Rue du Port de l'Ancre : 61 "squatters" expulsés


Rédigé par - Angers, le 06/10/2014 - 14:52 / modifié le 09/10/2014 - 18:47


Installées "illégalement" depuis plus d'un an dans un squat, rue du Port de l'Ancre à Angers, 61 personnes ont été évacuées lundi matin par les forces de police, sur demande de la Société d'aménagement de la région angevine (Sara) et de la Ville d'Angers, propriétaires des lieux.



L'évacuation de 61 personnes a eu lieu lundi matin, peu après 7 heures, rue du Port de l'Ancre à Angers.
L'évacuation de 61 personnes a eu lieu lundi matin, peu après 7 heures, rue du Port de l'Ancre à Angers.
la rédaction vous conseille
La question n'était plus de savoir "si", mais "quand ?" Lundi matin, dès 7 h 30, 61 personnes de nationalités somalienne, géorgienne et roumaine ont été évacuées des logements qu'elles occupaient illégalement, rue du Port de l'Ancre à Angers.

Une évacuation "dans le calme", assez inéluctable, malgré le combat sans relâche mené par leurs soutiens : à l'été dernier, les propriétaires des lieux (Sara et Ville d'Angers) avaient obtenu auprès du Tribunal d'instance une ordonnance d'expulsion à l'encontre des "squatters", arrivés quelques semaines plus tôt d'un autre squat, celui d'Orgemont.

"Un commandement a quitter les lieux leur a été notifié le 23 août 2013. Celui-ci étant resté sans effet, les propriétaires ont demandé le 11 septembre 2014 le concours de la force publique pour l'exécution du jugement", indique un communiqué de la préfecture.

Une évacuation qui, pour le maire d'Angers Christophe Béchu, "met fin à une situation inacceptable tant pour les personnes concernées, qui vivaient dans des conditions de grande précarité et de grande insécurité, que pour le voisinage immédiat. (Il) déplore cependant que faute d’une politique globale d’accueil et de régulation à l’échelle de la Nation, les communes aient à gérer ce type de situation pour lesquelles elles n’ont ni la compétence ni les moyens de répondre."

Trois obligations à quitter le territoire

Bref, un discours largement entendu, qui ne résout en rien le casse-tête des migrants angevins. Parmi les 61 personnes expulsées ce matin, 5 ressortissants somaliens seront "hébergées de façon pérenne parce qu'elles bénéficient du statut de la protection internationale", trois autres (une ressortissante géorgienne et ses deux enfants) seront hébergées "temporairement dans l'attente de leur éloignement", selon la préfecture.

Pour les 53 autres, c'est "retour sous les ponts", se désole Pierre-Jean Bourdon, du Collectif des sans-papiers. "Et ce n'est pas les conditions d'accueil de la rue Rouchy qui vont y changer quelque chose. Les Roms vont rejoindre sous les ponts ceux expulsés il y a un mois à Verneau... Et nous, nous allons remettre sur la table les solutions alternatives déjà largement évoquées : il y a des dizaines de logements vides appartenant à l'administration, inutiles socialement et économiquement, et qui pourraient concourir le temps de leur viabilisation à loger des sans-abris. Français ou étrangers."

Parmi ces 53 personnes, trois devraient se voir notifier une obligation à quitter le territoire dans les semaines qui viennent.




Journaliste Animateur du blog " Des mots à la marge " En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par Ivan le 07/10/2014 08:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Logique : les conditions de vie sont déplorables, donc on expulse... et dém...vous !

2.Posté par kabik le 07/10/2014 11:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ils affluent en permanence, souvent sans justification réelle , et nous n'avons pas les moyens de traiter cette vague. Mais les fameux "collectifs" n'en ont cure: on réclame, on exige, on brave la loi sans aucune pudeur. Mais on n'en prend pas chez soi, non, on veut faire payer la collectivité, pas sortir un sou de ses poches pour ses "convictions", oh non...

3.Posté par Daniel Fleury le 07/10/2014 20:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"traiter la vague".... Référence sans doute aux "Mohamed Merah qui arrivent par bateaux entiers".... On connaît par coeur ces arguments de rejet qui semblent regretter que la Méditerranée n'en noie pas davantage, comme un traitement par vagues (autrefois on disait aussi qu'on traitait les poux...). C'est véritablement tout un vocabulaire qui se réfère en permanence aux glissades du père qu'on ne connaît que trop bien. Tout serait donc dans le détail ?
Manier ces références devant tout simpleme...

4.Posté par keraghel le 08/10/2014 01:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
jet tiens a dire que si c''étais toi tu penserais sûrermment pas comme ça et s'y ils viennent par nombre c qu'il y a une bonne raison a tous KABIK..mais ou va le monde avec des dèclarations de ce genre.,cette méchanceté gratuites ceux ne sont que des pauvres gens en difficultés.et je regrette ton commentaire détestable.et pour qui te prend tu pour parler au nom de la collectivité.toi tu préfère qu'ils dorment dans la rue c mieux pour toi vu que la conscience et le partage ne font pas partis d...

5.Posté par MONSIEUR SYLVESTRE le 08/10/2014 08:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Deconnes pas KABIK ! Les sans papiers c'est un bon business ! T ' en mets 200 sur un bateau a 5000 euros la tete payé d ' avance tu comprends vite le ratio .Moi j ' ai arrèté la came depuis longtemps, trop risqué et trop dangereux .
Apres tu les mets dans le BTP ,dans le gardiennage , dans la restauration , ca bosse sans grogner , ca coute rien et c'est net de charges ! Vu qu 'ils ont supprimé pas mal d ' inspecteurs du travail , tu risque pas grand chose !Que du bonheur !Avant que les gouvern...








Angers Mag















Angers Mag : #Angers En panne d'idée de cadeaux ? @Revue_BDM #carnetsdevoyage #publicité https://t.co/VsebE5LDp8
Samedi 3 Décembre - 18:56
Angers Mag : RT @IncroyableSCO: Angers SCO à la pêche aux points face aux Merlus du @FCLorient ce soir (20h) à Jean-Bouin ! #SCOFCL #VibrezSCO https://t…
Samedi 3 Décembre - 12:56
Angers Mag : ChroniK'Ô Noir - #18 : "Plateau", de Franck Bouysse: Chaque mois, la journaliste Martine... https://t.co/V0soKdy4ie https://t.co/07YeiZrSfq
Samedi 3 Décembre - 09:00
Angers Mag : Report'Cité : portez la plume, s'il vous plaît !*: Un an et demi après son lancement, le... https://t.co/Qf1FyGW1iJ https://t.co/P8YYlZPYdm
Vendredi 2 Décembre - 19:06


cookieassistant.com