Sa majesté Ceylan

[Dossier] Premiers Plans, scène sans frontières 5/5


Rédigé par Tristan LOUISE - Angers, le Vendredi 23 Janvier 2015 à 07:30


Palme d’or à Cannes en mai dernier avec « Winter Sleep », Nuri Bilge Ceylan a été primé à Angers avec son premier film, « Kasaba », en 1999. Le programmateur de l’époque, Paul Grandsard, et l’actuel, Arnaud Gourmelen, évoquent l’œuvre de ce nouveau maître du 7e art.



Sa majesté Ceylan
la rédaction vous conseille
Il a touché le Graal du cinéma en mai dernier en remportant la Palme d’or avec son très long et beau métrage Winter Sleep, lors de la 67e édition du Festival de Cannes. Un prix des plus prestigieux qui fait suite à une longue liste de récompenses pour le cinéaste turc Nuri Bilge Ceylan. Les premiers pas de l’auteur de Uzak (2003), Les Climats (2006), Trois singes (2008) et Il était une fois en Anatolie (2011) ont été accompagnés par Premiers Plans.

En 1999, son premier long métrage, Kasaba obtient le Prix spécial du Jury. Aujourd’hui dans la programmation du Festival de Cannes et toujours fidèle au festival angevin en tant que photographe, Paul Grandsard était le programmateur de Premiers Plans à cette époque. « J’ai découvert ce film à Berlin. Quand on l’a présenté à Angers, c’était la deuxième projection en France, après celle à Nantes. C’était un film autoproduit, comme tous ceux de Ceylan jusqu’aux Climats. Nuri Bilge Ceylan, c’est une très belle rencontre personnelle et pour le festival. Il était totalement inconnu à l’époque. Si Kasaba n’est pas le chef-d’œuvre que peut être le suivant, Nuages de mai  (Grand prix du jury Premiers Plans en 2001), il y a déjà une qualité poétique manifeste proche de celle offerte par Tarkovski. C’était d’autant plus remarquable qu’il y avait très peu de cinéma d’auteur en Turquie, ou alors on le connaissait mal. La qualité photographique et stylistique était là ».

Paul Grandsard est resté ami avec le cinéaste Ceylan, le croisant sur la Croisette et Istanbul. « Il garde un très souvenir d’Angers. Sa carrière française, et compte tenu de l’importance de la France dans le monde du cinéma, internationale pourrait-on dire, a commencé là. C’est la grande force de Premiers Plans : les premiers pas se font à Angers ».
 
"C’est un portraitiste assez sombre de la société et en même temps un maître de la lumière et de la photographie." (Arnaud Gourmelen)

Une autre force vive de Premiers Plans, son actuel programmateur, Arnaud Gourmelen, a lui aussi côtoyé le réalisateur multi-primé. Il l’accompagnait en 2001, et, en 2006, consacrait une rétrospective sur le cinéma turc. « C’est vrai que c’est un peu celui qui cache toute la cinématographie turque, assez foisonnante et à laquelle Premiers Plans s’est toujours intéressée. Ce qu’il y a d’impressionnant chez Ceylan, c’est sa progression sûre et permanente, de son premier film à sa Palme d’or. Et ce qui m’impressionne aussi beaucoup, c’est qu’il tente à chaque fois des choses nouvelles. Son œuvre parvient à être cohérente tout en étant très variée. C’est un portraitiste assez sombre de la société et en même temps un maître de la lumière et de la photographie. Je pense qu’il y a dans ces films un autoportrait en creux.  Il y a du Tchekhov et du Dostoïevski chez lui ».

Et Arnaud Gourmelen de confirmer l’attachement de Ceylan pour Angers : « On s’est croisé parfois et dès que je dis Angers, il arbore un petit sourire. Quand on lui a proposé la sélection pour « Nuages de mai », il a dit oui tout de suite. Et il est resté quatre jours ici. Sans faire d’autosatisfaction, le festival d’Angers ne s’oublie pas pour les réalisateurs. C’est leur début et il se fait devant un millier de spectateurs. Et il faut savoir qu’Angers représente quelque chose en Turquie. Beaucoup grâce à Nuri Bilge Ceylan ».












Angers Mag












Angers Mag : Au comptoir de Mathilde... et de Catherine: Depuis la fin du mois d'octobre, la rue... https://t.co/wkV9xA1N3F https://t.co/6yuEQFFF5o
Mercredi 7 Décembre - 08:00
Angers Mag : A l’Ecole démocratique, on fait ce qu’on veut… ou presque: Basée sur la liberté... https://t.co/j0ywJZAzgI https://t.co/jEK0S9wvGs
Mercredi 7 Décembre - 07:31
Angers Mag : RT @LeQuai: N'oubliez pas d'aller voir #AdishatzAdieu ce soir. Vous nous remercierez demain. #Theatre #JonathanCapdevielle #Angers RESA 02…
Mardi 6 Décembre - 13:55
Angers Mag : A Angers, Montessori a pris racines: Porté par des éducateurs convaincus, les méthodes... https://t.co/bXNDdgyLpz https://t.co/nar3Qs6vye
Mardi 6 Décembre - 07:30







cookieassistant.com