Rythmes scolaires : quelques repères pour s'y retrouver

Dossier : le casse-tête des rythmes scolaires (1/6)


Rédigé par - Angers, le 12/06/2014 - 08:17 / modifié le 18/08/2014 - 21:45


Un casse-tête, les rythmes scolaires ? Après la révélation des nouvelles organisations horaires choisies pour ses écoles publiques par la ville d'Angers, Angers-Mag fait le point sur ce dossier ces jours-ci. En le remettant en perspective et en donnant la parole à certains de ses acteurs. Et si on commençait par regarder dans la rétroviseur ?



Rythmes scolaires : quelques repères pour s'y retrouver
la rédaction vous conseille
Semaine de 4 jours

Ministre de l'éducation du gouvernement Fillon, Xavier Darcos annonce en septembre 2007 la suppression de l'école le samedi matin. La semaine de 4 jours est mise en œuvre à la rentrée 2008 dans les écoles maternelles et élémentaires françaises. Elle fixe à 24h (soit 6h par jour) le temps d'enseignement scolaire hebdomadaire, mais laisse la possibilité aux établissements qui le souhaitent d'organiser la semaine sur neuf demi-journées, incluant le mercredi matin. Les critiques fusent de toutes parts. La plus emblématique ? Dès janvier 2010, l'Académie de Médecine dénonce l'inadaptation de la réforme Darcos au rythme biologique de l’enfant.

L’expérimentation angevine

Dès 2009, la ville d'Angers se saisit de la latitude laissée par la réforme Darcos pour engager une réflexion autour des temps de l'enfant. A l'initiative de l'adjoint à l'éducation de l'époque, Luc Belot, elle consulte, concerte et débat avec les acteurs éducatifs du territoire avant de sonder les conseils d'école. L’accueil est plutôt timide – à l'issue de la consultation, seulement 37% des conseils d'école se montrent favorables au redéploiement sur neuf demi-journées de l'organisation - mais le groupe scolaire de l'Isoret s'engage dans l'élaboration d'un nouvel aménagement. L’expérimentation sur neuf demi-journées y est lancée à la rentrée 2010.

Lire notre article "Angers expérimente de nouveaux rythmes scolaires" (02/09/2010)

19 octobre 2012. Frédéric Béatse profite de la venue la ministre des sports Valérie Fourneyron, en visite à Angers, pour dire que la ville est prête pour la généralisation de la semaine de quatre jours et demi à l'école.
19 octobre 2012. Frédéric Béatse profite de la venue la ministre des sports Valérie Fourneyron, en visite à Angers, pour dire que la ville est prête pour la généralisation de la semaine de quatre jours et demi à l'école.
Semaine de 4,5 jours

En 2012, deux mois après l'élection de François Hollande, le nouveau ministre de l'éducation Vincent Peillon annonce le retour à la semaine de 4,5 jours en classe. Un décret (26 janvier 2013) fixe la semaine scolaire à 24 h d’enseignement réparties sur 9 demi-journées (5h30 maximum par jour et de 3h30 maximum par demi-journée) mais il laisse aux communes le choix de l'appliquer dès la rentrée 2013 ou un an plus tard.

A Angers, la municipalité conduite par Frédéric Béatse ne tarde pas à faire son choix. "Angers est connue pour être innovante dans le domaine éducatif. Nous avons mené plusieurs projets toujours avec les enseignants et les parents qui démontrent que nous sommes prêts à nous engager dans cette évolution majeure, explique notamment le maire d'Angers. Bien-sûr, je sais que c’est un défi complexe et qui nécessitera que toutes les énergies se fédèrent."


