Sac Ados, l'aide aux vacances des jeunes Angevins


Rédigé par Ralitsa DIMITROVA - Angers, le 09/08/2016 - 07:55 / modifié le 09/08/2016 - 19:03


​Comme chaque année, l’opération Sac Ados a permis à 65 jeunes Angevins de partir en vacances cet été de manière autonome et ce pour la première fois. La grande nouveauté de cette année a été l’ouverture à des destinations en Europe, pour les jeunes qui ont plus de 18 ans.



Alexandre Villalonga, conseillé municipal délégué à la Jeunesse, était présent pour remettre les sacs à dos aux jeunes.
Alexandre Villalonga, conseillé municipal délégué à la Jeunesse, était présent pour remettre les sacs à dos aux jeunes.
la rédaction vous conseille
Pour la deuxième fois cette été, une trentaine de jeunes âgés entre 15 et 25 ans se sont donné rendez-vous au J, Angers connecté jeunesse pour recevoir leurs fameux "Sac Ados". Ce dispositif lancé en 2005 permet aux jeunes de partir en vacances de façon autonome, grâce une aide financière proposée par la ville. Les destinations sont multiples sur le territoire mais pour la première fois cette année, les jeunes des plus de 18 ans ont eu la possibilité partir en Europe.  

En collaboration avec les maisons de quartier, le J organise ce projet qui permet aux 15-25 ans de choisir leur destination de vacances, seuls ou bien à plusieurs. Seule contrainte, être Angevin et partir pour au moins trois jours . « Ce qu’on avait constaté au départ avec les maisons de quartier c’est que les jeunes ne voulaient plus partir encadrés. Ce qui leur manquait dans la plupart des cas, c’était les moyens financiers » argumente Josiane Jousset, chargée de projet avec les maisons de quartier, « voilà pourquoi, le dispositif Sac Ados leur permet de partir avec un chèque vacance d’une valeur de 130€ pour les destinations en France et 230€ pour les destinations en Europe. Pour les jeunes qui partent à l'étranger une carte de paiement spéciale leur est confiée. »

"Les jeunes ne voulaient plus partir en vacances encadrés. Ce qui leur manquait dans la plupart des cas c’était les moyens financiers." - Josiane Jousset, chargée de projet avec les maisons de quartier d'Angers.

En dehors des aides financières, il y a tout un volet préventif imaginé par le J. Dans les sacs à dos offerts aux jeunes on trouve, entre autre, des documents qui évoquent les dangers de l’alcool ou encore l’importance du préservatif. « Les jeunes doivent également partir avec une assurance de responsabilité civile, ce qui les prépare à gérer ces choses- là » explique Medhi Jaouad assistant projet jeunesse. « Pour bénéficier du Sac Ados, il suffit de monter un projet suffisamment cohérent. Au total il y a dix places par maisons de quartier pour les destinations en France, et trois pour les destinations en Europe. » 

Enora(*), 21 ans fait partie de ces jeunes qui partent découvrir l’Europe pour la première fois « J’ai choisi comme destination la Grèce car c’est un pays que je rêve de découvrir. » Issue de la maison de quartier des Banchais, Enora est reconnaissante de l’aide que lui a apporté le responsable de sa maison de quartier. « On a monté le dossier ensemble et cela nous a pris une bonne semaine. » Côté budget, les frais supplémentaires sont également à prendre en compte. La jeune femme se sent malgré tout chanceuse car elle a trouvé une offre tout compris, avec le trajet et le logement à 500€. 

Raphaël, Fulgence et Célia ont entre 15 et 19 ans et partent tous les trois grâce à l'opération.
Raphaël, Fulgence et Célia ont entre 15 et 19 ans et partent tous les trois grâce à l'opération.
Pour Raphaël 19 ans, le voyage en dehors de la France a aussi été une évidence. « J’aimerais beaucoup vivre à l’étranger plus tard, je me débrouille bien en Anglais donc Londres m’a semblé être la destination idéale. » Comme de nombreux jeunes, il ne connaissait pas vraiment le dispositif Sac Ados, « ce sont mes parents qui m’ont informé  et je me suis très vite tourné vers la maison de Quartier Jean Villaud, le plus compliqué ça a été de monter le dossier rapidement » avoue Raphaël.

Fulgence et Célia confirment ce côté un peu formel mais ne regrettent pas d’avoir fait la démarche. « Nous partons au festival Fête du bruit dans le Finistère pour quatre jours, on ne serait sans doute pas partis s’il n’y avait pas l’aide de Sac Ados. » Qu’ils partent en France ou à l’étrangers tous les jeunes ont pu échanger de leur projet autour d’un verre de l’amitié et certains comptent bien refaire l'expérience lorsqu'ils seront majeurs pour tenter le départ à l'étranger. 












Angers Mag















Angers Mag : Orphée aux enfers, mais aussi au Quai: Entretien croisé avec Jean-Paul Davois (directeur... https://t.co/NJjZLJnXMH https://t.co/pTRfJd77AD
Lundi 5 Décembre - 08:00
Angers Mag : Enseignement, quand l'instruction se "fait maison": Depuis trois ans, Barbara a décidé... https://t.co/2EbbolDZYe https://t.co/q2lbjICkRQ
Lundi 5 Décembre - 07:20
Angers Mag : Le SCO passe à l’orange: Tenus en échec à Jean Bouin samedi par la lanterne rouge du... https://t.co/QADPR1iLiN https://t.co/YP52GPOoB9
Dimanche 4 Décembre - 13:50
Angers Mag : #Angers En panne d'idée de cadeaux ? @Revue_BDM #carnetsdevoyage #publicité https://t.co/VsebE5LDp8
Samedi 3 Décembre - 18:56


cookieassistant.com