Routes de Pâques : partir et surtout revenir …


Rédigé par Yannick Sourisseau - Angers, le 22/04/2011 - 15:44 / modifié le 23/04/2011 - 08:25


Pour ce long week-end, traditionnellement à risques, les trois zones des vacances de Printemps vont se croiser sur les routes. La Sécurité Routière, par l’intermédiaire des préfectures, appelle à la plus grande vigilance, notamment sur les itinéraires relativement chargés.



Routes de Pâques : partir et surtout revenir …
la rédaction vous conseille
On ne le répétera jamais assez, la route que de nombreux automobilistes emprunteront tout au long de ce long week-end pascal, est le lieu de tous les dangers. Plus que jamais, il appartient à chacun de se sentir responsable de la vie des siens comme celle des autres. Il convient donc, encore plus que les autres jours, d’observer la plus grande prudence si l’on ne veut pas que la joie de partir en vacances se transforme en drame.

Le Préfet de Maine et Loire rappelle à cette occasion, que chaque jour, dans le département, une personne est blessée gravement ou tuée sur la route. C’est une hécatombe qu’il convient de juguler, d’autant qu’elle dépend du comportement de chacun de nous et pas uniquement des autres.

Il rappelle que les usagers doivent se respecter et se partager la route, et notamment les automobiles et motos. « Le premier week-end d’avril a été marqué par deux accidents mortels impliquant à chaque fois un automobiliste tournant à gauche et une moto arrivant en sens inverse. Les automobilistes doivent être particulièrement vigilants aux deux roues motorisés et anticiper leur présence avant de changer de direction ».

S’adressant également aux motards le Préfet rappelle « qu’ils doivent rester vigilants sur leur vitesse et leurs trajectoires, plus de la moitié des motards se tuant seuls en courbe ». Et de rappeler que la plupart des accidents de circulation sont dus à des vitesses excessives où inadaptées aux conditions de circulation.

Chiffres accidentologie moto cumulés 2006-2010 en Maine et Loire (infographie Préfecture de Maine et Loire)
Chiffres accidentologie moto cumulés 2006-2010 en Maine et Loire (infographie Préfecture de Maine et Loire)
En Maine et Loire, la vitesse est mise en cause dans près d’un accident mortel sur trois. « Ce chiffre, très important, est supérieur à la moyenne nationale », poursuit le représentant de l’Etat.

Au moment où les conditions de circulation sont plus difficiles, les routes plus chargées que d’habitude, la limitation de vitesse est capitale. Ces limitations n’ont pas été mises en place pour contraindre les conducteurs et encore moins pour pouvoir les verbaliser, mais pour rappeler qu’au-delà il y a risque pour soi-même, mais aussi pour des tierces personnes qui ne demandait qu’à vivre.

Seuls les grands champions automobiles peuvent à peu près maitriser leur véhicule en cas de situation imprévue. Un simple conducteur, même s’il conduit tous les jours, est loin d’être pilote professionnel, d’autant qu’il croisera sur sa route d’autres automobilistes, des camions, des vélos, des piétons, … autant de dangers potentiels que l’on ne retrouve pas sur un circuit de Formule 1.

La route n’est pas un jeu de « roulette russe » où l’on considère l’accident comme une fatalité mais un espace de partage où chacun doit agir en citoyen responsable. Sur la route de tous les jours, comme des vacances, le meilleur conducteur n’est pas celui qui roule le plus vite, mais bien celui qui sait anticiper les risques et évite de mettre la vie des autres en danger.

En Maine et Loire, le nombre d’accidents corporels est en augmentation de 16% au cours du premier trimestre 2011 par rapport à la même période, l’année précédente ( 2% sur le plan national). Le nombre de blessés est en augmentation de 7.6% et 15 personnes ont trouvé la mort sur les routes de l’Anjou, au cours du premier trimestre, contre 16 l’année précédente.

Pendant ce week-end les contrôles seront renforcés afin de réprimer les comportements irresponsables. Une amende, des points en moins, ça ne fait jamais plaisir. Mais plutôt que de subir, pourquoi ne pas conduire plus sereinement en réduisant sa vitesse et en pensant que partir en vacances c’est plutôt agréable, mais revenir en vie, c’est encore mieux.




Yannick Sourisseau
Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag















Angers Mag : « Ces pédagogies ne sont pas ignorées »: Et l’Education Nationale ? Quel regard... https://t.co/JnPQWXILNL https://t.co/5glkXOM6T3
Samedi 10 Décembre - 07:45
Angers Mag : #JPEL "Contre le complotisme, on ne peut pas enrayer tout (...) Mais on peut entraîner les cerveaux." 👏👏JB Schmidt… https://t.co/6pn23fJUHD
Vendredi 9 Décembre - 15:01
Angers Mag : L'indépendance, un état d'esprit ? #Angers Mag bien chez soi à la journée de la presse en ligne à Paris. #JPEL https://t.co/EpAgR2dt6N
Vendredi 9 Décembre - 12:17
Angers Mag : #Angers Le dessin du mois de décembre signé Fañch Juteau #prevention #VIH https://t.co/J3CxFCf8FC https://t.co/oAZR7nNURX
Vendredi 9 Décembre - 12:01


cookieassistant.com