Robert Swinston, nouveau directeur artistique du CNDC


Rédigé par Lucien LUNEAU - Le Mercredi 4 Juillet 2012 à 07:34


Âgé de 62 ans, ce chorégraphe américain prendra ses fonctions le 1er janvier. Proposée dès avril au ministère de la Culture, sa nomination a dû attendre l'alternance pour être validée officiellement. Non sans remous.



Robert Swinston en 2007 - MCDC Dance Master Class - Hanover New Hampshire (USA) © Hopkins Center
Robert Swinston en 2007 - MCDC Dance Master Class - Hanover New Hampshire (USA) © Hopkins Center
C'est une page qui se tourne au Centre national de danse contemporaine d'Angers. Après trois mandats et neuf années à sa tête, Emmanuelle Huynh laissera la place à partir du 1er janvier prochain au chorégraphe américain, Robert Swinston.

Agé de 62 ans, cet ancien compagnon de route du grand Merce Cunningham (décédé il y a trois ans) présente un CV impressionnant. Comme Cunningham, il a fait ses premières expériences comme apprenti danseur dans la compagnie de Martha Graham (1972). Il a été interprète de la José Limón Dance Company (1978-1980) et du Kazuko Hirabayashi Dance Theatre (1972-1982), avant de rejoindre la Merce Cunningham Dance Company (1980) et de devenir à partir de 1992 l'assistant du chorégraphe.

Actée dès le 23 avril dernier par le conseil d'administration du CNDC et souhaitée ardemment par la ville, sa nomination aura dû attendre plus de deux mois avant d'être validée. Signe d'un évident malaise.

Candidate à sa propre succession, Emmanuelle Huynh a fait de la résistance, appuyée par de solides soutiens au sein même du Ministère de la Culture qui a trainé de la patte pour officialiser la décision. L'arrivée d'Aurélie Filipetti en lieu et place de Frédéric Mitterrand a manifestement été décisive, sans pour autant lever toutes les réserves.

Dans son communiqué officiel mardi, son ministère prend acte « de la désignation de Robert Swinston par le conseil d'administration du Centre national de danse contemporaine d'Angers » mais regrette « les conditions dans lesquelles cette nomination s'est effectuée et qui ont conduit à des malentendus et des incompréhensions entre les services de l'État et la ville d'Angers ».

Le ministère a aussi précisé qu'il serait « très attentif au devenir pédagogique de l'École que Emmanuelle Huynh a fait rayonner internationalement en l'ouvrant à la diversité des approches et des pratiques de la danse contemporaine ». Une précision qui marque la reconnaissance du travail considérable accompli par Emmanuelle Huynh et sonne comme une mise en garde à son successeur.






1.Posté par DUTERTRE le 10/07/2012 20:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dans le CV de Robert Swinston, je vois qu'il a été interprète, mais rien sur ses créations. N'a-t-il rien créé? Ne serait-il pas chorégraphe? Si tel était le cas, cela poserait un problème. En effet le CNDC a besoin d'un chorégraphe qui nous émeuve dans ses spectacles et qui mette en synergie les courants actuels de la danse contemporaine et des arts connexes.

Cinéma | Spectacle | Expositions | Musique | Patrimoine | Livres | Evénements culturels | Divers culture





Document sans nom