment sur les réseaux sociaux.
Ci-dessus, une capture d'écran du site à partir duquel est parti le déferlement, notamment sur les réseaux sociaux.
la rédaction vous conseille
Un tweet raciste et abject sur la question de la Palestine qui aurait été posté par Jacques Renaud, adjoint au maire de Montreuil-Juigné, a mis la toile en ébullition, mercredi après-midi. La municipalité crie à l'usurpation d'identité. Comme l'élu angevin, qui a porté plainte auprès de la gendarmerie. Une enquête a été ouverte par le Parquet d'Angers.

"L'adjoint au Maire Jacques Renaud tient à affirmer qu'il n'a pas tenu les propos ignobles qui lui sont attribués sur twitter. N'utilisant pas ce genre de technologies, il condamne avec la plus grande fermeté cette usurpation d'identité. Une plainte vient d'être déposée en ce sens auprès de la gendarmerie."

C'est par ce communiqué de presse que la municipalité de Montreuil-Juigné a tenté de mettre fin à l'incendie né quelques heures plus tôt sur les réseaux sociaux, et plus particulièrement sur Twitter. En cause, un tweet absolument abject concernant le conflit israélo-palestinien, (prétendument) mis en ligne par Jacques Renaud, le deuxième adjoint divers droite au maire de Montreuil-Juigné récemment élu, Stéphane Piednoir.

En début d'après-midi, l'ensemble des rédactions locales a été alerté de ce tweet, par des canaux divers. Sur la toile, l'information s'est répandue en quelques secondes, jetant l'opprobre sur l'élu angevin : une page Facebook a été créé, demandant sa démission immédiate ; sur Twitter, le hashtag #RenaudDemission a été répandu à l'envi. De nombreux parlementaires ou frénétiques de la twittosphère sont également montés au créneau, la fleur au fusil.

Des incohérences et des doutes

Hasard ou coïncidence, quelques minutes après l'alerte, un communiqué de presse des toujours opportunistes membres du Rassemblement des étudiants de droite d'Angers (RED Angers) tombait, demandant à "Christophe Béchu maire d'Angers et président de la communauté d'agglomération Angers Loire Métropole d'exclure Jacques Renaud du conseil communautaire et de condamner avec force" les propos tenus sur twitter...

Sauf que -et c'est là l'un des nombreux points incohérents de cette affaire- Jacques Renaud n'est absolument pas conseiller communautaire, ni même conseiller général... comme l'indique pourtant son statut Twitter.

Autre incohérence, le compte incriminé a changé plusieurs fois de pseudo, durant les mois derniers. Et si l'on retrouve effectivement trace de quelques tweets ayant trait à la vie locale, notamment autour de la période des dernières élections municipales, leur fréquence a sensiblement augmenté depuis quelques semaines, notamment au sujet de ce qui se joue actuellement à Gaza.

Enfin, un nouveau tweet a été posté dans l'après-midi sur le compte de Jacques Renaud (concernant une intervention d'André Chassaigne à l'Assemblée nationale, alors même que l'élu angevin se serait trouvé dans les locaux de la... gendarmerie.

Sur quoi vont déboucher les prochaines heures, à l'endroit de cette affaire ? "Une enquête est en cours" a confirmé le Parquet d'Angers à l'AFP mercredi soir, suite à la plainte pour usurpation d'identité déposée dans l'après-midi par l'élu.

La toile, elle, qui n'y entend rien au temps judiciaire, a déjà condamné Jacques Renaud. Peut-être à raison. Sans doute à tort. Mais sûrement trop vite...

Lire également sur le sujet :
Twitter : la cible des pirates et des usurpateurs
- Montreuil-Juigné fait bloc derrière son adjoint Jacques Renaud
 




Journaliste Animateur du blog " Des mots à la marge " En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag















Angers Mag : RT @LeQuai: N'oubliez pas d'aller voir #AdishatzAdieu ce soir. Vous nous remercierez demain. #Theatre #JonathanCapdevielle #Angers RESA 02…
Mardi 6 Décembre - 13:55
Angers Mag : A Angers, Montessori a pris racines: Porté par des éducateurs convaincus, les méthodes... https://t.co/bXNDdgyLpz https://t.co/nar3Qs6vye
Mardi 6 Décembre - 07:30
Angers Mag : #Angers Le directeur de Keolis Angers a été licencié pour fautes graves https://t.co/n6HJqX081U
Lundi 5 Décembre - 15:10
Angers Mag : Keolis Angers : Christophe Reineri a été licencié pour fautes graves: Trois semaines... https://t.co/d3ujV5hSiJ https://t.co/cPMN0twREP
Lundi 5 Décembre - 15:01


cookieassistant.com