Route : un sérieux tour de vis


Rédigé par Yannick Sourisseau - Angers, le 12/05/2011 - 07:54 / modifié le 13/05/2011 - 08:18


Comme on pouvait s’y attendre le gouvernement va prendre de nouvelles mesures pour tenter de réduire le nombre de morts sur les routes. Parmi les mesures phares décidées lors du CISR du 11 Mai et annoncées par le Premier ministre François Fillon : la suppression de tous les systèmes permettant d’informer de la présence des radars, la lutte contre l’alcoolémie au volant et l’utilisation des téléphones.



Les panneaux avertissant de la présence d'un radar vont disparaitre
Les panneaux avertissant de la présence d'un radar vont disparaitre
Avec les mesures annoncées, on est sur le tout répressif», déclarait ce matin Laurent Hecquet, délégué général de 40millions d'automobilistes sur l’antenne d’Europe 1. « Le gouvernement n’a pas misé sur le volet prévention en multipliant les campagne de communication ». Mêmes propos de Didier Bollecker, président de l'Automobile-Club : «L'accent devrait davantage être mis sur la pédagogie ».

Si le nombre de morts sur les routes est en augmentation significative depuis le début de l’année (+ 20% en Avril), les finances de l’Etat ne sont pas au mieux. Et quand on sait que les radars automatiques ont rapporté 542 millions d’Euros en 2009, il y a là un joli magot dont l’Etat n’envisage pas de se passer. D’autant qu’avec les mesures annoncées, celui-ci risque d’être en forte augmentation.

Selon le Premier ministre, ces mesures radicales, annoncées le 11 Mai lors du Comité Interministériel de Sécurité Routière (CISR) ont pour but de dissuader les excès de vitesse, lesquels sont responsables de la plupart des accidents mortels sur les routes.

Ce mesures qui prendront effet en septembre 2011, signeront la fin des panneaux indiquant la présence de radars fixes sur le bord des routes. Tous les appareils embarqués dans les véhicules annonçant la présence de radars fixes (Coyote, Tom Tom, etc) seront tout simplement interdits. Quant à la carte d’implantation, laquelle devrait compter 1000 nouveaux radars d’ici la fin 2012, elle ne sera plus rendue publique.

Coté excès de vitesse et notamment en ville, le dépassement de plus de 50 km/h sera considéré comme un délit passible d’un forte amende et d’un emprisonnement, ceci dès la première infraction.

Le gouvernement entend également renforcer la lutte contre l’alcoolémie au volant et la prise de stupéfiants. L'utilisation d'un éthylotest anti-démarrage sera rendue obligatoire sans délai pour les véhicules de transport en commun qui en sont équipés. Toute alcoolémie supérieure à 0,8 g/l sera sanctionnée par le retrait de 8 points (6 point actuellement). Désormais, les infirmiers pourront procéder à des prises de sang, dès lors qu’un dépistage positif aura été effectué par les forces de l’ordre.

Pour ce qui concerne l’utilisation du téléphone portable au volant, elle sera sanctionnée plus durement avec trois points de retraits au lieu de deux. Par contre l’utilisation d’un kit « mains-libre », n’a pas fait l’objet d’observations particulières, contrairement à ce qui avait été annoncé ces jours derniers. Les deux roues seront également touchés avec le port obligatoire d'un gilet jaune rétro-réfléchissant et la mise en place de plaques d'immatriculation plus grandes et plus lisibles. Enfin les autoroutes devront être équipées de bande rugueuses sur les rives pour lutter contre l'endormissement des conducteurs.

Toutes ces mesures, impopulaires dans le milieu automobiles, ne satisfont pas pour autant les associations de lutte contre la violence routière. Ces dernières qui n’ont pas été consultés estiment que « c’est l’assouplissement du permis à point qui est responsable de l’augmentation de la mortalité »

« Le gouvernement fait fausse route en considérant que tous les conducteurs sont uniquement des assassins potentiels », déclare dans le Parisien, Franck Marlin, député-maire (UMP) d'Etampes (Essonne). Et d’ajouter : « Au lieu de sanctionner le conducteur, sans même qu’il ait enfreint une règle, il vaudrait mieux agir sur l’état des réseaux routiers, améliorer les formations, aider les usagers qu’ils soient cyclistes, motards ou automobilistes à mieux vivre ensemble sur la route ».

Quant aux avocats spécialistes du droit routier ils dénoncent un acharnement sur le conducteur qui va passer son temps à scruter le bord de la route, sans regarder devant lui et qui finira par rouler sans permis.




Yannick Sourisseau
Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par arnaud le 12/05/2011 20:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
https://www.facebook.com/LDCAAR

Pour le soutiens du coyote, unissons nous et montrons notre mécontentement au travers de ce groupe. !!
Tout cela est inadmissible








Angers Mag















Angers Mag : Le SCO passe à l’orange: Tenus en échec à Jean Bouin samedi par la lanterne rouge du... https://t.co/QADPR1iLiN https://t.co/YP52GPOoB9
Dimanche 4 Décembre - 13:50
Angers Mag : #Angers En panne d'idée de cadeaux ? @Revue_BDM #carnetsdevoyage #publicité https://t.co/VsebE5LDp8
Samedi 3 Décembre - 18:56
Angers Mag : RT @IncroyableSCO: Angers SCO à la pêche aux points face aux Merlus du @FCLorient ce soir (20h) à Jean-Bouin ! #SCOFCL #VibrezSCO https://t…
Samedi 3 Décembre - 12:56
Angers Mag : ChroniK'Ô Noir - #18 : "Plateau", de Franck Bouysse: Chaque mois, la journaliste Martine... https://t.co/V0soKdy4ie https://t.co/07YeiZrSfq
Samedi 3 Décembre - 09:00


cookieassistant.com