Richesse naturelle et patrimoniale : l’atelier 4 du PLU Centre.


Rédigé par Yannis HOUSSIN - Angers, le 20/05/2010 - 13:33 / modifié le 22/05/2010 - 21:32


Dans le cadre de l’élaboration du Plan Local d’Urbanisme (PLU) Centre d'Angers, une trentaine d'ateliers urbains sont programmés du 12 avril au 28 mai, répartis en quatre thèmes: "attractivité du territoire", "vivre ensemble en harmonie", "mobilité dans la ville", "richesse naturelle et patrimoniale ». Les habitants des quartiers d’Angers - Centre ville, La Fayette, Eblé, St-Serge, Ney, Chalouère – se sont réunis mardi 18 mai, salle Thiers-Boisnet, (15 rue Thiers), pour participer à cette consultation.



La rue Lenepveu, en centre ville d'Angers
La rue Lenepveu, en centre ville d'Angers
L’effectif restreint de cette assemblée – une quinzaine d’habitants au total – n’a pas diminué la qualité du débat : de nombreux points de vue furent échangés et des propositions ont été enregistrées. Un matériel interactif était proposé (des boîtiers électroniques) pour collecter, sous forme de sondages instantanés, les avis et les perceptions des habitants sur ce thème synthèse du PLU.

Bien qu’une présentation fût réalisée sur les différentes caractéristiques des richesses naturelles de la région angevine, les réflexions se sont majoritairement portées sur le patrimoine bâti et les formes urbaines. La question de l’aménagement de l’espace visant une densification urbaine a été un peu chahutée par certains habitants mais leurs propos ne manquaient pas de pertinence : « pourquoi l’obsession de densification urbaine ne porte pas sur les zones d’activités et les zones industrielles ? » - il serait effectivement intéressant de comparer ces surfaces et les infrastructures routières/autoroutières aux surfaces habitables sur toute l’agglomération - ou encore « nous proposons aujourd’hui une densification de la ville mais de nouvelles technologies de communication peuvent nous amener à travailler à distance et à ne pas nous déplacer chaque jour (…) alors qu’il existe une réelle désertification rurale dans notre pays, nous proposons de densifier l’habitat mais nous savons également que cette concentration peut générer du stress chez les individus».

Les élus locaux auront noté les propositions des habitants : l’implantation d’un lieu dédié à l’information et aux conseils en matière d’environnement en complément de l’Espace Information Energies ; la recherche d’un compromis entre la minéralisation et la végétalisation du paysage urbain ; la consultation des riverains pour les projets de constructions publiques et privées. Cette liste de propositions n’est pas exhaustive mais il sera bientôt possible de consulter le compte rendu en ligne.

Cet atelier révèle enfin que tout un chacun peut prendre intérêt au débat car le patrimoine représente un bien partagé. Nous pouvons en effet agir sur ce patrimoine et reconnaître que celui-ci « nous agit » dans notre quotidien pour reprendre, de manière singulière, une formule chère au sociologue Pierre Bourdieu. Le patrimoine est en effet un « bien commun qui fabrique du vivre ensemble », choisissons la participation et prenons part au débat !

Un temps de restitution sera proposé au Centre de Congrès le 1er juillet, de 20h30 à 22h30, les équipes qui auront animé l’ensemble des ateliers feront la synthèse des propos échangés.


















Angers Mag