Une délicate mise en oeuvre

Le 14 novembre 2013, à l'appel notamment de FO et du SNUI-Ipp, 400 personnes manifestent dans les rues d'Angers contre la réforme des rythmes scolaires.
Le 14 novembre 2013, à l'appel notamment de FO et du SNUI-Ipp, 400 personnes manifestent dans les rues d'Angers contre la réforme des rythmes scolaires.
L’extension angevine

Sur volonté municipale, la semaine de 4,5 jours s’étend donc à la rentrée 2013 à toutes les écoles publiques d'Angers, avec une organisation des TAP (Temps d’activité péri-éducatifs) en quinconce. Seule une école privée – Bellefontaine – l'adopte.

Dans l'agglo, Bouchemaine, St-Barthélémy-d’Anjou, Soulaire-et-Bourg, Soulaines-sur-Aubance et Trélazé passent aussi aux neuf demi-journées d’école. Mais, dans l'ensemble, cette première année laisse sur leur faim parents et enseignants. Elle devient aussi un enjeu de campagne pour les élections municipales.


Assouplissement

Face à la gronde des maires, notamment en milieu rural, Benoît Hamon, le successeur de Vincent Peillon, concède en mai dernier la possibilité d'assouplissements pour réorganiser les semaines scolaires, sous réserve de leur acceptation par le Rectorat. Les communes qui le souhaitent peuvent ainsi regrouper les activités périscolaires sur une seule 1/2 journée. Ceci, essentiellement à destination des communes rurales.

Il autorise aussi la réduction du temps hebdomadaire d'enseignement, sous réserve de réduire d'autant en parallèle les vacances scolaires d'été. Benoît Hamon a annoncé aussi la prolongation du fond d'amorçage financier à la rentrée 2015-2016. Le 10 juin, après deux mois de remise à plat, la nouvelle municipalité d'Angers présente les modifications horaires qui seront appliquées à la rentrée 2014-2015.

Lire notre article "Rythmes scolaires : les deux nouveaux scénarios à Angers" (10/06/2014)


A lire demain : Rythmes scolaires : les nouveaux choix d'Angers font déjà débat




Journaliste, rédacteur en Chef d'Angers Mag En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par danse49 le 12/06/2014 09:48 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Depuis le début de ce projet je travaillais comme prof de danse a l'Isoret et même j'ai mis ma fille pour qu'elle puisse bénéficier des horaires très équilibres (8h20/11h45 - 13h30/15h30 et mercredi 11h30) et après 15h30 activités.
Le projet pour la rentrée perd de sa cohérence, de temps plus longs les midis, ou la plus part du temps les enfants restent dehors dans le froid, que deux jours ou ils finissent plutôt, des animateurs pas qualifiés pour certaines activités parce que le coût était t...

2.Posté par isabelle le 12/06/2014 11:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Après un début chaotique, le nouveau planning de temps scolaire était bien.
Ma fille reste à la garderie jusqu'à 18h, elle est en primaire. Ces activités périscolaire lui permettaient de souffler dans la journée.
Elle a pu participer et découvrir de nouvelles activités, faire plus de sport aussi ...

Pourquoi les regrouper seulement le lundi et le vendredi !! Je ne vois pas l'intérêt.
Ne faudra t'il pas plus d'animateur si les écoles ont les activités au même heure ?








Angers Mag















Angers Mag : RT @LeQuai: N'oubliez pas d'aller voir #AdishatzAdieu ce soir. Vous nous remercierez demain. #Theatre #JonathanCapdevielle #Angers RESA 02…
Mardi 6 Décembre - 13:55
Angers Mag : A Angers, Montessori a pris racines: Porté par des éducateurs convaincus, les méthodes... https://t.co/bXNDdgyLpz https://t.co/nar3Qs6vye
Mardi 6 Décembre - 07:30
Angers Mag : #Angers Le directeur de Keolis Angers a été licencié pour fautes graves https://t.co/n6HJqX081U
Lundi 5 Décembre - 15:10
Angers Mag : Keolis Angers : Christophe Reineri a été licencié pour fautes graves: Trois semaines... https://t.co/d3ujV5hSiJ https://t.co/cPMN0twREP
Lundi 5 Décembre - 15:01


cookieassistant.com