Angers Mag - information, actualités locales, politique, culture

Un autre regard sur la région angevine

- Angers Mag Mobile
   





SCO d'Angers : il ne reste plus que le championnat !...


Rédigé par - Le Dimanche 9 Décembre 2012 à 12:45


Opposés à Arras, une formation sur le papier a priori largement inférieure à eux, les Angevins auraient dû se qualifier pour le prochain tour de la Coupe de France et « passer l'hiver au chaud » selon l'expression consacrée. Mais, l'adversaire et leur forme du moment en ont décidé autrement. Piteusement éliminés en Coupe de France quelques semaines après avoir été sortis en Coupe de la Ligue, les Angevins n'ont plus qu'à se tourner vers le championnat...



La coupe de France est terminée pour le SCO, ici contre Vitré (photo d'archive)
La coupe de France est terminée pour le SCO, ici contre Vitré (photo d'archive)
Au soir de l'élimination en Coupe de France, la douce euphorie de la fin de l'été est maintenant bien loin. A cette époque, les hommes de Stéphane Moulin étaient leaders (certes surprise) de la Ligue 2 et tous les espoirs étaient permis dans les deux coupes nationales. Pourquoi ne pas rééditer l'exploit de la saison 2011 qui les avait vu s'incliner seulement en demi-finale face au PSG ?

Alors que l'hiver va débuter, le paysage a changé. Stéphane Moulin et ses joueurs n'ont déjà plus que le championnat comme ligne d'horizon. Éliminés par Auxerre, un autre pensionnaire de la L2, en Coupe de la Ligue, ils ont été sortis hier de la Coupe de France par une équipe de CFA 2.

Privée notamment de Keserü et Gomez, l'attaque angevine n'a pas su trouver la faille dans la défense arrageoise et s'est fait surprendre dans les prolongations par un but de Saint-Pol à la 105e minute. Il ne restait alors plus qu'une quinzaine de minutes aux attaquant angevins pour inverser la tendance. Trop peu pour une formation qui n'a plus inscrit le moindre but en championnat depuis plus d'un mois et qui, lorsque son meneur de jeu roumain n'est pas là,comme c'était le cas hier, est privée de son seul attaquant véritablement décisif.

Il avait fallu que Frikeche et Boufal s'illustrent lors du tour précédent pour venir à bout de Val d'Izé mais cette fois la présence des deux jeunes angevins n'a pas suffi. Doré et El Jadeyaoui, entrés au cours de la seconde période, n'ont malheureusement pas apporté plus de solutions.

D'ailleurs, sans un Grégory Malicki, qui a sauvé son équipe a plusieurs reprise lors du temps réglementaire, les Angevins auraient même pu être éliminés avant. Notamment dans les arrêts de jeu de la deuxième mi-temps puisque l'attaquant arrageois Despres avait alors inquiété le portier angevin en plaçant son ballon au-dessus alors qu'il était seul face au but. A la fin de la rencontre,devant les micros qui se tendaient, Derek Descamps, le défenseur angevin, résumait bien la situation : « Ils ont mieux joué que nous. C'est nous qui n'avons pas fait le travail. C'est de notre faute. S'il y avait une explication facile et cohérente pour marquer, ça se saurait ».

Seule consolation pour le SCO, s'il devait y en avoir une : ils ne sont pas les seuls « cadors » de la ligue 2 à avoir été éliminés à ce stade de la compétition puisque Monaco a lui aussi été sorti par Bourg-Péronas, un club de National.




Christophe ROUSSEL
Correspondant Sport pour Angers Mag dans plusieurs sports (football, athlétisme, ...) et dans le... En savoir plus sur cet auteur