Angers Mag - information, actualités locales, politique, culture

Un autre regard sur la région angevine

- Angers Mag Mobile
   





SCO, une saison savoureuse au gout amer


Rédigé par Jérémy Cherbonnier - Le Jeudi 21 Mai 2009 à 19:40


Une fin de championnat intéressante, un classement très serré, et des outsiders plus que solide en haut de tableau. Des outsiders dont Angers a fait parti durant un long moment de la saison. Avec l’un des plus petits budgets de Ligue 2, le SCO a fait bonne figure et en a dérangé certainement plus d’un, comme Strasbourg, Metz ou encore Montpellier.



SCO, une saison savoureuse au gout amer
Le SCO d’Angers y a cru, et a rêvé de son ascension en ligue 1 durant longtemps, très longtemps… jusqu'à l’entame de leur 23ème rencontre qui aurait amené un compteur excellent à quinze matches sans défaite. Mais au lieu de cela, Angers a perdu toute sa réussite. De longues blessures, des décisions d’arbitrages délicates, des poteaux, des buts refusés, des erreurs individuelles qui ont fait perdre à Angers 5 places et son podium.

Huit défaites et seulement deux victoires depuis trois mois, autrement dit le parcours d’un relégable. Triste à dire lorsqu’on a connu les beaux jours du SCO, un jeu qualifié de « jeu à la Nantaise » (durant la période faste des Canaris) : un collectif surprenant, une qualité technique irréprochable et un bloc défensif infranchissable. Mais en quelques matchs seulement tout s’est écroulé, et le rêve de milliers de supporteurs avec.

Malgré toute l’envie des joueurs, du staff, et des supporteurs, toujours aussi nombreux, rien n’y fait, le SCO reste au point mort et n’avance plus, voyant les prétendants à la montée s’éloigner et s’éloigner encore.

Pourtant la saison des Angevins a été des plus rassurantes. Depuis plusieurs années et l’arrivée de Willy Bernard (Président), et Olivier Pickeu (Manager), le SCO d’Angers monte en puissance chaque année. On s’intéresse à présent au club, on s’interroge sur son avenir et sur la qualité des ses joueurs. Des clubs comme Liverpool ou Arsenal ont même un œil sur certains joueurs, sans compter les nombreux clubs de Ligue 1 qui convoitisent des joueurs comme Alo’o Efoulou (déjà transféré à Nancy), Auriac ou Ecuele-Manga sans oublier Ben Khalfallah et Moussi transférés au début de saison.

« Ne préparons pas la prochaine saison trop vite » disait Jean-Louis Garcia, élu, n’oublions pas, meilleur entraineur de l’année 2008. Mais on ne peut s’empêcher d’y penser, cette saison 2008-2009 fut si belle et passionnante, que nous voudrions déjà être à la fin de la suivante.